Télex

Lors d'une conférence à la dernière GDC, un ingénieur software de Blizzard a révélé que 22 % des acheteurs d'Overwatch ne jouaient ni sur une GeForce ni sur une Radeon, mais sur des GPU bas de gamme intégrés à leur carte mère. Je fais la même tête qu'un homme politique qui découvre que le Smic n'est pas à 5 000 euros par mois.

Télex

Full Throttle, grandiose point & click motard des années 1990, développé par un Tim Schafer au sommet de son talent, ressortira en version « remastered » sur Gog.com le 18 avril. Quinze euros la mise à jour graphique, tout de même.

Télex

Étrangement, les démos de jeu font un timide retour. Vous trouverez celle de Civilization VI sur Steam (60 tours jouables, bien assez pour se faire une bonne idée du jeu) et celle de Halo Wars 2 sur cette abomination qu'est le Windows Store.

Télex

Avec plus de 12,5 millions d'unités écoulées, le Raspberry Pi est devenu le troisième ordinateur le plus vendu de l'histoire de l'informatique, reléguant le Commodore 64 à la quatrième place. Les deux premiers (le PC et le Macintosh d'Apple) n'ont en revanche pas de souci à se faire.

SAV Express – Nier : Automata sur PC

Cela vous a peut-être échappé dans notre précédent numéro, mais Nier : Automata est le meilleur beat-them-all du moment. Un bonheur n'arrivant jamais seul, le titre vient de débarquer sur PC, libéré des chaînes métaphoriques de son exclusivité PS4. L'occasion pour nous d'y reperdre quelques heures afin de voir ce que vaut le portage. Bon, eh bien déjà, prévoyez une machine bien balèze vu que les spécifications minimales recommandées par Square Enix ne suffisent même pas à faire tourner les menus correctement.

Pour ces petites soirées où il faut divertir 60 amis

Attention, nous allons parler d'un nouveau jeu de survie multijoueur en accès anticipé sur Steam, mais ne partez pas tout de suite... Merci. Le jeu s'appelle Rend et il est développé par une équipe de cinq bonshommes, dont trois anciens développeurs de World of Warcraft. Leur idée est de proposer une expérience concentrant les meilleurs moments des jeux de survie, et zappant les temps morts. D'après ce qu'ils ont montré, trois factions de 20 joueurs se réuniront sur des serveurs pour construire chacune leur jolie forteresse heroic-fantasy derrière un bouclier magique.

Le déclin de l'église cathodique

Vous avez un vieil écran à tube cathodique en état de marche dans votre grenier ? Alors gardez-le précieusement, il vaudra peut-être bientôt une fortune. Le site VentureBeat fait état de l'angoisse des spécialistes de la borne d'arcade rétro, qui sont en train d'épuiser leur réserve de moniteurs CRT. Depuis que les Samsung et autre Sony ont abandonné la production, il ne resterait plus qu'un unique fabricant chinois possédant des machines capables de produire ces vieux écrans des années 1980-90.

357 Acheter
La version papier
Sortie en kiosque
le 1 avril 2017
Ancien numéro
Par La Rédaction | le 23 mars 2017

Canard PC 357 : Avec couverture en argent

Édito

Parfois, surmontant leur peur des bruits étranges qui émanent de derrière la porte et des remugles de la nourriture de Kahn Lusth (« mais je vous dis que c'est super bon, d'ailleurs c'était en solde chez Basprix ! »), des visiteurs de passage franchissent la porte de la rédaction. Développeurs ou étudiants venus montrer leur dernier bricolage, lecteurs dont les créations ont retenu notre attention, copains de copains... Et puis, la semaine dernière, Björn-Olav Dozo. Sociologue de la littérature, chercheur en game studies à l'université de Liège, spécialiste, amoureux et lecteur de longue date de la presse de jeu vidéo, monsieur Dozo a profité d'un passage à Paris pour venir nous voir. Et là, en plein bouclage d'un hors-série , au milieu des cris, de la panique et des tagliatelles curry-pâté de Kahn Lusth (« vous devinerez jamais combien je les ai payées ! »), le miracle a eu lieu. On a vu un trentenaire s'émerveiller comme un gosse, découvrir, fasciné, les détails les plus banals du fonctionnement de la chocolaterie dont il a mangé les bonbons pendant toute sa jeunesse. C'est dans ces moments-là, en pleine crise de la presse, alors que les journalistes et les lecteurs des médias généralistes se regardent de plus en plus en chiens de faïence, versent tour à tour dans le mépris et dans la paranoïa, qu'on prend conscience du génie de la presse spécialisée. Cet espace bordélique, refuge de passionnés venus de n'importe où, écrivant n'importe quoi, qui finissent avec une carte de presse après des études de chaudronnerie, qui parlent de jeu vidéo, de chats, de motos, de musique ou de jardinage à des lecteurs et des lectrices aussi passionnés qu'eux et heureux d'appartenir à la même communauté de doux dingues. Par les temps qui courent, on peut sans doute même y voir une leçon de sagesse.

A la Une

test

Mass Effect : Andromeda

Système sommaire

Depuis des dizaines d'années, nos scientifiques s'arrachent les cheveux à essayer de deviner quel pourrait être notre point commun avec des aliens. Sur les sondes qu'on envoie dans l'espace, on se fatigue à dessiner des atomes ou du langage binaire, parce qu'on se dit que les extraterrestres ne seront pas teubés au point de ne pas savoir compter jusqu'à deux. Arrogance de la science ! S'ils avaient joué à Mass Effect : Andromeda, les pontes de l'aérospatiale sauraient que pour envoyer un message fort aux civilisations de la galaxie Andromède, à 2,5 millions d'années-lumière de nous, il suffit de transmettre des photos de bancs publics et de fontaines à eau.

test

Ghost Recon Wildlands

Ubisoft sort son schnouff-movie

« S'amuser sur un jeu tout en ayant pleinement conscience du lot de tares dont il est affligé, et se montrer un peu réticent à l'idée de le recommander à n'importe qui. » Si cela vous semble une bonne définition d’un plaisir coupable, alors oui, Ghost Recon Wildlands est mon dernier petit plaisir coupable en date.

Dossier

Financement participatif : le changement, c'est maintenant !

Asseyez-vous au coin du feu les enfants, tonton Nets va vous raconter une histoire. Il y a bien longtemps, les développeurs de jeux étaient obligés de vendre leur âme au diable pour financer leurs projets. Et puis, le financement participatif est arrivé. Avec Broken Age et Wasteland 2 il y a cinq ans, tout d'un coup un nouvel espoir est né. Et puis le temps a passé.

test

Battle Brothers

Les confréries de l'acier

La vie est quand même bien faite. Il y a trois numéros de cela, je vous parlais longuement de Darklands, un jeu de rôle de 1992 qui plongeait le joueur au cœur du Moyen Âge germanique. On y dirigeait une bande de mercenaires qui explorait librement un monde hostile avec, chevillée au corps, la peur des créatures tapies au cœur de la forêt noire et des sorcières les soirs de sabbat. Entre deux louanges, je me plaignais quand même que cette antiquité soit injouable sur nos écrans modernes. Là-dessus, bam, Battle Brothers annonce sa sortie d'accès anticipé.