400
Sortie en kiosque
le 1 novembre 2019

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 17 octobre 2019

Canard PC 400 : Édito

News du CanardPC N°399

Les Steam de soi

Les Steam de soi L

e boulot de l’UFC-Que Choisir, c’est de lire les milliers de pages des Conditions d’utilisation à votre place et de faire des procès quand ils considèrent que les clauses sont abusives. Il y a un peu plus de quatre ans, l’association s’est penchée sur le contrat qui lie la boutique Steam à ses utilisateurs, et a considéré que l’impossibilité de revendre sa licence à un tiers – en gros, de vendre des jeux Steam « d’occasion » – était contraire au droit. Le 17 septembre, le TGI de Paris lui a donné raison, en annulant cette clause jugée abusive. Valve ayant décidé de faire appel, et l'appel étant suspensif, cette décision n'aura pas de conséquences immédiates. Nous reviendrons plus en détail sur ses implications dans le prochain numéro de Canard PC. N.M.

 


Télex

En mai dernier, nous titrions (un bien joli verbe) à propos de Disco Elysium : « Le jeu de rôle qui va tout changer. » Notre prophétie se réalisera très bientôt : Disco Elysium sortira le 15 octobre de cette année. Et si elle ne se réalise pas, on pleure. I.


Soft très hard

Après avoir ramassé 1,8 million d'euros sur Kickstarter, les créateurs de Subverse se sont attelés à la création de leur mélange de XCOM, de Mass Effect et de stupre. Et autant vous dire que le résultat devrait être bien collant puisque le titre est développé par Studio Fow, une équipe spécialisée dans la réalisation de films pornos qui mettent en scène des héroïnes de jeux vidéo. Toujours est-il que Subverse, qui devait arriver en accès anticipé en septembre, ne sera finalement accessible qu'en bêta fermée pour les tarés qui ont mis au moins 80 balles sur Kickstarter. La raison ? Studio Fow estime qu'un accès anticipé, qui livrerait le contenu au compte-gouttes, serait néfaste pour un jeu « narratif ». Oui, parce que tout le monde sait que les gens qui ont soutenu ce soft l'ont fait pour son scénario et la promesse d'une écriture parfaitement ciselée. K.L.


Telltale pris qui croyait prendre

Telltale pris qui croyait prendre T

elltale Games, victime d'un décès surprise il y a un an, revient d'entre les morts. Bien que crachant une quantité inquiétante de sang, l'ex-cadavre serait toutefois bien portant depuis son rachat par la LCG Entertainment, une holding formée par des « vétérans de l'industrie vidéoludique » qui ont vraisemblablement quelques millions de trop dans leurs poches. Première conséquence de ce rachat : Telltale va revendre quelques licences pour ne travailler que sur les plus porteuses d'entre elles. Seconde conséquence, nettement moins amusante : toutes les personnes réembauchées pour l'occasion travailleront en freelance, avec la promesse d'un emploi à temps plein « un jour peut-être, si la boîte ne crève pas un seconde fois d'ici là et qu'on est bien lunés ».  K.L.


NBA 2K, ça sera sans moi

NBA 2K, ça sera sans moi N

otice d'information : nous ne prendrons même pas la peine de tester le NBA 2K de cette année. Pas la peine de gâcher de l'espace pour cette franchise, autrefois si excitante, qui stagne désormais telle l'eau croupie d'un marais nauséabond. Non pas que la simulation soit mauvaise, c'est toujours ce qui se fait de mieux en matière de basket virtuel. Il y a même du progrès : on peut désormais zapper la majorité des pénibles cinématiques du mode Carrière. Mais le reste ne change pas. NBA 2K20 n'est qu'une copie légèrement retouchée de l'épisode précédent, noyée sous un système de microtransactions digne d'un casino de Las Vegas. Cerise sur le gâteau : en faisant un alt-tab durant le jeu, on se rend compte que l'icône de NBA 2K20 est simplement... celle de NBA 2K19. Peut-être faudra-t-il bientôt acheter l'icône mise à jour pour cinq euros. A.

 


Initialement prévu pour « le début de l'été 2020 », Squadron 42 – le mode solo de Star Citizen – vient d'être repoussé à un vague « juillet / septembre ». De la même année, mauvaises langues. K.L.


Steam exclut les exclus

Certains développeurs ont mis au point un stratagème de filou. Ils annoncent leur jeu sur Steam pour bénéficier d'une exposition massive et d'outils marketing (forums, recommandations faites aux joueurs, wishlist, etc.) mais le sortent sur une plateforme concurrente – en l'occurrence, l'Epic Games Store. Ils expliquent ensuite que « si si, on va sortir une version Steam, dans un an ». L'exemple le plus récent est Ancestors : The Humankind Odyssey dispo sur l'EGS, dont la page Steam indique une sortie en 2020. Cela ne pouvait pas durer. Gabillionnaire Newell a donc sifflé la fin de la récré. Désormais, pour qu'un jeu soit présent sur la boutique Steam, il devrait y sortir en même temps que sur n'importe quelle autre plateforme. Un discret doigt d'honneur à ces studios qui vendent leur âme à l'Epic Games Store, mais franchement, ne l'ont-ils pas un peu cherché ? A.


Triple A au carré

Triple A au carré J

e sais : tout le monde, chez nos lecteurs, se fout complètement de ce que bricole Square Enix dans son coin. Pas que chez nos lecteurs, d'ailleurs. Nos journalistes s'en fichent pas mal aussi. Sauf moi. Et ackboo qui, bizarrement, m'a lâché dernièrement : « Si, si, fais des news sur les trucs genre Final Fantasy, y a personne qui le fait ici, c'est bien. » Je ne sais pas pourquoi il m'a dit ça, mais je soupçonne que ce soit pour me pousser gentiment vers la sortie. Bref, du côté de chez Square, ça bosse tranquille, puisque le studio Luminous Productions, fondé par les anciens de Final Fantasy XV, est en train de plancher sur une nouvelle licence AAA. Seule certitude pour l'instant : ce n'est pas Final Fantasy XVI, confiée à une autre équipe. C'est donc plutôt une bonne nouvelle : ça fait plus de licences à découvrir, et moins de suites à saloper. N.M.


C'est l'assise finale

C'est l'assise finale L

es gueux ont un tabouret But à 9 euros, les classes moyennes une chaise Ikea Markus à 200 euros, la bourgeoisie un fauteuil Herman Miller Aeron à 1 500 euros. Mais que peuvent s'acheter les milliardaires souhaitant claquer les revenus indécents que génère pour eux un système capitaliste hors de contrôle ? Un fauteuil Gaming à 14 000 dollars bien sûr. La Predator Thronos Air Gaming Chair, tout juste dévoilée par Acer, vous masse le popotin pendant que vous profitez de votre config triple moniteur (non fourni) sur votre PC ultrapuissant (non fourni). C'est sûr, l'élite planétaire sera assise dans une position parfaitement ergonomique lorsqu'elle découvrira, devant son flux RSS d'actualité, que le petit peuple s'est soulevé et décapite les rentiers en chantant L'Internationale. A.

 


Télex

Pour faire la promotion de Doom Eternal, prévu pour le 22 novembre, Bethesda s'est associé à une marque d'alcool afin de fabriquer une vodka inspirée de Doom. On imagine qu'il s'agit du reste des bouteilles non terminées par les développeurs pendant la gestation de Fallout 76. N.M.


Un cubateur de talent

Un cubateur de talent M

aintenant que l'intelligence artificielle est capable de battre l'humain aux échecs, au jeu de go et qu'elle fera bientôt mieux l'amour à votre partenaire que vous, les chercheurs de Facebook se sont lancé un nouveau défi : plutôt que de concevoir une intelligence surhumaine dans un seul domaine, ils veulent fabriquer un assistant capable de choses moins compliquées, mais plus variées. Pour l'entraîner, et puisque l'utilisation des données personnelles est un peu problématique sur Facebook, les chercheurs, pour l'instant, entraînent leur nouveau bébé sur Minecraft, afin de lui apprendre à recevoir des ordres et à constuire des maisons. Étant donné que Minecraft est déjà le jeu qui me donne le plus l'impression de travailler, je ne suis pas contre le fait que l'IA s'occupe de ça également, et qu'elle nous laisse la reproduction comme seule tâche. N.M.


Croix de bois, croix de fer

Croix de bois, croix de fer P

ewDiePie, le premier non-antisémite à avoir payé des gens pour brandir une pancarte « mort aux juifs », a annoncé vouloir laisser ses erreurs derrière lui. Dans une vidéo publiée début septembre, il indiquait « avoir mûri » et vouloir effectuer une donation de 50 000 $ à l'Anti-Defamation League (ADL), une ONG centenaire qui combat l'antisémitisme et l'intolérance. Sauf que le choix de l'ADL, qui s'était réjouie lorsque Disney avait lâché PewDiePie lors de l'affaire de la pancarte, a provoqué une crise d'hystérie dans la communauté du youtubeur. Du coup, PewDiePie est revenu sur sa décision : il ne donnera pas à l'ADL, mais à une organisation qui, elle, « le passionne pour de vrai », comme il l'explique dans une vidéo où il portait un sweat frappé d'une croix de Bolnissi, symbole géorgien quasiment identique à la croix de fer. I.


Pas si original

Pas si original P

our bien commencer l'année scolaire, Nintendo a fait une petite présentation des nouveautés à venir pour les prochains mois sur Switch. Bien qu'il n'y ait rien eu de particulièrement mémorable (pour tout vous dire, le clou du spectacle était une vague bande-annonce d'un portage du premier Xenoblade Chronicles, vous imaginez l'état de la dèche), on ne peut pas nier que le line-up de la petite console qui monte malgré le silence assourdissant des médias – et d'ackboo – s'étoffe quand même pas mal, notamment avec l'ajout d'un émulateur SNES disponible gratuitement pour les abonnés du service Internet. Personnellement, la seule chose que j'ai retenue, c'est l'arrivée de Divinity : Original Sin II, ce qui me donne une bonne occasion de le relancer et d'essayer d'aller voir, enfin, au-delà de la première ville. N.M.

 


Télex

Ubisoft a lancé le mode découverte d'Assassin's Creed : Odyssey. Il s'agit d'une version éducative du jeu (gratos pour ceux qui l'ont déjà acheté) dans laquelle on peut en apprendre plus sur la Grèce antique, sa culture, ses cités, avec des PNJ qui vous emmènent en visite guidée. A.


La couleur teubée du ciel

La couleur teubée du ciel C

'est avec une curiosité mêlée d'incrédulité que nous avons découvert l'existence de Space Wreck, un jeu de rôle « fortement inspiré de Fallout, Fallout 2 et Arcanum » qui sortira le 28 février. Même si le jeu se déroule dans un vaisseau spatial à la dérive, sur le papier les ressemblances avec Fallout sont évidentes : on nous promet des solutions multiples à chaque problème, une feuille de perso velue et de rigoureux combats au tour par tour. Rien de bien original, sauf que Space Wreck, à en croire sa bande-annonce (cpc.cx/spacewreck), ressemble à l'enfant improbable de Fallout et d'Astroneer : il y a des couleurs acidulées, des monstres presque mignons et des illustrations super sérieuses en encre bleue. Inutile de vous le dire : on a hâte d'y jouer. I.


Petite automobileuh, bileuh...

Petite automobileuh, bileuh... E

dmund McMillen, le développeur à qui l'on doit The Binding of Isaac et Super Meat Boy, a annoncé la date de sortie de The Legend of Bum-Bo, son nouveau jeu. C'est prévu pour le 12 novembre prochain, soit très peu de temps après que vous lisez ces lignes (si vous achetez le magazine à sa sortie en kiosque), au moment où vous lisez ces lignes, si vous lisez ces lignes le 12 novembre, voire avant que vous ne lisiez ces lignes, si vous lisez ces lignes, par exemple, le 13 novembre. Reste une question, me direz-vous : et si je lis ces lignes avant le 12 novembre, puis que je les lis à nouveau le 12, et encore une fois après, que se passe-t-il ? Eh bien, c'est simple : non, pour l'instant, on ne sait pas grand-chose de The Legend of Bum-Bo, sinon qu'il s'agit d'un jeu d'aventure et de stratégie dans le même univers que The Binding of Isaac. N.M.


Ville, très ville...

Ville, très ville... M

algré la sortie récente de Cliff Empire, cette fin d'année manque de city-builders. Où sont les jeux pour ceux qui, comme moi, frétillent devant un plan d'urbanisme, bavent devant un réseau de canalisations et se relaxent en rêvant de taxes sur les déchets ? Eh bien, ils ne sont pas très loin : début 2020, la sortie en accès anticipé de Smart City Plan devrait combler le maire qui sommeille en chacun de nous. Sous ses dehors très convenus (voire carrément ternes), le jeu semble cacher un city-builder rigoureux, qui se concentre sur la planification urbaine et le réseau de transport. Je ne sais pas pour vous, mais la perspective de passer à nouveau trente heures à résoudre des problèmes d'embouteillages me donne tout d'un coup très chaud. I.

 


Vous souvenez-vous de 911 Operator, la simulation de service de secours sortie en 2017 ? Elle va avoir une suite. 112 Operator est en bonne voie pour réussir son Kickstarter, et montre notamment une carte de Paris en 3D sur laquelle on dispatche secouristes et policiers. La sortie aurait lieu début 2020. A.


Dis-moi Wii

Dis-moi Wii A

lors attention, c'est technique : au mois de septembre, Nintendo a annoncé un nouveau Wii Fit à venir sur Switchqui ne s'appellera probablement pas Wii Fit, parce que bon, on peut nous prendre pour des cons, mais au bout d'un moment faut pas pousser. Après tout, rien de plus normal puisque sur Wii, le titre avait été un immense carton et qu'il serait bien bête de ne pas capitaliser dessus en inondant les chaînes de télévision de publicités gênantes où des quadragénaires tentent de refrèner leur envie de perpétuer une tuerie de masse en faisant du hula hoop mollement devant l'écran. Là où ça devient bizarre, c'est que Nintendo vient également d'annoncer une Switch Lite, sans contrôleurs détachables, qui ne permettra pas, donc, de jouer à ce nouveau titre. Il y a sans doute une stratégie derrière tout ça, je suis simplement trop stupide pour la comprendre. N.M.


Singe rit

Singe rit D

ébut septembre, les développeurs de Sea of Thieves se sont fendus d'un petit stream pour présenter leur dernière mise à jour. Pour faire couleur locale et coller au thème de leur jeu de pirates, ils ont eu la riche idée d'apporter un petit singe, qu'ils ont laissé courir sur leurs épaules pendant vingt minutes, au terme desquelles la bête a dégueulé tout ce qu'elle contenait sur le T-shirt d'un des développeurs, réalisant ainsi la plus belle performance crust de l'histoire du jeu vidéo depuis le stream d'excuses des développeurs de Trine 3 filmé devant une poubelle. LFS


La haine qui mène au côté obscur

La haine qui mène au côté obscur C

'est facile de se moquer, mais en attendant, Electronic Arts figure dans le livre Guniness des records, et pas vous. Bon d'accord, pas forcément pour les bonnes raisons, mais quand même : l'éditeur entrera dans l'édition 2020 avec le record du « commentaire le plus mal noté de Reddit ». Il s'agit de celui d'un community manager en réponse à un internaute qui se plaignait de devoir débloquer les personnages principaux de Star Wars : Battlefront II grâce à un système de loot box : « Notre ambition est de proposer aux joueurs un sentiment d'accomplissement et de fierté quand ils débloquent de nouveaux héros. » À noter que le commentaire, downvoté plus de 600 000 fois, est loin devant le deuxième du classement, qui n'a été haï « que » 88 000 fois (c'était un post où il y avait seulement écrit « Izual »). N.M.

 


Télex

Le nouveau mode de jeu de Civilization VI s'appelle Red Death. C'est un battle royale. Il se déroule dans une version post-apo' du jeu. On y contrôle des unités de combat plutôt qu'un peuple sédentaire. Bientôt, tous les jeux seront des battle royale. C'est la marche de l'Histoire. I.


Présence fantôme

Présence fantôme L

es conférences de l'E3 sont réputées pour être un défilé de développeurs terrorisés à l'idée de s'exprimer publiquement, qui lisent un prompteur et marquent des pauses lorsque celui-ci indique des choses comme « rires » ou « applaudissements ». Autant vous dire que le département marketing de Bethesda devait pleurer de bonheur lorsque Ikumi Nakamura est venue sur scène pour présenter Ghostwire Tokyo à grand renfort de gesticulations et de bonne humeur. Devenue la star des joueurs suite à cette intervention, Ikumi vient pourtant de quitter Tango Gameworks, en raison de ce qu'elle décrit comme « la fin d'une aventure ». Pour l'heure, l'ancienne directrice créative n'a pas trouvé de point de chute mais serait ouverte aux propositions qui, à coup sûr, ne manqueront pas d'émaner de l'industrie. K.L.


Le duc et le prêtre

Le duc et le prêtre S

i par hasard vous comptez vous rendre aux États-Unis prochainement, et qu'en plus vous aviez l'intention de vous marier, bonne nouvelle : Jon St. John, l'acteur qui a prêté sa voix à Duke Nukem, vient d'être ordonné ministre du Culte, ce qui est assez facile aux États-Unis, où n'importe quelle petite secte chrétienne peut ordonner à tour de bras. Jo(h)n est donc désormais en mesure de célébrer des mariages, y compris le vôtre, pourquoi pas ; contactez-le sur Twitter : @JSJisDuke. Et si la perspective d'entendre la voix de Duke Nukem vous déclarer mari et femme (ou mari et mari, ou femme et femme) ne vous plaît pas, sachez qu'à une époque, Omar Boulon, l'ancien rédacteur en chef de Canard PC, avait acheté 15 dollars sur Internet le droit de célébrer des mariages dans je ne sais plus quel État américain. C'est pas mal non plus. LFS


Le salaire de l'indé

Le salaire de l'indé F

in août, Damon Reece, un jeune programmeur, a posté un tweet dans lequel il expliquait n'avoir jamais été payé pour son travail sur le jeu Starbound. Alors âgé de 16 ans, et naïf comme on l'est à cet âge, Damon aurait bossé des centaines d'heures sans toucher un sou, comme, ajoutait-il, « une douzaine d'autres personnes ». Qui auraient, semble-t-il, pu être plus nombreuses : le même jour, le musicien Clark Powell racontait avoir été contacté pour composer la musique du jeu, avant de renoncer lorsque le game director lui a expliqué qu'il ne fallait pas compter sur un salaire. Face aux accusations, Chucklefish a fini par réagir dans un communiqué mémorable : « Cela fait presque dix ans que le développement de Starbound a commencé, et depuis Chucklefish est devenu un studio attaché aux bonnes pratiques professionnelles. » Comme par exemple payer les gens. LFS

 


Uber a décidé de gamifier son application Uber Driver. Chaque nouvelle course acceptée remplit désormais une jauge, et accumuler assez de points permet au chauffeur de passer des niveaux d'expérience. Le sénat de Californie, quant à lui, vient de proposer une loi qui obligerait Uber à salarier ses conducteurs. Deux visions de la start-up nation. LFS


Chacun sa croix

Chacun sa croix C

'est officiel depuis le 5 septembre : le quatrième bouton de la manette Playstation, celui avec le symbole en forme de croix, doit être appelé « croix » et non pas « X ». C'est le compte Twitter anglais officiel de PlayStation qui a apporté cette précision, ajoutant une remarque dont la finesse est digne d'un dialogue de Platon : « Si vous appelez la croix "X", alors comment appelez-vous le cercle ? » Face à pareil argument, la foule a reculé, les contradicteurs ont baissé les yeux et de toute façon ça n'a aucune importance puisque c'est l'usage qui fait la règle, que dans une semaine tout le monde aura oublié et qu'on continue bien à dire « une Game Boy » même si monsieur Nintendo France tape du pied très fort. LFS


Ça prêtre à rire

Ça prêtre à rire R

obert R. Ballecer est prêtre, jésuite et travaille au Vatican. Mais Robert R. Ballecer est aussi grand amateur de jeux vidéo et, comme beaucoup d'entre nous, cherche des moyens de réduire la toxicité des parties en ligne. Et même davantage : par exemple, il n'aime pas que, dans les parties de Minecraft ou de Rust, certains joueurs viennent détruire la propriété des autres. « C'est une façon de jouer, explique Ballecer, mais pas celle que j'apprécie. » C'est pourquoi, avec l'aide d'une douzaine de modérateurs, il a décidé de lancer un serveur Minecraft vaticanais sur lequel les joueurs pourront bâtir tranquilles et dans la paix du Christ. LFS


Argent provocateur

Argent provocateur D

ans une mise à jour d'une discrétion de violette (j'écris « d'une discrétion de violette » pour faire plaisir à Noël Malware, qui adore les expressions désuètes), Facebook vient de changer le message sur sa page d'accueil. « Inscrivez-vous, c'est gratuit et ça le sera toujours » est devenu « Inscrivez-vous, c'est facile et rapide ». Rien d'autre n'a été annoncé, et il serait très étonnant que Facebook lance un service premium, mais c'est toujours dommage d'insulter l'avenir. Bref, on sent venir l'entourloupe, gageons que Mark Zuckerberg aura bientôt encore plus de foin dans ses bottes. LFS

 


49 % : c'est le nombre de recherches Google qui n'entraînent pas de clic. Une fois sur deux, l'internaute a obtenu ce qu'il cherchait sans avoir eu besoin de se rendre sur un autre site. Google devient ainsi peu à peu un « moteur de réponse », qui se nourrit du reste du Web (notamment de Wikipédia) pour alimenter son site et ses assistants vocaux. LFS


Grandes batailles de petites icônes

Grandes batailles de petites icônes J

'ai beau en chanter les louanges depuis sa sortie, je sais qu'une immense majorité du lectorat de Canard PC n'a pas acheté Command : Modern Air/Naval Operations, ce wargame tout moche vendu plus de 74 € sur Steam. Tout ça parce que vous êtes gens superficiels pour qui seules les apparences comptent. Allez, n'en parlons plus, car son développeur WarfareSims annonce une suite, baptisée plus sobrement Command : Modern Operations. L'objectif : mettre le jeu au standard du XXIe siècle, avec une interface plus travaillée et un moteur graphique amélioré, permettant enfin un scrolling et un zoom sur la carte – une lacune assez pénible sur CMA/NO. Les milliers de scénarios déjà créés sur l'épisode précédent par les fans – et le Pentagone, qui utilise le wargame en interne depuis trois ans – resteront compatibles. Pas d'annonce sur le prix, mais prévoyez encore des antidouleurs. A.


Cyberpunk 2077 : une vie multi après le solo

Cyberpunk 2077 : une vie multi après le solo A

près des années à avoir marmonné que « oui peut-être on ne sait pas, on a des gens qui regardent comment on pourrait faire, mais vous savez ma bonne dame, on a déjà beaucoup de boulot, et puis c'est compliqué », CD Projekt Red confirme qu'il y aura bien du multijoueur dans Cyberpunk 2077. Mais pas à sa sortie. Le jeu, toujours prévu pour avril, sera d'abord une campagne solo, enrichie dans les mois qui suivent de petits DLC gratuits et d'extensions. Le multijoueur sera ajouté lorsque la partie solo sera complète – un peu comme l'a fait Rockstar avec GTA V et Red Dead Redemption 2. N'espérez pas de détails avant longtemps, puisque le studio n'a même pas encore recruté les gens qui s'en chargeront : ils viennent juste de punaiser sur le panneau du Franprix de Varsovie des offres d'emplois pour huit développeurs spécialisés dans le multijoueur. A.


Cubeworld, carrément

Cubeworld, carrément E

n 2013 sortait la version alpha (payante) de Cubeworld, un ambitieux JdR en voxels développé en solo par un inconnu total. Le jeu a tout de suite cartonné, une énorme communauté de fans a émergé et… plus rien pendant six ans. Pas de communication, pas de mise à jour. Alors que les pompes funèbres du jeu vidéo s'apprêtaient à embaumer le cadavre, voilà que son développeur annonce par surprise la sortie imminente de Cubeworld sur Steam – « septembre/octobre », pour le citer. Les nombreux acheteurs de la version alpha, qui ne doivent toujours pas en revenir, recevront une clé au plus tôt. Comme quoi, il faut être patient et ne jamais désespérer (sauf pour Star Citizen, bien sûr). A.