417
Sortie en kiosque
le 2 avril 2021

S'abonner
Numéro actuel
Par Kahn Lusth | le 16 mars 2021

Canard PC 417 : Édito

News du CanardPC N°416

Y'a trop de jeux qui t'aiment, et tu ne me vois pas

Y'a trop de jeux qui t'aiment, et tu ne me vois pas C

ourant février, le catalogue Steam a dépassé les 50 000 jeux vidéo. Précisons que ce chiffre ne tient pas compte des DLC et des catégories annexes comme les utilitaires. J'ai actionné ma petite calculette : depuis sa sortie le 12 septembre 2003, Steam a donc étoffé son catalogue, en moyenne, de 7,8 titres par jour, soit plus de 230 nouveaux jeux vidéo par mois. Et pourtant, Canard PC n'en teste tout au plus qu'une vingtaine par numéro... Pourquoi cet échec ? Les raisons sont simples : management incompétent, process de production dépassé, salariés démotivés, conditions de travail déplorables. A.

 


C'est Scientific American qui nous l'apprend : les bots Twitter constitueraient une source importante de désinformation sur le changement climatique. Gageons donc que Twitter, comme il l'a fait pour la propagande islamiste (avec deux ans de retard) et pour le suprémacisme blanc (avec six ans de retard) va bientôt prendre des mesures. LFS


I speak Wall Street english

Alerte ! Alerte triple news pour cause de sujet sérieux, puisque comme le dit Ivan : « Tu peux rigoler de ce que tu veux dans mon magazine, mais pas de l'argent que tous ces petits cons sont en train de me coûter. » Et il ne parlait pas de nous, mais de vous qui, par l'intermédiaire du forum reddit Wall Street Bets, vous amusez à faire couler des fonds d'investissement. Pour résumer, déjà, allez voir l'excellente vidéo réalisée par le youtubeur Heu?Reka sur le sujet, et profitez-en pour regarder toutes ses vidéos. Mais en gros, certains fonds d'investissement parient à la baisse sur des entreprises, c'est-à-dire qu'ils anticipent une chute du cours de l'action. Du coup, ils empruntent des actions qu'ils revendent immédiatement, puis ils rachètent ces actions quelques heures ou quelques jours plus tard, quand le cours est plus bas, avant de les rendre en empochant au passage une petite commission. Sauf que certains internautes n'ont pas aimé que les fonds d'investissement s'en prennent à GameStop, une chaîne internationale de magasins de jeux vidéo, qui détient entre autres l'enseigne Micromania en France. Ils ont donc commencé à acheter plein d'actions GameStop, ce qui a eu pour effet de faire monter les cours, et donc de foutre dans la panade les fonds qui devaient racheter en catastrophe les actions pour les rendre à ceux à qui ils les avaient empruntées. Je n'entre pas dans les détails, parce que, vous vous en doutez, c'est un peu plus compliqué, mais en gros c'est ça. Le plus important, en fin de compte, ce n'est pas tellement ce qui vient de se passer, avec des fonds d'investissement au bord de la faillite, c'est plutôt la perception du public pour qui l'affaire sonne comme une revanche des anonymes gentils contre le méchant Wall Street. Hélas, dans la réalité, ce n'est probablement pas du tout ça : dans tous les cas, si certains fonds d'investissement perdent de l'argent, d'autres en gagnent tout autant. Ce qui est perdu de la main gauche est repris de la main droite. Exemple : Melvin Capital, un fonds de pension, a dû être renfloué de 2,75 milliards de dollars par sa maison mère, Citadel, pour survivre à la crise. Sauf que de l'autre main, Citadel gagne énormément d'argent sur toute l'agitation créée par l'affaire GameStop, grâce à d'autres activités de trading, en profitant de la volatilité démentielle de l'action. C'est un peu difficile de savoir exactement quelles seront les conséquences à long terme de l'affaire, parce qu'il y a eu pas mal de bordel mais, quoi qu'il en soit, c'est surtout les anonymes qui se sont pris au jeu qui, au final, devraient perdre leur mise. Sur le papier, l'idée était sympa. Dans la réalité, malheureusement, on en revient encore au point de départ : en dehors d'une véritable régulation des marchés financiers, il y a peu d'espoir pour que cette histoire ne mette fin à la folie prédatrice de certains patrons de magazines de jeux vidéo. N.M.


La colline a des jeux

La colline a des jeux «

 J'en pense que je suis ultra excitée, j'attendais vraiment de voir ce qu'il allait faire, c'est un type que j'adore, même s'il n'a pas bossé sur Silent Hill 2, qui est mon Silent Hill préféré. Je suis contente qu'il revienne à l'horreur parce que c'est ce qu'il sait faire de mieux. À part ça, il aime la filmographie de David Lynch et l'occulte », m'a dit Ellen Replay – d'où tire-t-elle toutes ses informations ? – quand je lui ai demandé son avis sur le fait que Keiichiro Toyama, le papa de la série Silent Hill, préparait un nouveau jeu d'horreur. Et je suis bien content qu’Ellen Replay ait un avis sur la question, parce que pour ma part je viens de boire un Coca qui avait un goût bizarre et je suis trop focalisé sur l'éventualité de passer le reste de l'après-midi aux toilettes pour me concentrer sur une telle nouvelle. N.M.


Vieux diable

Vieux diable V

icarious Visions, qui appartenait déjà à Activision et a travaillé sur des tas de grosses licences de l'éditeur (le plus souvent en appui ou pour des portages), vient d'être ingéré par Blizzard. Le studio se consacrera désormais uniquement au développement de titres liés au catalogue de Blibli. Il aurait d'ailleurs déjà commencé puisque, nous apprend le toujours incroyable Jason Schreier, Vicarious bosserait depuis un an sur le remaster de Diablo II. Lequel remaster aurait été confié à la "Team 1" de Blizzard, responsable du remaster de Warcraft III, si elle n'avait pas été dégagée suite aux mauvaises critiques de ce dernier. Virer une équipe expérimentée à cause d'un mauvais score Metacritic, tout ça pour embaucher des types venus d'ailleurs en catastrophe : l'industrie du jeu vidéo nous offre encore une leçon de management intelligent. LFS

 


The Independent nous apprend que Microsoft vient de déposer un brevet pour un chatbot IA qui utilisera « les informations personnelles, comme les images, la voix et les posts sur les réseaux sociaux d'une personne décédée » pour offrir un substitut à ses proches. Un projet auquel on souhaite autant de succès qu'au Windows Phone. LFS


Espris es-tu là ?

Un document de design dévoilé il y a peu sur Twitter par Jake SolomonNote : 1 nous permet d'en apprendre un peu plus sur les prémices du XCOM de 2012. Ainsi, parmi tout un tas de belles notes d'intention comme « Détruire la base extraterrestre » ou « Choisir les missions les plus importantes » figurent des notes plus... Oui, c'est ça : surprenantes. Car toujours selon le même document, XCOM : Enemy Unknown n'aurait pas dû être le successeur de la série que nous connaissons tous, mais un jeu d'action, qui aurait proposé des batailles en temps réel. Étonnant, mais pas autant que cette mystérieuse composante qui promettait un « espris de corps », confirmant une fois de plus que les Américains sont toujours aussi doués avec le français. K.L.

Note 1 : Mais si, le designer de XCOM : Enemy Unknow et XCOM 2. Suivez un peu.


Le hérisson vu du ciel

Le hérisson vu du ciel J

e ne sais pas vous, mais quand je pense à la Beauté, ce ne sont pas les mots « Sonic le Hérisson » qui me viennent à l'esprit en premier. Pourtant, il faut le reconnaître, les niveaux des Sonic ​1 et 2, affichés dans leur entièreté sur un seul écran grâce à ce bricolage réalisé par de jeunes désœuvrés, ne sont pas déplaisants à l'œil, avec leurs boucles immenses et leurs couloirs pleins de circonvolutions. Vous pouvez voir ça ici : cpc.cx/soniczoom. LFS


Tout nouveau tout bio

Tout nouveau tout bio J

e sais ce que vous allez me dire, car vous êtes mauvaise langue : découvrir un projet abandonné de Bioware, c'est un peu comme retomber par hasard sur un sandwich pas terrible qu'on avait acheté sans intention de le manger, et qu'on a laissé sécher dans un placard. Eh bien ce n'est pas très gentil, parce que même si le studio a une petite baisse de régime depuis quelque temps, on lui doit tout de même un paquet d'excellents jeux de rôle, et surtout parce que Revolver (c'est le nom interne du projet, qui n'a jamais été baptisé officiellement), la suite abandonnée de Jade Empire dont quelques concept arts viennent d'être postés par leur auteur Matt Rhodes (Instagram: @mattrhodesart), avait quand même l'air assez cool. LFS

 


Télex

Le 14 mai, vous pourrez enfin poser vos patounes sur « l’édition légendaire » de Mass Effect, un remaster qui s’annonce controversé puisqu’on dirait les vieux Mass Effect mais avec un gamma détraqué et des lens flares partout pour faire genre. Lé-gen-dai-re. I.


Mortal Kontrol

Mortal Kontrol I

maginez la scène. Vous êtes tranquillement chez vous, à savourer votre 37e confinement en regardant une compétition officielle de Mortal Kombat (drôle d'idée mais je ne juge pas) quand soudain, quelques instants après le début d'un match, le flux s'interrompt, laissant les deux commentateurs bien embêtés à la fois de n'avoir plus rien à dire (vous avez déjà essayé de parler à un commentateur d'e-sport d'autre chose que de son jeu ?) et ne pas trop savoir ce qu'ils avaient le droit de dire. Car, ils venaient de l'apprendre dans l'oreillette, le match avait été interrompu par les organisateurs : l'un des joueurs avait en effet appelé sa variation de Sheeva WhyDidNRSdoThis (« pourquoi NetherRealms Studio a fait ça ? », sous-entendu : « créé un personnage aussi déséquilibré »), ce qui lui a valu un ban immédiat. Magie d'un système où les éditeurs contrôlent aussi la diffusion. LFS


Double-jeu à l'opéra

Double-jeu à l'opéra O

pera, le navigateur des gens qui se promènent partout avec un air distingué en disant « ouais, non, Chrome et Firefox c'est un peu trop mainstream pour moi », vient d'acquérir YoYo Games, le studio britannique connu pour GameMaker Studio 2, un outil de création de jeu. D'après les spéculations des gens dont c'est le métier de spéculer, il s'agirait pour Opera de glisser un deuxième orteil dans le jeu vidéo après la création de son navigateur Opera GX, le navigateur « destiné aux gamers » dont on peut contrôler facilement la consommation de CPU ou de bande passante pour éviter qu'il ne bouffe les ressources nécessaires au jeu qu'on souhaite lancer en même temps. Et quand on leur demande quelle est la finalité commerciale de tout ça, les spéculateurs lèvent les épaules en faisant une moue bizarre. LFS


Révélations explosives

Révélations explosives S

candale ! Le nouveau personnage d’Apex Legends serait plagié d’un autre jeu, Bulletville, un shooter multi qui sortira cette année en février. « Nous sommes heureux que l’équipe d’Apex Legends ait aimé le style de Hunter au point de vouloir le recréer dans leur jeu », grince le studio indé NOWWA, interrogé par le site Nintendo Life. Il y a effectivement des similitudes entre Fuse, d’Apex Legends, et Hunter, un héros de Bulletville annoncé depuis deux ans : les deux ont une veste en cuir, une moustache, une coupe de cheveux à la mode, un cache-œil et manient des explosifs. Cette suite de caractéristiques d’une originalité dingue m’a tout de suite convaincu : il est tout bonnement impossible que deux personnes sur Terre aient pu imaginer au même moment un grenadier borgne à moustache. D’ailleurs, j’espère que NOWWA enverra aussi un courrier bien senti à Valve, qui a eu le culot de plagier ce concept il y a quatorze ans dans Team Fortress 2. I.

 


Télex

Nintendo a vendu 80 millions de Switch depuis son lancement, et 24 millions pour le seul exercice fiscal 2020, ce qui lui permet de dépasser la 3DS (75 millions). Prochaine étape : dépasser la Wii, qui s'était écoulée à un peu plus de 100 millions d'exemplaires. N.M.


Le plus gros cash prize de tous les temps

Le plus gros cash prize de tous les temps U

ne information trouvée sur Twitter, relayée par Ivan Le Fou et que je vous partage parce que j'aime bien faire croquer les petits frères et les grandes sœurs : sur le site de Team Liquid, on peut trouver le cash-prize d'un tournoi de Strarcraft organisé en 2011. À l'époque déjà, les gains étaient démentiels. Tenez-vous bien : 500 dollars pour le vainqueur du tournoi, et jusqu'à 100 dollars pour la quatrième place. Les quatre places suivantes, jusqu'à la huitième, étaient évidemment moins bien loties, puisque les joueurs n'ont gagné que... 25 Bitcoins. 25 Bitcoins qui valent aujourd'hui plus d'un million de dollars, ce qui en fait, en réalité, l'un des plus gros cash-prizes de l'histoire. Il ne reste plus qu'à espérer que les quatre joueurs qui ont gagné 25 Bitcoins avaient oublié jusque-là qu'ils dormaient sur un magot, et qu'ils viennent de s'en souvenir pour toucher le pactole. N.M. 


En un mot comme Tencent

En un mot comme Tencent T

oujours pas guéri de sa fièvre acheteuse, Tencent continue de dépenser son pognon chez tout ce que le monde compte de talents vidéoludiques. Ou avec des mots plus simples : Tencent s'offre, une fois encore, une part chez un acteur majeur de l'industrie. Aujourd'hui, c'est donc au tour de Bohemia Interactive de tomber dans l'escarcelle du géant chinoisNote : 1, qui vient toutefois de repartir avec seulement une part minoritaire de l'entreprise. Vu la saison, nous mettrons ce manque d'appétit sur le compte d'une petite gastro. Toujours est-il que les développeurs semblent ravis de cet investissement, qualifié de « coopération stratégique » puisque comme toujours avec Tencent, aucun bouleversement n'est annoncé dans les processus créatifs du studio. K.L.

Note 1 : Environ 2,15 m. Un monstre. On raconte qu'il broie des crânes à mains nues.


Il génère des histoires en un clic (les scénaristes le détestent !)

Il génère des histoires en un clic (les scénaristes le détestent !) V

ous avez sûrement regardé les streams Twitch de notre Louis-Ferdinand Sébum s'amusant sur AI Dungeon, l'étonnant générateur d'aventure textuel piloté par un algorithme IA de machine learning. Figurez-vous que ce principe, mis au point par le boss du studio Latitude, Nick Walton, intéresse beaucoup l'industrie du jeu vidéo, qui y voit un moyen de générer une infinité d'histoires à peu de frais. Il vient donc de lever 3,3 millions de dollars pour améliorer son outil, et espère carrément révolutionner la production de jeu vidéo. « Avec cette technologie, vous pourriez par exemple générer un monde cohérent avec des milliers de personnages ayant chacun leurs propres besoins, leurs propres rêves », explique-t-il au site TechCrunch. Oui, si vous envisagez une carrière de scénariste de jeu vidéo, il est encore temps de vous réorienter vers le marketing ou la maçonnerie. A.

 


Au cours d'une réunion d'investisseurs, Ubisoft a confirmé que Rainbow Six Quarantine était toujours prévu pour 2021. Puis quelqu'un a foutu la merde, en demandant s'il était bien judicieux de sortir un jeu appelé « quarantaine » lors d'une pandémie. Rendez-vous donc d'ici la fin de l'année, pour jouer à « Rainbow Six Grippette ». K.L.


L'athlète dans les nuages

L'athlète dans les nuages Q

uand j'étais petit, les développeurs de jeux vidéo rivalisaient d'ingéniosité pour créer des scènes de guerre toujours plus réalistes, avec des explosions, des démembrements et des champs de bataille plus crédibles et plus violents chaque année. « Toute cette technologie au service de la violence ! », m'exclamais-je parfois en tirant une longue bouffée de ma cigarette en chocolat. Mais tout cela est désormais de l'histoire ancienne. Ridiculisés par les nuages photoréalistes de Flight Simulator, le studio Eagle Dynamics est en train de bosser sur un tout nouveau système de couverture nuageuse volumétrique pour son simulateur DCS World. En 2021, les développeurs se disputent donc la place de celui qui fera les nuages les plus cotonneux, et c'est assez réjouissant si vous voulez mon avis. LFS


MicroProse pêche dans le désert

MicroProse pêche dans le désert D

epuis sa résurrection au printemps dernier, Microprose n’avait annoncé que des équivalents vidéoludiques d’une tisane « nuit tranquille », par exemple des simulateurs de bateaux de combat tout moches. Mais ce mois-ci, l’éditeur a dévoilé un jeu autrement intéressant : HighFleet, où l’on explorera des ruines post-apo' ensablées à bord d’un vaisseau tout en se mesurant à d’autres aéronefs au cours de batailles brutales, vues de côté. Même si le besoin de gérer équipage et carburant rappelle FTL, HighFleet a ses propres idées puisqu’on pourra y assembler et modifier notre vaisseau à l’envi, histoire d’en faire un tank volant surarmé ou un agile petit lance-missiles. La sortie est prévue mi-2021, pile poil le temps d’oublier complètement l’existence de ce projet. I.


Le braquage du siècle

Le braquage du siècle J

e le sais, vous le savez, Rockstar le sait, mais surtout, Pollynette, qui a passé 7 100 heures dessus, le sait encore mieux : GTA V continue de se vendre très, très bien. En février, Take-Two a révélé ses résultats pour l'année 2020 et l'on y apprend que l'entreprise a vendu plus de 10 millions de copies de son programme éducatif. 10 millions, c'est beaucoup, mais ce n'est pas ça le plus fou : sept ans après son lancement, GTA V réalise en 2020 sa meilleure année en termes de vente, juste après 2013, lors de sa sortie. Bien entendu, ce n'est pas tout, absolument tous les chiffres sont dans un vert pétant, qu'il s'agisse des revenus générés par GTA Online, du nombre de joueurs en simultané ou du taux de rétention des joueurs. Avec 140 millions de copies écoulées, GTA V reste le deuxième jeu le plus vendu de tous les temps, juste derrière Minecraft et ses 200 millions d'exemplaires. N.M.

 


La nouvelle tombe à l'instant sur nos téléscripteurs : la date de sortie du jeu de baston médiéval Chivalry 2 vient d'être annoncée pour le 8 juin, avec une phase de bêta-test fermée (accessible aux foufous qui précommandent) à partir du 26 mars. A.


Tokyo Vice

Tokyo Vice L

e 30 janvier, un magasin du quartier Akihabara à Tokyo a décidé de mettre en vente 300 PlayStation 5, avec la règle simple du « premier arrivé, premier servi ». Bilan : une émeute, probablement une belle Covid-party, la police appelée en renfort, la vente annulée. D'après notre correspondant sur place, un vendeur aurait été mordu à la carotide par une mère au foyer de 57 ans et la scène aurait tourné au chaos quand l'équipe nationale de ping-pong, qui passait par-là en bus, aurait fait une embardée, entraînant la mort de 7 millions de personnes. Tout ceci aurait pu rester bon enfant si les États-Unis, sous l'impulsion de Joe Biden, n'avaient pas pris la décision de lancer une bombe nucléaire sur la Russie pour prévenir l'intervention des forces armées de la Corée du Nord. Tout est bien qui finit bien, nous a tout de même précisé notre correspondant, puisque tout ce beau monde a finalement terminé la journée dans un karaoké de Kamurocho en chantant Bakamitai. La démocratie, une fois de plus, est heureusement sauvée. Mais pour combien de temps ? N.M.


L'avenir appartient à ceux Kislev tôt

L'avenir appartient à ceux Kislev tôt «

 Kahn, tu ne veux pas parler de Total War : Warhammer 3 ? Je ne sais pas quoi dire », me demanda Izual les yeux embués de larmes, comme s'il était inquiet à l'idée de me décevoirNote : 1. Alors fouillons un peu et apprenons que ce nouvel épisode, prévu pour le courant de l'année, conclura la trilogie en « apothéose ». Au programme : toujours ce même Vieux Monde – décidément, personne ne semble aimer l'univers de Age of Sigmar – qui proposera une carte immense, estimée au double de celle du précédent opus. Et côté factions, les humains de Kislev et Cathay seront confrontés à quatre forces démoniaques : Nurgle, Khorne, Slaanesh et Tzeentch. Marrant, moi j'aurais ajouté Couly à la liste des démons majeurs du jeu, mais on va encore dire que j'exagère. K.L.

Note 1 : Alors que tout le monde sait que ce type est trop talentueux pour provoquer ne serait-ce qu'une petite once de déception.


L'essentiel, c'est de se convaincre soi-même

L'essentiel, c'est de se convaincre soi-même M

oi, mon petit mensonge quotidien, c'est de me dire « Allez, ce soir, je me couche tôt pour être en forme demain ». Les studios indés de jeu vidéo, eux se disent « On vend nos parts à une mégacorporation contrôlée par un gouvernement totalitaire, mais on va continuer à fonctionner librement ». Dernier exemple en date avec l'excellent développeur canadien Klei (Don't Starve, Oxygen Not Included, Mark of the Ninja...) qui vient d'être gobé par le géant chinois Tencent. « Tencent est la seule compagnie avec laquelle nous pouvons garder le niveau de contrôle créatif que nous demandons », déclare sans exploser de rire Jamie Cheng, le fondateur du studio indé, en empilant ses billets de banque dans sa brouette en or. Mais oui Jamie, bien sûr. Tiens, juste pour voir, annonce-leur un DLC de Don't Starve avec un personnage ouïghour. A.

 


Si votre gamepad PlayStation 5 a tendance à dévier bizarrement, vous n'êtes pas le seul. Le stick analogique de l'engin serait victime du même problème que le Joy-Con de la Nintendo Switch. Un cabinet d'avocats de Pennsylvanie est déjà en train de répertorier les clients mécontents pour lancer un procès. A.


Playdead ne fait pas le mort

Playdead ne fait pas le mort C

ela faisait bien des lunes que nous n'avions pas eu de nouvelles de Playdead. Pour mémoire, ce studio danois a produit Limbo en 2010 et Inside en 2016, deux titres qu'on peut raisonnablement ranger dans le Top 10 des meilleurs jeux de plateforme de tous les temps. Et justement, la plateforme, ils arrêtent. Leur nouveau projet, qui mobilise une cinquantaine de personnes, sera un jeu de science-fiction en vue à la troisième personne se déroulant en monde ouvert. Il tournera sur l'Unreal Engine et sera publié par Epic. S'ils changent de genre, les Danois ne changent pas d'humeur : les premiers artworks laissent penser que l'ambiance du jeu sera assez éloignée de celle d'un clip des Musclés. Il n'y a pour l'instant ni titre ni date de sortie. A.

 


Télex

Ubisoft réalise le meilleur résultat financier trimestriel de son histoire grâce, apparemment, aux ventes d'Assassin's Creed : Valhalla, bien qu'il ne s'agisse ni de mon Assassin's Creed préféré, ni de celui d'Izual, ni même de celui de Kahn Lusth si j'ai bien compris. C'est un peu vexant, quand même. N.M.  

 


Télex

Pour Shuntaro Furukawa, président de Nintendo, la Switch arrive à peine à la moitié de sa vie, quatre ans après sa sortie. Ce qui ne veut pas dire – ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit – qu'il n'y aura pas de Switch Pro annoncée très bientôt, et même peut-être déjà annoncée à l'heure où vous lisez ces lignes. N.M.

 


Testé dans le numéro 405 de notre noble publication (8/10, « trop de la balouze »), Nioh 2 vient de sortir sur PC. Sans surprise, le jeu est toujours aussi bon et tourne bien mieux que sur consoles. Seul souci : une interface qui indique EN PERMANENCE les boutons du pad, même lorsqu'on joue au clavier. Oui, je sais. Ça m'énerve. K.L.