375 Acheter
La version papier
Sortie en kiosque
le 16 février 2018
Ancien numéro
Par L-F. Sébum | le 4 février 2018

Canard PC 375 : Édito

Édito

Il était environ dix heures du matin. Quelques courageux rédacteurs, déjà installés à leur poste, s'attelaient à la confection de ce numéro. Pipomantis avait ses écouteurs (pour écouter de la chiptune). Izual avait ses écouteurs (pour écouter la B.O. de Fallout 2). Netsabes avait ses écouteurs (pour écouter Larmes et grincements de dents, volume 4 – ça le calme après avoir écrit sur les conditions de travail dans le jeu vidéo, paraît-il). Moi, je n'avais pas de casque. Alors j'ai entendu le djjt. D'ailleurs, juste après le djjt, j'ai posé la question : « Les gars, ça a pas fait djjt ? » Ils n'avaient pas entendu. Pourtant ça avait bien fait djjt. La preuve : Internet ne marchait plus. Le tableau où l'on branche les câbles qui relient au réseau les PC de la rédac était kaputt. Pire : Doc TB, en vacances à l'étranger, restait injoignable. On s'apprêtait à tout abandonner et à mettre le feu à la rédac pour toucher l'assurance quand Moquette, arrivé entre-temps, a eu une idée : « On n'a qu'à brancher les PC sur la box de secours. » Oui mais voilà, elle n'avait que quatre ports. Alors tous les rédacteurs ont retourné la rédac à la recherche de câbles, de switchs, de routeurs, de n'importe quel tuyau dans lequel faire passer de l'Internet. Puis ils ont tout branché, formant une sorte de plat de spaghettis géant de trois mètres cubes. Mais au moins, on avait Internet. Tout se serait bien terminé si, en revenant de vacances, Doc TB n'avait pas été saisi d'une crise mystique. En tombant sur notre création, il s'est signé trois fois et a arrosé les routeurs d'eau bénite avant de tomber au sol et de convulser, marmonnant quelque chose à propos d'un crime contre Dieu. Les gens du hardware ne sont vraiment pas comme nous.

A la Une

Dossier

Le salaire du labeur

Quand le jeu ne paye pas, des salariés font valoir leurs droits

Depuis que nous avons commencé à travailler sur les conditions de travail dans les studios de jeux vidéo, nous avons discuté avec des gens enthousiastes ou résignés, parfois les deux à la fois. Mais nous avons senti aussi comme un frémissement. Ces derniers mois, certaines équipes ont pris conscience qu’elles avaient des droits à défendre, que la passion n'était pas forcément un salaire suffisant. Elles se sont organisées. Elles commencent même à obtenir gain de cause. Voici comment. Par Kalabes et Netsalash.

Au coin du jeu

Que Presstalis soit sauvé ou liquidé, c’est Canard PC qui va trinquer

(Résumé de l’épisode précédent) Alors qu’ils s’aventurent depuis 15 ans à faire vivre un magazine papier dont ils fourbissent fiévreusement une toute nouvelle formule, nos fougueux héros apprennent que leur distributeur, le Duc de Presstalis, a décidé autoritairement de garder par devers lui un quatrième des espèces sonnantes et trébuchantes qu’il leur devait en juste rémunération de leurs fiers efforts.

Mise à jour du 12/03/2018: Notre campagne sur Ulule est lancée !

A venir

Sea of Thieves

Flots et usage de flots

Généralement, au terme de la bêta d’un jeu AAA, nous sommes soit excités à l’idée d’y rejouer, soit franchement inquiets pour son avenir, au point de se dire qu’à moins d’un miracle, le jeu sera oublié deux jours après sa sortie. Au terme de nombreuses heures passées sur les mers de Sea of Thieves, nous voilà à éprouver ces deux sentiments, pourtant contradictoires, à la fois.

Test

Celeste

Les cieux dans les yeux

S'il est un jeu qui a longtemps animé les pauses déjeuner, bouclages et autres beuveries illicites au sein de la rédaction, c'est bien Towerfall. Brillant d'inventivité, de précision et de finesse, il nous a tellement épatés qu'il est un des rares à avoir écopé dans nos pages du sacro-saint 10/10. La bonne nouvelle, c'est que Matt Thorson ne comptait pas s'arrêter là. Avec Celeste, il passe au jeu de plateforme.

Dossier

Le salaire du labeur

Quand le jeu ne paye pas, des salariés font valoir leurs droits

Depuis que nous avons commencé à travailler sur les conditions de travail dans les studios de jeux vidéo, nous avons discuté avec des gens enthousiastes ou résignés, parfois les deux à la fois. Mais nous avons senti aussi comme un frémissement. Ces derniers mois, certaines équipes ont pris conscience qu’elles avaient des droits à défendre, que la passion n'était pas forcément un salaire suffisant. Elles se sont organisées. Elles commencent même à obtenir gain de cause. Voici comment. Par Kalabes et Netsalash.

Au coin du jeu

Que Presstalis soit sauvé ou liquidé, c’est Canard PC qui va trinquer

(Résumé de l’épisode précédent) Alors qu’ils s’aventurent depuis 15 ans à faire vivre un magazine papier dont ils fourbissent fiévreusement une toute nouvelle formule, nos fougueux héros apprennent que leur distributeur, le Duc de Presstalis, a décidé autoritairement de garder par devers lui un quatrième des espèces sonnantes et trébuchantes qu’il leur devait en juste rémunération de leurs fiers efforts.

Mise à jour du 12/03/2018: Notre campagne sur Ulule est lancée !

A venir

Sea of Thieves

Flots et usage de flots

Généralement, au terme de la bêta d’un jeu AAA, nous sommes soit excités à l’idée d’y rejouer, soit franchement inquiets pour son avenir, au point de se dire qu’à moins d’un miracle, le jeu sera oublié deux jours après sa sortie. Au terme de nombreuses heures passées sur les mers de Sea of Thieves, nous voilà à éprouver ces deux sentiments, pourtant contradictoires, à la fois.

Test

Celeste

Les cieux dans les yeux

S'il est un jeu qui a longtemps animé les pauses déjeuner, bouclages et autres beuveries illicites au sein de la rédaction, c'est bien Towerfall. Brillant d'inventivité, de précision et de finesse, il nous a tellement épatés qu'il est un des rares à avoir écopé dans nos pages du sacro-saint 10/10. La bonne nouvelle, c'est que Matt Thorson ne comptait pas s'arrêter là. Avec Celeste, il passe au jeu de plateforme.