401
Sortie en kiosque
le 1 décembre 2019

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 19 novembre 2019

Canard PC 401 : Édito

News du CanardPC N°400

Gaffe aux GAFA

Gaffe aux GAFA D

'après un sondage réalisé auprès d'un grand nombre d'Américains alors que moi on ne me demande jamais mon avis sur rien, bravo, super, 2/3 des États-Uniens seraient favorables au démantèlement des géants de la Silicon Valley, comme Amazon ou Google. Dit comme ça on dirait Chavez qui se balade en expropriant des gens au hasard, mais c'est un peu plus subtil et moins radical. Les sondés souhaiteraient seulement l'annulation des dernières acquisitions de ces géants, par exemple Instagram par Facebook, afin de briser les monopoles, de remettre un peu de concurrence et de s'assurer que la main invisible pourra continuer à se promener aussi librement que la Chose dans un épisode de La Famille Addams. LFS

 


Bloodlines 2 vient d'être repoussé à 2020 « mais probablement en début d'année », afin de « ne pas reproduire les erreurs » de son prédécesseur. C'est quand même dingue, cette sournoise et persistante impression que ça va mal finir. K.L.


C'était téléphoné

Citez Blizzard devant n'importe quel joueur et il y a fort à parier que celui-ci vous réponde : « Ah oui, je connais. C'est celui qui fait des jeux pour mobiles. Tuons-le ! Tuons-le ! » Une réaction notamment dûe au « mauvais travail » du studio lors de l'annonce de Diablo : Immortal, comme vient de l'avouer J. Allen Brack dans une interview donnée à Gamespot. Chose intéressante, le président de Blizzard reconnaît que les jeux mobiles ont une très mauvaise réputation chez les PCistes et surtout, que son studio aurait dû affirmer que cette incursion dans nos téléphones ne se fera pas au détriment de titres produits pour nos ordinateurs. Un message qui a visiblement ému les joueurs hardcore, qui auraient exprimé en substance : « C'est beau de reconnaître ses erreurs. Tuons-le ! Tuons-le ! » K.L.


Optimisez l'avenir de vos enfants

Optimisez l'avenir de vos enfants V

ous en avez marre que vos enfants passent leur temps sur Fortnite ? Mais vous n'avez pas non plus envie de vous en occuper en les emmenant au parc ou à la piscine ? J'ai la solution. Laissez-les devant le PC et installez Rabbids Coding. Ce nouveau jeu gratuit d'Ubisoft (disponible sur UPlay) s'apparente à une version de luxe du langage Scratch. Les marmots (à partir de sept ans) doivent programmer le comportement de petits lapins crétins en empilant des séquences de commandes sur une trentaine de niveaux. Cela leur apprendra de manière visuelle les bases du code, les préparant ainsi à une excitante carrière d'ingénieur software, qu'ils passeront dans une SSII à programmer des logiciels de comptabilité, pour au final être licenciés après 25 ans de service parce que tout aura été délocalisé en Inde. A.


Nvidia veut redonner vie aux vestiges du passé

Nvidia veut redonner vie aux vestiges du passé É

moustillé par les versions ray tracing de Quake II et Minecraft, Nvidia va carrément monter une nouvelle équipe de développeurs pour réaliser des portages RTX de vieilles gloires du jeu vidéo PC. Au sein du studio Lightspeed du constructeur, ils devront « sélectionner soigneusement les meilleurs jeux des décennies passées et les remastériser en ray tracing, tout en gardant intact le gameplay original ». Le premier jeu choisi n'a pas encore été dévoilé, mais les offres d'emploi sont déjà postées sur le site de Nvidia. Petite pensée pour ces développeurs qui devront travailler sur du code source d'il y a quinze ans, écrit par des programmeurs old school qui ne voyaient pas l'intérêt de le commenter. Mais bon, si des gens doivent mourir pour qu'on joue à un TIE Fighter ou un Deus Ex modernisé, qu'il en soit ainsi. A.

 


Télex

Ne dites plus « j'ai réussi à faire tourner une borne sur le dos de Vincent McDoom » mais « j'ai réussi à faire tourner Doom sur la borne d'un McDo » (note du rédac' chef : ça ne veut rien dire, Noël) : c'est l'exploit que vient d'accomplir un jeune homme de 19 ans qui a fait tourner le jeu sur l'une des bornes de commande de la chaîne de restauration. N.M. 


Impasse maxiconne

Fin 2018, Wade Callender accusait publiquement Randy Pitchford de n'avoir jamais payé certains de ses services. Le ton est rapidement monté entre les deux hommes, puisque le directeur général a été accusé par l'ex-avocat de son entreprise d'avoir « siphonné les profits du studio » pour organiser des fêtes où « des hommes adultes s'exhibaient devant des mineurs ». Pitchford a répliqué en affirmant que Callender était en réalité débiteur du studio, en raison d'un prêt de 300 000 dollars que l'avocat aurait cessé de rembourser. Et, chose encore plus surprenante, l’audience qui devait se tenir le 25 septembre au tribunal pour les départager vient d'être annulée, grâce à la magie d'un accord amiable. Ou peut-être d'une impasse mexicaine. K.L.


Tu ne le sais pas encore, mais tu es déjà mort

Tu ne le sais pas encore, mais tu es déjà mort D

'après Madj Bakar, le vice-président de l'ingénierie chez Google, Stadia souffrira, d'ici quelques années, de moins de latence que tous les autres systèmes, y compris les systèmes physiques installés à la maison. « Mais Jamy, comment c'est possible un truc pareil ? », me demandez-vous ? « Eh bien, Fred, c'est tout simple », vous répondrai-je en détachant bien les syllabes : grâce à un système de ma-chi-ne lear-ning. L'idée, c'est qu'une intelligence artificielle prédise à l'avance les boutons sur lesquels vous seriez susceptible d'appuyer, puis de le faire à votre place et de valider l'action une fois l'information reçue. En clair (mais en très exagéré quand même, sinon c'est pas drôle), Stadia jouera à votre place et vérifiera juste que vous faites bien ce qu'il faut. Si Stadia pouvait également commencer à prédire mes News et les écrire à ma place, je ne serais pas contre. N.M.


Tezuka d’école

Tezuka d’école P

artie à fond dans l’intelligence artificielle qui finira par tous nous dépasser, mais surtout toi, le petit gros, là, au fond, l’entreprise Toshiba vient de lancer un nouveau projet. Une de ses IA va en effet analyser puis créer de nouvelles œuvres à partir des dessins d’Osamu Tezuka, le grand pape du manga. Dans la mesure où l’homme est l’auteur de plus de 150 000 planches, c’est-à-dire presque 7 planches par jour si l’on considère qu’il a commencé à dessiner le jour de sa naissance, la machine devrait avoir amplement de quoi se nourrir et, c’est l’espoir des développeurs, proposer de nouveaux dessins aussi réussis que ceux du maître. N.M.

 


La campagne de financement participatif de Homeworld 3, initialement lancée avec un objectif d'un dollar et l'espoir d'obtenir « des retours de la communauté », vient de se terminer avec plus d'un million de dollars. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais on dirait une blague qui a mal tourné. K.L.


Poubelle la demi-vie

Aux États-Unis, un procès un peu particulier a débuté en octobre : celui d'un type accusé d'avoir volé pour 40 000 euros de matos dans les locaux de Valve. La tour où la firme de Gabe Newell a ses bureaux n'est pourtant pas ouverte à tous vents : des caméras et des agents de sécurité la gardent avec d'autant plus de vigilance qu'outre ceux de Valve, elle contient aussi les locaux de Samsung, Epic, Unity et Pokémon. Alors comment le vol a-t-il pu avoir lieu ? Eh bien, grâce à une poubelle roulante, que l'astucieux voleur aurait montée par l'escalier jusque chez Valve, puis aurait bourrée d'ordinateurs et de boîtes de jeux avant de la pousser tranquillement jusqu'au parking. C'est donc ça le plan de Kahn Lusth avec les poubelles de Steam… I.


Un petit bol de cérébral

Un petit bol de cérébral U

n nouveau Dr Kawashima, le jeu d’exercices cérébraux censé vous aider à garder votre cerveau en forme, sera disponible sur Switch à peu près pour Noël au Japon. Si vous avez récemment acheté une Nintendo Switch Lite, n’hésitez vraiment pas à vous l’offrir : certes, vous ne pourrez pas y jouer, puisqu’il faut pouvoir détacher les manettes de la console pour en profiter pleinement, mais vous pourrez, comme vous le conseille Nintendo « acheter des manettes séparément », utiliser le jeu, faire rajeunir votre cerveau et, éventuellement, vous rendre compte que vous êtes peut-être en train de vous faire avoir. N.M.


Un plan parfait

Un plan parfait E

ntassés dans une grande salle de réunion, les développeurs de Rocket League ont vu leur patron, un tout petit bonhomme aux joues roses et à la coiffure improbable, montrer sur une estrade. Faisant claquer sa baguette sur un dessin de lootbox barrée d'une croix rouge, le taulier s'est alors mis à hurler « Berk, prout de caca pourri ! » en trépignant. Puis sa baguette heurta un second dessin, sur lequel apparaissait une voiture entourée de dollars. « Hihihi, youpi tralàlà ! », exultait le chef, tandis que ses employés l'acclamaient à grand renfort de « Zop ! Zop ! Hourra ! ». C'est donc officiel : Rocket League abandonnera les lootbox en décembre prochain, afin de les remplacer par des plans qui représenteront directement des objets et dont le contenu pourra se débloquer en faisant chauffer sa carte bleue. Zop zop, Psyonix ! K.L.

 


Interviewé suite à sa victoire aux Hearthstone Grandmasters, l'e-sportif hongkongais Blitzchung en a profité pour réaffirmer son soutien aux manifestants qui défient les autorités chinoises depuis plusieurs semaines. Ça n'a pas plu auxdites autorités, qui ont menacé de couper les subventions à Blizzard Taiwan, lequel s'est empressé de retirer l'interview de son site. LFS


Message d'information concernant la PlayStation 5

Sans surprise, Sony a officialisé un paquet d'infos autour de sa PlayStation 5. La console sortira donc au quatrième trimestre 2020 et sera construite autour d'un processeur AMD Ryzen accompagné d'un GPU Navi. Histoire de se mettre aux standards du XXIe siècle, elle intégrera un SSD (la taille exacte est encore inconnue) et devrait permettre le ray tracing, même si les détails sont encore flous de ce côté. Son nouveau gamepad – il n'a pas encore de nom, mais tout le monde l'appelle déjà Dual Shock 5 – aura des gâchettes à résistance variable et un moteur haptique (en gros, des vibrations un peu améliorées par rapport à celles du modèle précédent). Le design de la machine n'a pas encore été dévoilé, mais d'après plusieurs espions Bothan (qui sont morts pour nous donner cette information), ça sera un machin noir et vaguement rectangulaire. A.


Sosie soit qui mal y pense

Sosie soit qui mal y pense O

n vous avait déjà parlé du projet d'adaptation en série télé de Masters of Doom, le livre de David Kushner sur la génèse du jeu d'id Software. On en sait aujourd'hui davantage, notamment que le scénariste et producteur exécutif sera Tom Bissell, qui a co-écrit The Disaster Artist (un bouquin sur The Room, le film pourri de Tommy Wiseau) et compte parmi les auteurs de Gears 5, Uncharted 4 et The Vanishing of Ethan Carter. Plus intéressant encore si c'est Dieu possible, comme disait Desproges, on a récemment découvert une partie des acteurs. Patrick Gibson jouera le rôle de John Carmack, à qui il ressemble vaguement tout en étant un peu trop beau gosse. Mais ce n'est rien à côté du casting, pour interpréter John Romero, d'Eduardo Franco, un type dont il est impossible de regarder la tronche sans rigoler et qui constitue donc le meilleur choix possible. LFS


Croquez dans la pomme

Croquez dans la pomme D

ans la série des nouvelles dont on se demande pourquoi on vous en parle mais que voulez-vous, la presse est une cruelle maîtresse et il faut sans cesse nourrir les mâchoires de fer des rotatives, euh attendez je m'égare. Dans la série des nouvelles à la con donc, sachez qu'un Russe a déposé plainte contre Apple, accusant la marque à la pomme, oui, je sais, ces périphrases journalistiques du genre « la marque à la pomme » sont insupportables mais bon voilà la presse, cruelle maîtresse, blablabla, merde je m'égare à nouveau. Ledit Russe a donc attaqué Apple en justice, l'accusant de l'avoir rendu gay. Il aurait reçu des GayCoins, une obscure cryptomonnaie, accompagnés du message « ne jugez pas avant d'avoir essayé ». Je le laisse raconter la suite : « Alors j'ai essayé d'avoir des relations avec un homme, maintenant j'ai un petit ami et je dois expliquer ça à mes parents. » Non vraiment, c'est n'importe quoi, bravo la presse. LFS

 


Le site IGN s'est demandé qui, d'Epic-les-12%-de-commission ou de Steam-les-30% était une anomalie. Réponse : c'est Epic. GOG, Microsoft, ainsi que les stores des consoles et les magasins physiques s'octroient tous environ 30 %. Sauf que les magasins physiques ont des frais, et que les écosystèmes consoles reposent sur les royalties reversés aux constructeurs. Bref, oui, Steam et GOG se gavent. LFS


Lava, mode d'emploi

Lava, mode d'emploi A

près un an et demi d'accès anticipé, le nouveau jeu de Klei est enfin sorti. Bon, c'est un peu cruel de ma part de le dire comme ça : vous allez vous attendre à Don't Starve 2 ou Oxygen Not Included Together alors qu'il ne s'agit que de Hot Lava, le petit projet perso de l'un des développeurs du studio. Un jeu de plateformes accessible et bien fichu, qui prend place dans des niveaux qui rappelleront leur enfance aux joueurs, comme des salles de classe ou une cour de récré, toujours avec du magma brûlant en guise de sol. Depuis notre essai de l'accès anticipé, le jeu n'a pas beaucoup évolué et il n'y a donc aucun mot à changer dans notre article de l'époque (cpc.cx/hotlava). Un tour sur la version finale de Hot Lava confirme d'ailleurs qu'il s'agit surtout d'une joyeuse machine à réaliser des fantasmes de gosses, comme bondir sur les bureaux de la salle des profs. I.


Les cavaliers de l'apocalypse des croisades

Les cavaliers de l'apocalypse des croisades «

Hey, tu as vu ? Ils vont annoncer Crusader Kings III. Si, si, là c'est sûr là, il y a même des gars de Paradox qui posent en armure et tout. » Eh bien, merci ackboo pour la fausse joie, mais non, finalement, Paradox n'a pas annoncé Crusader Kings III, mais Surviving the Aftermath, une suite à Surviving Mars, où il faudra, une fois de plus, construire une colonie. La différence, par rapport à son aîné, c'est qu'on ne prendra pas ici la route de la planète rouge, mais qu'on restera sur cette bonne vieille planète plus si bleue, puisque le jeu se déroulera après le cataclysme qui nous pend tous au nez. Le jeu est prévu pour la fin de l'année 2020. [EDIT DE DERNIÈRE MINUTE : CRUSADER KINGS III EST FINALEMENT ANNONCÉ POUR 2020 ÉGALEMENT !!!]. N.M.


Habemus pas peur

Habemus pas peur F

in septembre, le pape François a recommandé aux pontes de la Silicon Valley (notamment Facebook, Mozilla et LinkedIn) d'être très prudents avec l'intelligence artificielle qui « pourrait mener à une nouvelle forme de barbarie » où la loi du plus fort prévaudrait sur le bien commun (rien à voir, donc, avec le monde actuel, qui n'est qu'amour et harmonie). « Les progrès remarquables dans les domaines technologiques, en particulier l'intelligence artificielle, ont des implications de plus en plus importantes sur l'activité humaine. Plus que jamais, des discussions concrètes et ouvertes sur ces sujets sont nécessaires », a-t-il ajouté, avant de reconnaître que tout son discours était en réalité sponsorisé par Ubisoft pour faire la promotion de Watch Dogs 4 : Deus Ex Machina qui se déroulera au Vatican. N. M.

 


Télex

On aura attendu plus d'un an, mais ça y est, Red Dead Redemption 2 est disponible sur PC depuis le 5 novembre. Pour l'instant, il crèche chez le launcher de Rockstar et l'Epic Games Store mais il arrivera sur Steam en décembre et sera testé dans le prochain numéro. Détail amusant : le jeu nécessite 150 Go d'espace libre. Des bisous à nos lecteurs en zones rurales. I.


Omerta autour de Mafia

Omerta autour de Mafia L

'éditeur Take Two vient de déposer trois nouveaux trademarks en lien avec Mafia. Les deux premiers sont simplement le logo de la franchise avec une nouvelle typographie. Le troisième est un logo actualisé de Mafia 2. Il n'en a pas fallu davantage pour qu'Internet s'enflamme et prophétise déjà l'annonce imminente d'un Mafia 4 ainsi qu'une édition remastered de Mafia 2. Cela contredirait en partie un article de 2018 du site Kotaku, indiquant que Hangar 13, le studio californien responsable de Mafia 3, aurait abandonné l'idée d'un Mafia 4 se déroulant dans le Las Vegas des années 1970. Peut-être le projet a-t-il été repris par un autre studio ? Peut-être que non ? Ne me demandez pas trop de détails, je suis déjà bien occupé à renouveler ma carte de presse. A.


Un problème de drift

Un problème de drift C

’est bizarre : fut un temps où Nintendo était plutôt réputé pour la qualité et la solidité de son matériel (plutôt normal, pour des trucs destinés aux enfants et à Noël Malware). Mais voilà qu’avec la Switch, la compagnie accumule les erreurs. Depuis le lancement de la console, de nombreux utilisateurs se plaignent du « joycon drift », quand la console continue de faire comme si le joueur appuyait sur une direction, alors que ce n’est pas le cas. Non seulement le problème perdure et ne semble pas se régler au fil du temps, mais la Switch Lite est également touchée, ce qui est d’autant plus gênant qu’on ne peut pas détacher les manettes de la console. Bizarre, très bizarre... En attendant, continuez de jouer sur PC, et laissez la police faire son travail. N.M.


Les pieds devant

Les pieds devant K

irby est mort. Non, pas la bestiole rose dont on n'a jamais vu les pieds mais John Kirby, l'avocat de Nintendo qui lui a donné son nom et s'est éteint à l'âge de 79 ans. On se souviendra de lui (de l'homme, pas de la répugnante boule de glaise) comme de celui qui a remporté, en 1984, le procès opposant Nintendo à Universal Studios, qui trouvait que le nom de Donkey Kong ressemblait un peu trop à celui de King Kong. Avant de travailler pour Nintendo, Kirby (l'avocat, pas le mutant boulimique), très impliqué dans la lutte pour la justice sociale, avait œuvré pour la division des droits civils du gouvernement américain et escorté jusqu'à leur salle de classe des enfants noirs menacés par des partisans de la ségrégation. On le regrettera, contrairement à l'espèce de chewing-gum aux pieds géants du même nom, dont on continue de souhaiter la mort prochaine. LFS

 


Télex

Doom Eternal ne sortira pas cette année. Les développeurs d'id Software préfèrent sagement prendre cinq mois supplémentaires afin de fignoler leur produit. Il est désormais annoncé pour le 20 mars 2020. A.


Pinte de Cro

Pinte de Cro A

len Ladavac, l'un des fondateurs du studio Croteam et des développeurs du premier Serious Sam, vient de rejoindre l'équipe munichoise de Google pour travailler sur Stadia en tant que directeur d'ingénierie. Un très beau parcours, largement mérité, pour le cofondateur du plus célèbre studio de développement croate et le cocréateur d'un moteur 3D qui avait à l'époque (excusez d'avance la technicité du terme) laissé toute l'industrie « sur le cul ». Et surtout, maintenant qu'il est au chaud chez Google à toucher des gros chèques, bien planqué en bon Munichois, Ladavac ne sera pas tenu pour responsable de Serious Sam 4: Planet Badass, que tout le milieu appelle (excusez-moi encore une fois pour le côté technique) « la catastrophe annoncée ». LFS


L'artiste autrefois connu sous le nom de Bobby Prince

L'artiste autrefois connu sous le nom de Bobby Prince S

i vous avez joué à n'importe quel shareware d'Apogee ou d'id Software dans les années 1990, vous connaissez sans doute Bobby Prince, qui a composé 90 % de la musique de ces stars du jeu PC. Eh bien, ce même Bobby Prince attaque aujourd'hui Gearbox Software, qu'il accuse d'avoir utilisé ses morceaux sans autorisation dans le remaster « 20e anniversaire » de Duke Nukem 3D. Je ne me prononcerai pas sur le fond car je ne suis pas Grand Maître B. et que je m'en fous un peu, mais il est amusant de se souvenir qu'à son heure de gloire, Bobby Prince, ancien avocat devenu musicien, a été accusé à de nombreuses reprises de plagier des morceaux et d'utiliser sa connaissance du droit pour savoir exactement quand s'arrêter sans être attaquable. Écoutez Rise de Pantera (allez à 1:40) puis la musique du niveau E1M4 de Doom et vous comprendrez. LFS


Abracadabra, disparu !

Abracadabra, disparu ! Ç

a y est, on a enfin des détails croustillants sur le nouveau jeu Harry Potter. Non, pas le RPG en monde ouvert censé être développé par Avalanche, celui-là on s'en fout. Je vous parle de Broomstick League, un jeu de foot sur des balais. Oui, c'est du quidditch, mais le studio n'avait manifestement pas trois milliards de dollars pour acheter la licence. Deux équipes comptant jusqu'à quatre joueurs y virevolteront dans de jolis stades et se passeront la balle jusqu'aux buts adverses, s'ils ne se la font pas choper entre-temps : on pourra jeter des sorts pour se téléporter ou s'emparer du ballon. Cette espèce de Rocket League sortira début 2020, s'il survit à l'embuscade que lui tendent déjà les 600 avocats de J.K. Rowling, peu convaincus par une défense qui se résume à « regardez, la cicatrice sur le front du héros n'est pas en forme d'éclair mais de foudre ! » Autant dire que vous n'y jouerez jamais. I.

 


IO Interactive, qui baigne dans le cash après le succès du dernier Hitman, annonce travailler sur une nouvelle franchise. Le projet sera développé à Copenhague et Malmö (ça se prononce « malmeuh », c'est en Suède), et édité par Warner Bros. sur PC et consoles. A.


Angry Birds mais humains contents

Angry Birds mais humains contents L

es algorithmes d'intelligence artificielle pilotent des avions et conduisent des voitures mieux que nous. Ils gagnent plus d'argent en Bourse. Ils nous défoncent aux échecs, à Starcraft 2 et Dota 2. Mais rassurez-vous, il reste encore un domaine dans lequel l'être humain semble avoir l'avantage : Angry Birds. Des chercheurs tchèques ont placé une grosse IA de deep learning devant le jeu de Rovio, et ont constaté avec soulagement qu'elle était assez nulle. Sur une série de 21 niveaux préconçus, elle fait de moins bons scores que les trois quarts de ses adversaires humains. Sur des niveaux inédits, l'IA est encore plus mauvaise car, contrairement à notre beau cerveau, elle ne sait pas encore s'adapter à des situations inconnues. Les Tchèques affirment qu'ils vont travailler pour corriger cette faiblesse. Est-ce vraiment une bonne idée ? A.


Farandole d'annonces chez Riot Games

Farandole d'annonces chez Riot Games E

n plus de leur jeu de cartes Legends of Runeterra, dont Izual vous parle en détail dans ce même numéro, les richissimes créateurs de League of Legends, Riot Games préparent trois nouveaux titres. Le premier, nom de code « Project A », est un FPS multijoueur compétitif aux faux airs de Counter-Strike japonisant. Le second, nom de code « Project L », est un jeu de baston 2D dans lequel les héros de League of Legends se tataneront à coups de combos. Enfin, plus surprenant, le troisième est un mystérieux jeu de gestion d'une équipe de pro-gamers. Nous n'avons quasiment aucun détail sur ces nouveaux titres et il va falloir être patient, car Riot ne devrait pas communiquer à leur sujet avant longtemps. A.

 


Télex

Le 13 octobre, l'île de Fortnite a disparu dans un gigantesque trou noir, laissant les joueurs incapables d'accéder au jeu, sans doute dans le but de mettre en place une nouvelle version de la carte, ou de préparer un truc. Sans doute aussi pour faire parler un maximum de monde. C'est réussi puisque nous sommes en train de vous en parler. N.M.