368 Acheter
La version papier
Sortie en kiosque
le 14 octobre 2017
Ancien numéro
Par L-F. Sébum | le 4 octobre 2017

Canard PC 368 : Édito

Édito

Slack de la rédaction de Canard PC, mardi 3 octobre 2017.

Pipomantis 09 h 29
Je suis coincé devant la porte, j'ai pas mon badge. J'espère que quelqu'un arrive bientôt pour ouvrir.

Pipomantis 10 h 10
Cinquante minutes de solitude à la cafet', j'installe les sacs de sable pour faire face à la mordante rigueur hivernale qui va s'abattre sur nous. Les startuppeurs en slip se battent pour le dernier muffin quinoa-myrtille.

Pipomantis 10 h 20
Une heure enfermé dehors, un vieil homme en toge nous raconte la fin des temps. « Et j'ouvrirai mes neuf bouches pour entonner le chant qui arrête la marche du monde. » C'est la merde.

Pipomantis 10 h 30
Là où je suis retranché, un entretien d'embauche : « Vous aimez voyager ? les zones de guerre ? la douce étreinte libératrice de la mort ? » Je crois qu'elles démarrent un rituel païen. Je sens mes organes internes bouillir, du sang suinte des murs.

Pipomantis 10 h 42
Ne restent que quelques os polis, un carnet moleskine et un Psychologies Magazine, étrangement intact.

Monsieur Chat 10 h 58
Pauline m'a dit qu'elle est en route, elle arrive dans 30 minutes.

Pipomantis 11 h 06
Des gens passent et me regardent comme un meuble cassé. Je crois que je viens de voir le même mec passer trois fois dans la même direction en moins de deux minutes.

Pipomantis 11 h 08
34 % de batterie, les clones se dirigent tous vers une même startup, qui n'existait pas encore hier : La Ruche. Ils me demandent si je veux participer à leur « déjeuner coopératif ».

Pipomantis 11 h 15
Les minutes passent comme des années. Les enfants nés derrière les barricades à 9 h 30 sont maintenant des vieillards acariâtres et mourants. Ils nourriront les combattants. Nous sommes résignés. Nous ne nous battons plus pour une cause, ni même pour rester en vie. Nous nous battons pour garder notre réalité. La ruche bourdonne et appelle les plus faibles.

Pipomantis 11 h 24
Izual vient d'arriver. Nous sommes sauvés.

Netsabes 11 h 43
Je suis arrivé 4 minutes plus tard, même pas une mention... Triste monde.

Pipomantis 11 h 45
Netsabes est arrivé après la bataille, enjambant les corps inanimés de stagiaires à chemise à carreaux. Son nom restera dans les livres d'Histoire comme « l'Autre ».

A la Une

Dossier

Les nouveaux horizons du jeu de gestion

Entre adeptes du jeu de gestion, quand on se croise dans la rue, on se reconnaît tout de suite. Il y a d'abord cet œil vif, qui trahit les nuits passées à scruter une cité depuis le ciel, tel l'aigle qui règne sur la vallée. Ce pas à la fois alerte et altier, caractéristique de celui qu'un zoo, une ville ou une planète attendent à la maison. Et surtout, il y a cet air extatique, béat, issu du plaisir rare que procure un village parvenu à passer l'hiver avec seulement douze morts de faim. Oui, entre adeptes du jeu de gestion, on se reconnaît. On se sourit. Et, depuis peu, on pense à l'avenir radieux qui s'offre à nous.

Sommaire du dossier :

I. Les nouveaux horizons du jeu de gestion

II. Les recettes traditionnelles, au bon goût d'autrefois

III. Dans l'antre des savants fous

IV. L'invitation au voyage

Dossier

Fifa 18 – PES 2018

Lucarnes opposées

PES ou Fifa. Fifa ou PES. Chaque année, à l’automne, le même débat divise les amoureux de foot virtuel et ennuie profondément les autres. Un marronnier débile, une guerre de chapelles un peu creuse : dans les deux cas, il sera toujours question de coupes de cheveux douteuses, d’un gros bout de gazon et d’un ballon taille 5. Bien des nuances séparent pourtant les deux licences. Plus qu’une différence de style, elles connaissent désormais une véritable opposition idéologique.

Test

La Terre du Milieu : L'Ombre de la guerre

Mordor Warfare

Il y a les jeux narratifs, dont chaque réplique a été patiemment écrite par des scénaristes dévoués et parfois même talentueux. On les juge sur la qualité de leur écriture. Il y a les jeux à gameplay, qui sont avant tout des dispositifs. Pour parler de ceux-là, on peut choisir l'introspection, dire ce que ça fait d'y jouer, ou l'approche analytique – décortiquer leur fonctionnement. Et puis il y a les jeux comme L'Ombre de la guerre, dont les dispositifs servent à produire des histoires. Là, une seule solution : il faut raconter.

Test

Cuphead

Ça casse ou ça tasse

« Tête de Tasse et Face de Mug sont bien embêtés. Après une nuit de folie et de gains mirobolants dans le casino du Roi Dé, voilà que le Diable en personne vient faire monter les enchères. Appâté par des gains toujours plus fous, Tête de Tasse jette les dés et PATATRAS, voilà nos deux héros obligés de céder leur âme au Diable ! Le seul moyen pour eux de trouver le salut sera de récupérer toutes les âmes damnées de l'île d'Inkwell pour le compte du Malin. » Je ne sais pas ce qu'ils prennent au studio MDHR, mais s'il en reste un peu je veux bien goûter.

Dossier

Les nouveaux horizons du jeu de gestion

Entre adeptes du jeu de gestion, quand on se croise dans la rue, on se reconnaît tout de suite. Il y a d'abord cet œil vif, qui trahit les nuits passées à scruter une cité depuis le ciel, tel l'aigle qui règne sur la vallée. Ce pas à la fois alerte et altier, caractéristique de celui qu'un zoo, une ville ou une planète attendent à la maison. Et surtout, il y a cet air extatique, béat, issu du plaisir rare que procure un village parvenu à passer l'hiver avec seulement douze morts de faim. Oui, entre adeptes du jeu de gestion, on se reconnaît. On se sourit. Et, depuis peu, on pense à l'avenir radieux qui s'offre à nous.

Sommaire du dossier :

I. Les nouveaux horizons du jeu de gestion

II. Les recettes traditionnelles, au bon goût d'autrefois

III. Dans l'antre des savants fous

IV. L'invitation au voyage

Dossier

Fifa 18 – PES 2018

Lucarnes opposées

PES ou Fifa. Fifa ou PES. Chaque année, à l’automne, le même débat divise les amoureux de foot virtuel et ennuie profondément les autres. Un marronnier débile, une guerre de chapelles un peu creuse : dans les deux cas, il sera toujours question de coupes de cheveux douteuses, d’un gros bout de gazon et d’un ballon taille 5. Bien des nuances séparent pourtant les deux licences. Plus qu’une différence de style, elles connaissent désormais une véritable opposition idéologique.

Test

La Terre du Milieu : L'Ombre de la guerre

Mordor Warfare

Il y a les jeux narratifs, dont chaque réplique a été patiemment écrite par des scénaristes dévoués et parfois même talentueux. On les juge sur la qualité de leur écriture. Il y a les jeux à gameplay, qui sont avant tout des dispositifs. Pour parler de ceux-là, on peut choisir l'introspection, dire ce que ça fait d'y jouer, ou l'approche analytique – décortiquer leur fonctionnement. Et puis il y a les jeux comme L'Ombre de la guerre, dont les dispositifs servent à produire des histoires. Là, une seule solution : il faut raconter.

Test

Cuphead

Ça casse ou ça tasse

« Tête de Tasse et Face de Mug sont bien embêtés. Après une nuit de folie et de gains mirobolants dans le casino du Roi Dé, voilà que le Diable en personne vient faire monter les enchères. Appâté par des gains toujours plus fous, Tête de Tasse jette les dés et PATATRAS, voilà nos deux héros obligés de céder leur âme au Diable ! Le seul moyen pour eux de trouver le salut sera de récupérer toutes les âmes damnées de l'île d'Inkwell pour le compte du Malin. » Je ne sais pas ce qu'ils prennent au studio MDHR, mais s'il en reste un peu je veux bien goûter.