358 Acheter
La version papier
Sortie en kiosque
le 15 avril 2017
Ancien numéro
Par La Rédaction | le 3 avril 2017

Canard PC 358 : Comme un phare dans l'ennui

Édito

La vie de la rédaction est réglée par deux rituels. Le premier, quotidien, a lieu aux alentours de midi, lorsqu'un rédacteur plus affamé que les autres se lève de son bureau. Débute alors cette conversation : « Bon, je vais manger. – Tu vas où ? – Je sais pas, tu veux aller où ? – Hmmm... Chez l'Italien. » Notez que parfois le rédacteur ne souhaite pas aller « chez l'Italien » mais « chez l'Anglais » ou « à la boulangerie », voire « au bagel ». Quatre restaurants, de quoi offrir suffisamment de variété pour que le journaliste puisse être fier de lui, convaincu de manger varié et équilibré. L'autre rituel, qui n'a lieu qu'une fois toutes les six semaines environ, consiste à écrire ENCORE un édito à propos de Steam. Eh bien, nous y voilà. D'après le youtubeur Totalbiscuit, Valve serait en train de chercher des moyens de nettoyer les écuries d'Augias qui leur servent de boutique. Les utilisateurs pourront par exemple s'inscrire à un programme « Steam Explorer » leur donnant droit à un remboursement par semaine afin qu'ils puissent essayer des jeux méconnus ou qui se sont mal vendus pour tenter de leur donner plus de visibilité. Les curateurs disposeront de nouveaux outils : ils pourront afficher une sélection de jeux sur leur page, et savoir combien de joueurs ont découvert un titre grâce à leurs conseils. Les plus influents d'entre eux pourront également recevoir les derniers jeux via un système interne à Steam, ce qui signifie que les développeurs n'auront plus à envoyer des clés par mail, mais surtout que le contrôle de Valve sur la chaîne promotionnelle va s'accroître. Enfin, la boîte-à-Gabe compte utiliser un mélange d'algorithmes et de signalements humains pour lutter contre les « faux » jeux bricolés à la va-vite à partir d'assets ou de projets de démonstration Unity. D'après les calculs du nôtre, d'algorithme, il ne faudra que sept siècles et demi à Valve pour que ces mesures réussissent à mettre de l'ordre dans leur vaste foutoir.

A la Une

A venir

Prey

Le candidat du système Shock

A venir

Prey

Le candidat du système Shock

L'espace. Une infinité de possibilités. Une infinité de façons de mourir, aussi, vu la sale tendance qu'ont les choses à partir en cacahuète dès qu'on les confine dans un vaisseau spatial. Il paraît que même y écrire au crayon à papier provoque des catastrophes, parce que de petits morceaux de graphite peuvent être projetés jusque dans des engrenages délicats et provoquer des incendies ravageurs. Une broutille dans l'univers de Prey, où l'on a dépassé le stade de l'écriture au crayon à papier depuis longtemps : dans l'espace, on réalise carrément des expériences complexes sur des aliens meurtriers. Ça alors, qui aurait pu prédire que ça tournerait mal ?

Test

Persona 5

Acides animés

« Le renouveau du jeu vidéo japonais », vous en avez entendu parler, non ? Depuis plusieurs mois, la patrie de Mario semble avoir repris du poil de la bête et enchaîne les succès critiques et publics.  Resident Evil 7, Nioh, Nier Automata, le dernier Zelda… autant de productions solides, voire incroyables. Mais il en manquait un, celui qui arrive en retard à la soirée et sans qui cette dernière ne démarre pas : Persona 5.

Test

Lego Worlds

Attrape-Lego

L’humain est une machine à contradictions. Quel autre être vivant porterait des sous-pulls à col montant sans manches, mangerait des aliments conçus pour maigrir, se ferait remplacer au travail par des robots pour ensuite aller faire les mêmes mouvements que les robots à la salle de sport ? Vous voyez bien. Ce qui me fait dire que Lego Worlds est un jeu profondément humain.

Dossier

Les best-sellers de 2016 en chiffres

Ce que nous apprennent les 100 meilleures ventes Steam

Quoi de plus excitant que de passer une semaine sur un tableur Excel de plus de 3 000 cellules ? Rien, nous sommes bien d'accord. Alors nous nous sommes amusés à reprendre la liste des 100 meilleures ventes de jeux Steam sur l'année 2016 pour en tirer des tas de statistiques et essayer de dessiner des tendances.

A venir

Prey

Le candidat du système Shock

A venir

Prey

Le candidat du système Shock

L'espace. Une infinité de possibilités. Une infinité de façons de mourir, aussi, vu la sale tendance qu'ont les choses à partir en cacahuète dès qu'on les confine dans un vaisseau spatial. Il paraît que même y écrire au crayon à papier provoque des catastrophes, parce que de petits morceaux de graphite peuvent être projetés jusque dans des engrenages délicats et provoquer des incendies ravageurs. Une broutille dans l'univers de Prey, où l'on a dépassé le stade de l'écriture au crayon à papier depuis longtemps : dans l'espace, on réalise carrément des expériences complexes sur des aliens meurtriers. Ça alors, qui aurait pu prédire que ça tournerait mal ?

Test

Persona 5

Acides animés

« Le renouveau du jeu vidéo japonais », vous en avez entendu parler, non ? Depuis plusieurs mois, la patrie de Mario semble avoir repris du poil de la bête et enchaîne les succès critiques et publics.  Resident Evil 7, Nioh, Nier Automata, le dernier Zelda… autant de productions solides, voire incroyables. Mais il en manquait un, celui qui arrive en retard à la soirée et sans qui cette dernière ne démarre pas : Persona 5.

Test

Lego Worlds

Attrape-Lego

L’humain est une machine à contradictions. Quel autre être vivant porterait des sous-pulls à col montant sans manches, mangerait des aliments conçus pour maigrir, se ferait remplacer au travail par des robots pour ensuite aller faire les mêmes mouvements que les robots à la salle de sport ? Vous voyez bien. Ce qui me fait dire que Lego Worlds est un jeu profondément humain.

Dossier

Les best-sellers de 2016 en chiffres

Ce que nous apprennent les 100 meilleures ventes Steam

Quoi de plus excitant que de passer une semaine sur un tableur Excel de plus de 3 000 cellules ? Rien, nous sommes bien d'accord. Alors nous nous sommes amusés à reprendre la liste des 100 meilleures ventes de jeux Steam sur l'année 2016 pour en tirer des tas de statistiques et essayer de dessiner des tendances.