363 Acheter
La version papier
Sortie en kiosque
le 1 juillet 2017
Numéro actuel
Par La Rédaction | le 18 juin 2017

Canard PC 363 : À la une, à la deux, à l'E3

Édito

Résumé des épisodes précédents (voir Canard PC no 361) : nos héros ont déménagé dans le Cargo, un hôtel d'entreprises ultra-moderne, mi-immeuble mi-machine, où tout est contrôlé par des badges et des capteurs de présence, et où les lumières s'éteignent lorsque les employés cessent de bouger pendant plus de cinq minutes, le bâtiment les présumant morts.
Le Cargo est un lieu étrange. Certains étages sont des dédales sans fenêtres ni logique, dans lesquels on peut errer pendant des heures avant de tomber sur une cage d'escalier qui n'était pas là cinq minutes plus tôt. Les salles de réunion communes (qu'on réserve en entrant son nom à l'avance dans une sorte de tableau Excel partagé qui déverrouille les portes de façon automatique) semblent sorties de l'esprit d'un dément pourchassé par les chiens de Tindalos. La salle « étoile », où l'on organise désormais les conférences de rédaction, est une sculpture orange, biscornue et évidée, sans le moindre angle droit, qui dégage une odeur bizarre. La salle « Santa Maria », malgré son nom qui évoque une pièce pleine de baies vitrées et de plantes tropicales, digne de ces séries télé avec des avocats new-yorkais, est un placard rectangulaire, hermétiquement clos, aux murs lisses et blancs, dans lequel trône une table assez grande pour dix personnes mais seulement deux chaises.
Encore plus étrange que le lieu, il y a ses habitants. Un peu partout, accrochées aux murs, on trouve des affichettes nous incitant à « sauver la date » d'un « apéro collaboratif ». Une telle « expérience sociale », « excellente occasion de networker », est bien sûr assortie du hashtag #ChillAndDrink. D'autres panonceaux nous proposent des concentrés de livres : en vingt minutes, avaler l'essentiel d'un traité de marketing ou du dernier pensum d'Elon Musk. Au détour d'un couloir, passant devant une porte laissée entrebâillée, on entend des adultes affirmer le plus sérieusement du monde qu'ils « brainstormeront le business plan à quatre heures pour le goûter ». Enfin, de petits rectangles rouges nous exhortent à « keep calm and do street workout ». Kalash et Izual ont répondu à l'appel et, à la pause de midi, vont désormais se contorsionner en compagnie d'autres startupers. Je crois qu'ils changent. Qu'ils deviennent comme eux. Sans doute ont-ils été mordus. Dans le doute, je vais charger le fusil.

 

A la Une

A Venir

Star Wars : Battlefront II

Le réveil de la farce

Dice et Electronic Arts sortiront Star Wars : Battlefront II le 17 novembre prochain, soit deux ans après Star Wars : Battlefront qui, non, n'était pas le premier, mais le troisième de la série. Parce qu'avant lui, vers 2008, Star Wars : Battlefront III avait été annulé. Si vous y comprenez quelque chose, merci de venir nous expliquer à la rédaction, on vous offrira un café.

test

Cold Waters

Le ballast des gens heureux

Comment ne pas être fasciné par les sous-marins ? Ces grandes verges d'acier remplies de vigoureux matelots représentent l'un des sommets de l'ingénierie humaine. Prendre les commandes d'une telle machine, c'est faire corps avec l'océan, c'est sentir la puissance des vagues vous déferler dans le bas-ventre, c'est détecter au sonar un orgasme de dauphin à plus de 20 bornes, c'est... OK je me calme. Excusez-moi, mais les simulateurs de sous-marins sont si rares cette décennie qu'à chaque fois que j'en tiens un, j'ai des vapeurs.

A venir

Assassin's Creed Origins

À l'impossible Nil n'est tenu

« Du haut de ces pyramides, quarante siècles d'histoire vous contemplent », proclamait Napoléon Bonaparte, qui avait visiblement raté sa vocation de guide touristique. Assassin's Creed Origins ne remonte toutefois pas jusque-là : c'est en 41 avant Jésus-Christ que Bayek s'amusait à s'asseoir sur la pointe des pyramides.

test

Wonder Boy : The Dragon’s Trap

Ratio Nostalgie

La plupart d’entre nous a, un jour, à l’école, dû étudier un vieil auteur. Un type d’il y a super longtemps, un Rabelais, un Chrétien de Troyes, ce genre de personnage qui écrivait à l’époque où l’on s’enquiquinait à rédiger à la plume dans un français inintelligible, plein de s inutiles et de l bizarrement placés avant les z. Comme nos professeurs étaient des gens compréhensifs, ils nous faisaient lire ça dans des éditions traduites, ou même bilingues, avec le texte original à gauche et la version moderne à droite, ce qui permettait d’avoir une idée à la fois de ce qu’avait réellement écrit l’auteur et de ce que tout cela voulait dire. Eh bien, Wonder Boy : The Dragon’s Trap, c’est exactement la même chose, appliquée aux jeux vidéo.

A Venir

Star Wars : Battlefront II

Le réveil de la farce

Dice et Electronic Arts sortiront Star Wars : Battlefront II le 17 novembre prochain, soit deux ans après Star Wars : Battlefront qui, non, n'était pas le premier, mais le troisième de la série. Parce qu'avant lui, vers 2008, Star Wars : Battlefront III avait été annulé. Si vous y comprenez quelque chose, merci de venir nous expliquer à la rédaction, on vous offrira un café.

test

Cold Waters

Le ballast des gens heureux

Comment ne pas être fasciné par les sous-marins ? Ces grandes verges d'acier remplies de vigoureux matelots représentent l'un des sommets de l'ingénierie humaine. Prendre les commandes d'une telle machine, c'est faire corps avec l'océan, c'est sentir la puissance des vagues vous déferler dans le bas-ventre, c'est détecter au sonar un orgasme de dauphin à plus de 20 bornes, c'est... OK je me calme. Excusez-moi, mais les simulateurs de sous-marins sont si rares cette décennie qu'à chaque fois que j'en tiens un, j'ai des vapeurs.

A venir

Assassin's Creed Origins

À l'impossible Nil n'est tenu

« Du haut de ces pyramides, quarante siècles d'histoire vous contemplent », proclamait Napoléon Bonaparte, qui avait visiblement raté sa vocation de guide touristique. Assassin's Creed Origins ne remonte toutefois pas jusque-là : c'est en 41 avant Jésus-Christ que Bayek s'amusait à s'asseoir sur la pointe des pyramides.

test

Wonder Boy : The Dragon’s Trap

Ratio Nostalgie

La plupart d’entre nous a, un jour, à l’école, dû étudier un vieil auteur. Un type d’il y a super longtemps, un Rabelais, un Chrétien de Troyes, ce genre de personnage qui écrivait à l’époque où l’on s’enquiquinait à rédiger à la plume dans un français inintelligible, plein de s inutiles et de l bizarrement placés avant les z. Comme nos professeurs étaient des gens compréhensifs, ils nous faisaient lire ça dans des éditions traduites, ou même bilingues, avec le texte original à gauche et la version moderne à droite, ce qui permettait d’avoir une idée à la fois de ce qu’avait réellement écrit l’auteur et de ce que tout cela voulait dire. Eh bien, Wonder Boy : The Dragon’s Trap, c’est exactement la même chose, appliquée aux jeux vidéo.