371 Acheter
La version papier
Sortie en kiosque
le 1 décembre 2017
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 21 novembre 2017

Canard PC 371 : Édito

Édito

Quand l'équipe télé a débarqué dans la rédac avec caméras, micros et projecteurs, tout le monde a poussé un soupir de soulagement. Enfin, quelqu'un s'était décidé à contacter « Perdu de vue » ! Bien sûr, avec le recul ça semble un peu idiot, déjà parce que ça fait vingt ans que « Perdu de vue »​ ne passe plus à la télé, mais sur le moment on était trop chamboulés pour se soucier de ce genre de petits détails. « Merci beaucoup d'être venus », s'écria un rédacteur en serrant la main du caméraman. « On espère que vous réussirez à le retrouver, il nous manque », ajouta un autre. « Vous passerez le bonjour à Jacques Pradel, ma mère l'aime beaucoup », précisa ackboo, qui est très poli. « Mais qu'est-ce que vous foutez tous là ? », conclut Doc Téraboule de Canard PC Hardware, avant de nous présenter Isabelle Martinet, la journaliste de Télématin qui l'accompagnait. Il y avait méprise : les caméras, les techniciens, la journaliste, tous ces gens étaient là pour interviewer Téraboule à propos des faux avis de consommateurs sur les sites de vente en ligne. Rien à voir avec Jacques Pradel. Alors nous sommes partis et, sans trop y croire, avons tenté une dernière fois de composer le numéro du disparu. On connaissait les statistiques : après deux mois sans nouvelles, les chances de le retrouver en vie étaient minces. Et pourtant, miracle, il décrocha. Guy Moquette était en vie. D'une voix épuisée, il grommela : « Ça... Ça y est, j'ai tout écrit... Le hors-série spécial jeux de plateau... Il est terminé. » D'ailleurs, il devrait être disponible en kiosque à l'heure où vous lirez ces lignes. On espère qu'il vous plaira. Quant à Moquette, rassurez-vous, il va bien, et c'est l'heure de lui changer sa perfusion nutritionnelle parfum houblon.

A la Une

Test

Star Wars : Battlefront II

Nos Wookies valent plus que leurs profits

Je suis un homme simple. Je voulais juste des sabres laser, de gros vaisseaux spatiaux, des paysages exotiques et des bruits de réacteurs déchirant le vide cosmique. Un jeu Star Wars sans prise de tête, pour retrouver l'émerveillement que j'ai ressenti à 7 ans quand ma mère m'emmena voir Le Retour du Jedi au cinéma de Cergy-Pontoise. Au lieu de ça, je n'entends plus parler que de loot boxes, de pay-to-win scandaleux, de grinding de crédits, de politique de monétisation prédatrice. Honnêtement, tout cela m'épuise.

Test

Sonic Forces

Le pouvoir de l'amitié !

Dans mon test de l'excellent Sonic Mania (9/10, Canard PC no 366), j'avais pris quelques lignes pour vous expliquer le fonctionnement du Sonic cycle.Note : 1 Eh bien pour Sonic Forces, l'épisode 3D annoncé en même temps que Mania, il me faut revenir sur un autre concept fort de la franchise : les shitty friends.

Note 1 : Pour les immondes personnes n'ayant pas lu le numéro en question, le Sonic cycle désigne l'ascenseur émotionnel que connaît tout fan du hérisson, de l'enthousiasme lors de l'annonce d'un nouvel épisode à l'inévitable déception quand ce dernier sort et s'avère tout pourlingue.

Dossier

Que valent les Netflix du jeu vidéo ?

Ce matin, je me suis levé avec une énorme envie d'être disruptif. De détruire le statu quo. De jouer 2.0 façon pure player du cloud gaming. Alors je n'ai pas lancé Steam comme un ringard, ni claqué 49,90 euros dans un unique jeu avant d'attendre gentiment que ses 100 gigaoctets se téléchargent. Sus à l'ancien régime. J'ai décidé de tester une nouvelle génération de services dédiés aux joueurs. Chacun à leur manière, ils ambitionnent de changer notre façon de consommer du jeu vidéo, tout comme Netflix a révolutionné nos habitudes de téléspectateurs.

Sommaire du dossier :

I. Que valent les Netflix du jeu vidéo ?

II. Playstation Now

III. Jump

IV. Blacknut

V. Utomik

VI. Origin Access

VII. Dropleaf

VIII. Tout ça pour vous dire que Steam peut dormir tranquille

Rétro

Diablo II : Lord of Destruction

Roleplay et égarements : sur Diablo II, l'autre facette du speedrun

Tous les jeux ne permettent pas aux speedrunners de foncer à travers les niveaux grâce à des sauts millimétrés et des combinaisons de touches apprises par cœur, en s'aidant de bugs pour traverser les murs. Dans Diablo II, un speedrun consiste à chercher à tâtons la sortie de grottes obscures, à examiner des fresques à la lueur des torches et à hésiter entre deux chemins dans une forêt hostile.

Test

Star Wars : Battlefront II

Nos Wookies valent plus que leurs profits

Je suis un homme simple. Je voulais juste des sabres laser, de gros vaisseaux spatiaux, des paysages exotiques et des bruits de réacteurs déchirant le vide cosmique. Un jeu Star Wars sans prise de tête, pour retrouver l'émerveillement que j'ai ressenti à 7 ans quand ma mère m'emmena voir Le Retour du Jedi au cinéma de Cergy-Pontoise. Au lieu de ça, je n'entends plus parler que de loot boxes, de pay-to-win scandaleux, de grinding de crédits, de politique de monétisation prédatrice. Honnêtement, tout cela m'épuise.

Test

Sonic Forces

Le pouvoir de l'amitié !

Dans mon test de l'excellent Sonic Mania (9/10, Canard PC no 366), j'avais pris quelques lignes pour vous expliquer le fonctionnement du Sonic cycle.Note : 1 Eh bien pour Sonic Forces, l'épisode 3D annoncé en même temps que Mania, il me faut revenir sur un autre concept fort de la franchise : les shitty friends.

Note 1 : Pour les immondes personnes n'ayant pas lu le numéro en question, le Sonic cycle désigne l'ascenseur émotionnel que connaît tout fan du hérisson, de l'enthousiasme lors de l'annonce d'un nouvel épisode à l'inévitable déception quand ce dernier sort et s'avère tout pourlingue.

Dossier

Que valent les Netflix du jeu vidéo ?

Ce matin, je me suis levé avec une énorme envie d'être disruptif. De détruire le statu quo. De jouer 2.0 façon pure player du cloud gaming. Alors je n'ai pas lancé Steam comme un ringard, ni claqué 49,90 euros dans un unique jeu avant d'attendre gentiment que ses 100 gigaoctets se téléchargent. Sus à l'ancien régime. J'ai décidé de tester une nouvelle génération de services dédiés aux joueurs. Chacun à leur manière, ils ambitionnent de changer notre façon de consommer du jeu vidéo, tout comme Netflix a révolutionné nos habitudes de téléspectateurs.

Sommaire du dossier :

I. Que valent les Netflix du jeu vidéo ?

II. Playstation Now

III. Jump

IV. Blacknut

V. Utomik

VI. Origin Access

VII. Dropleaf

VIII. Tout ça pour vous dire que Steam peut dormir tranquille

Rétro

Diablo II : Lord of Destruction

Roleplay et égarements : sur Diablo II, l'autre facette du speedrun

Tous les jeux ne permettent pas aux speedrunners de foncer à travers les niveaux grâce à des sauts millimétrés et des combinaisons de touches apprises par cœur, en s'aidant de bugs pour traverser les murs. Dans Diablo II, un speedrun consiste à chercher à tâtons la sortie de grottes obscures, à examiner des fresques à la lueur des torches et à hésiter entre deux chemins dans une forêt hostile.