369 Acheter
La version papier
Sortie en kiosque
le 1 novembre 2017
Ancien numéro
Par L-F. Sébum | le 20 octobre 2017

Canard PC 369 : Les loot boxes

Édito

Vous aimez Canard PC® ? Et si vous obteniez encore plus de Canard PC® ? Grâce aux CanardBox™, que vous pouvez d'ores et déjà acheter sur notre boutique en échange de 100 pièces CanardGold™ (4,99 € les 101 pièces, 4,98 € si vous commandez avant fin novembre), vous pourrez peut-être remporter l'un de nos nombreux contenus premium. Peu importent vos goûts, il existe une CanardBox™ faite pour vous.

La CanardBox™ Mag' contient au moins l'un des lots suivants : + 10 % de vitesse de lecture du magazine pendant une heure, pastille supplémentaire sur la couverture, version épique des dessins de Couly (qui deviennent compréhensibles).

La CanardBox™ Insider contient au moins l'un des lots suivants : accès à la webcam de la rédaction, accès aux toilettes de la rédaction, accès aux versions légendaires des articles (avec les vraies notes).

La CanardBox™ Web contient au moins l'un des lots suivants : accès à la version Director's cut du site web (textes en Comic Sans et titres en Wingdings), compte forum « premium troll » que les modérateurs ne peuvent pas bannir.

La CanardBox Poupée russe contient au moins une lootbox d'un jeu choisi au hasard (AC Origins, Battlefront 2, Forza 7, L'Ombre de la guerre...).

La CanardBox Cartes contient au moins une carte : carte Magic, carte Michel Platini de l'album Panini 1980, carte de fidélité du kebab d'en face (non tamponnée)...

La CanardBox Escher se contient elle-même, ou contient une boîte plus grande qu'elle-même.

Enfin, la CanardBox AKouSur, destinée à celles et ceux qui n'aiment pas le hasard et veulent savoir ce qu'ils achètent, ne contient jamais rien.

N'attendez plus ! Achetez dès aujourd'hui votre CanardBox™ et profitez enfin de toute l'expérience Canard PC®.

A la Une

Test

Super Mario Odyssey

Chapeau fort

Nos confrères de la revue britannique Edge (qui fait encore aujourd'hui autorité chez certaines vieilles personnes qui n'ont plus toute leur tête) ont mis 10/10 à Super Mario Odyssey. Depuis que j'ai fini Super Mario Odyssey, je continue de me demander pourquoi, comment.

Au coin du jeu

Pourquoi l’e-sport n’est pas encore un spectacle sportif

Le 2 septembre dernier, j’étais invité à Bercy pour la petite finale de la League of Legends Championship Series (LCS) européenne. Et j’ai été très intrigué par cet objet médiatique étrange et complexe, très prenant mais encore balbutiant, qu’est une compétition e-sportive en salle. Je vais essayer de vous expliquer pourquoi et après, c’est promis, je vous laisse tranquille avec League of Legends.

Dossier

Les loot boxes

Les éditeurs ont-ils ouvert la boîte de Pandore?

Cette fois, c'est la guerre. Les joueurs ont sorti leurs fourches et leurs tweets, les éditeurs se sont barricadés dans leurs locaux, les articles indignés se multiplient, la révolution est en marche, il ne manque aux insurgés que des banderoles et un slogan. Que se passe-t-il ? Une nouvelle édition collector à 500 balles avec figurine en papier mâché ? Cloud Imperium Games a fini par admettre que Star Citizen n'était qu'un poisson d'avril qui avait mal tourné ? Si ce n'était que ça... Mais la réalité est bien pire, tenez-vous bien : plusieurs gros jeux de cette fin d'année (Assassin's Creed Origins, Battlefront II, Forza Motorsport 7 et L'Ombre de la guerre, pour ne citer qu'eux) proposent aux joueurs d'acheter des loot boxes, pochettes surprises contenant des récompenses aléatoires. Dit comme ça, cela paraît presque anodin. Et pourtant...

Test

South Park : L'Annale du destin

Parle à mon cul, ma tête est malade

J'avais envie d'écrire un texte qui aurait offert une réflexion sur l'importance d'une réelle connivence entre le public et l'auteur en matière d'humour. Je vous jure, cela aurait été un truc de dingue, d'une profondeur incroyable et assaisonné de mes meilleurs gros mots. Puis je me suis ravisé : mélanger South Park à de la philosophie post-punk était sans doute le meilleur moyen de retrouver ma moto toute cramée sur le parking de la rédac. Alors rangez vos allumettes pendant que je remise mon brûlot et voyons ensemble ce que vaut le titre d'Ubisoft. Ce sera mieux pour tout le monde.

Test

Super Mario Odyssey

Chapeau fort

Nos confrères de la revue britannique Edge (qui fait encore aujourd'hui autorité chez certaines vieilles personnes qui n'ont plus toute leur tête) ont mis 10/10 à Super Mario Odyssey. Depuis que j'ai fini Super Mario Odyssey, je continue de me demander pourquoi, comment.

Au coin du jeu

Pourquoi l’e-sport n’est pas encore un spectacle sportif

Le 2 septembre dernier, j’étais invité à Bercy pour la petite finale de la League of Legends Championship Series (LCS) européenne. Et j’ai été très intrigué par cet objet médiatique étrange et complexe, très prenant mais encore balbutiant, qu’est une compétition e-sportive en salle. Je vais essayer de vous expliquer pourquoi et après, c’est promis, je vous laisse tranquille avec League of Legends.

Dossier

Les loot boxes

Les éditeurs ont-ils ouvert la boîte de Pandore?

Cette fois, c'est la guerre. Les joueurs ont sorti leurs fourches et leurs tweets, les éditeurs se sont barricadés dans leurs locaux, les articles indignés se multiplient, la révolution est en marche, il ne manque aux insurgés que des banderoles et un slogan. Que se passe-t-il ? Une nouvelle édition collector à 500 balles avec figurine en papier mâché ? Cloud Imperium Games a fini par admettre que Star Citizen n'était qu'un poisson d'avril qui avait mal tourné ? Si ce n'était que ça... Mais la réalité est bien pire, tenez-vous bien : plusieurs gros jeux de cette fin d'année (Assassin's Creed Origins, Battlefront II, Forza Motorsport 7 et L'Ombre de la guerre, pour ne citer qu'eux) proposent aux joueurs d'acheter des loot boxes, pochettes surprises contenant des récompenses aléatoires. Dit comme ça, cela paraît presque anodin. Et pourtant...

Test

South Park : L'Annale du destin

Parle à mon cul, ma tête est malade

J'avais envie d'écrire un texte qui aurait offert une réflexion sur l'importance d'une réelle connivence entre le public et l'auteur en matière d'humour. Je vous jure, cela aurait été un truc de dingue, d'une profondeur incroyable et assaisonné de mes meilleurs gros mots. Puis je me suis ravisé : mélanger South Park à de la philosophie post-punk était sans doute le meilleur moyen de retrouver ma moto toute cramée sur le parking de la rédac. Alors rangez vos allumettes pendant que je remise mon brûlot et voyons ensemble ce que vaut le titre d'Ubisoft. Ce sera mieux pour tout le monde.