382 Acheter
La version papier
Sortie en kiosque
le 1 juin 2018
Ancien numéro
Par L-F. Sébum | le 21 mai 2018

Canard PC 382 : Édito

Édito

Depuis quelques numéros, vous l’avez remarqué, il y a du changement chez Canard PC. Des gens qui partent, d’autres qui arrivent. L’enchaînement des pots de départ et des éditos (« Salut Pipo, à plus ! », « Salut Moquette, à la prochaine ! ») avait un petit côté comique de répétition qui nous faisait bien rigoler. Aujourd’hui, c’est un autre départ qu’il faut annoncer, et on rit beaucoup moins. Jérôme Darnaudet, alias Lord Casque Noir, cofondateur et directeur de la société Presse Non-Stop, plume historique de Joystick puis de Canard PC, est décédé le 7 mai dernier après un long combat contre la maladie. Beaucoup d’entre vous, dont les messages sur le forum et les réseaux sociaux nous ont profondément touchés, le savaient déjà. D’autres l’apprennent aujourd’hui, et partagent sans doute notre tristesse et ce sentiment étrange d’avoir perdu quelqu’un qui, avant d’être un ami et un collègue, était une idole, un modèle, à qui l'on doit notre passion pour la presse de jeu vidéo, la vraie, indépendante et foutraque. Même si Casque écrivait moins depuis quelques années, il restait l'âme de Canard PC, incarné dans 60 kg de bidoche et une touffe de cheveux roux. Et quand il nous disait qu’un article ou une de nos conneries l’avait fait rire, on était fiers. Aujourd’hui, alors que le magazine deviendra mensuel dans deux numéros, que nos cartons débordent de projets idiots et d’idées d’articles pour ce nouveau format, on est tristes, mais toujours aussi fiers. Fiers de se dire que ça aurait fait marrer Casque, que ce qu’il nous a appris quand on était ado, quand on rigolait en lisant ses articles après le collège, on l’a bien retenu. Canard PC n’a pas fini d’être idiot. Et toi, Jérôme, c’est pas parce que t’es mort qu’on va te laisser crever.

A la Une

Dossier

PDXCon 2018

Ce que Paradox nous prépare pour l'année prochaine.

Test

Pillars of Eternity 2 : Deadfire

Un jeu bateau ?

Donjons & Dragons. Et pirates. Et krakens. Et colons munis d'armes à feu. Quelque part, je suis toujours à moitié convaincu que Pillars of Eternity 2 est une tentative pour déterminer combien de clichés on peut accumuler au sein d'un même jeu sans le bousiller. Qu’on ne se méprenne pas, je suis content de voir Donjons & Dragons s’ouvrir à d’autres trucs qu'aux forêts médiévales piquées à Tolkien, mais il fallait tout de même un sacré culot pour le transposer au pays des pirates. Comme en plus l’univers du jeu tient malgré tout admirablement la route, méfiez-vous : Pillars of Eternity 3 se déroulera sans doute au Far West, avec des donjons, des dragons, des cowboys, mais aussi des ninjas, des samouraïs, des gladiateurs et des Vikings.

Test

Detroit : Become Human

La Guerre de Détroit n’aura pas lieu

Un doute m’étreint parfois dans l’exercice de mes fonctions professionnelles. Suis-je bien sûre de penser ce que je pense ? Je me suis déjà prise en défaut. Par exemple j’avais regardé la moitié de la première saison de Parks and Recreations sans qu’une défiance tenace ne me quitte. Et puis, quelques mois plus tard, poussée par un heureux hasard, je l’ai revue. Et Parks & Rec a accédé au Panthéon de mes séries favorites. Ce qui avait changé ? Mon état d’esprit.

Dossier

PDXCon 2018

Ce que Paradox nous prépare pour l'année prochaine.

Meubles de bois clairs, vent de la Baltique soufflant dans les cheveux blonds, légère odeur de poisson séché dans les rues, bienvenue, nous sommes à Stockholm pour ce qui est désormais devenu un rendez-vous incontournable du jeu vidéo PC : la conférence annuelle de Paradox. L'éditeur suédois n'en finit plus de grossir, d'acquérir des studios et d'annoncer de nouvelles franchises.

Sommaire du dossier :

I. PDXCon 2018

II. La farandole des DLC

III. Deux jeux au tour par tour pour le prix d'un

IV. Italia Universalis

A venir

Two Point Hospital

Ressortez vos fichiers doc’

Difficile de faire moins cool qu’un hôpital. La souffrance humaine, les poches de pipi et la bouffe Air France, ça n’a jamais fait un cocktail d’une grande popularité. C’est notamment pour ça que Bullfrog a choisi la politique de la grosse rigolade au moment de sortir Theme Hospital, en 1997. Une recette qui a tellement marqué son époque que personne n’a vraiment tenté de la dépasser depuis. Pas même ses créateurs, qui reviennent aujourd’hui avec un Two Point Hospital qui sent bon le remake.

Test

Pillars of Eternity 2 : Deadfire

Un jeu bateau ?

Donjons & Dragons. Et pirates. Et krakens. Et colons munis d'armes à feu. Quelque part, je suis toujours à moitié convaincu que Pillars of Eternity 2 est une tentative pour déterminer combien de clichés on peut accumuler au sein d'un même jeu sans le bousiller. Qu’on ne se méprenne pas, je suis content de voir Donjons & Dragons s’ouvrir à d’autres trucs qu'aux forêts médiévales piquées à Tolkien, mais il fallait tout de même un sacré culot pour le transposer au pays des pirates. Comme en plus l’univers du jeu tient malgré tout admirablement la route, méfiez-vous : Pillars of Eternity 3 se déroulera sans doute au Far West, avec des donjons, des dragons, des cowboys, mais aussi des ninjas, des samouraïs, des gladiateurs et des Vikings.

Test

Detroit : Become Human

La Guerre de Détroit n’aura pas lieu

Un doute m’étreint parfois dans l’exercice de mes fonctions professionnelles. Suis-je bien sûre de penser ce que je pense ? Je me suis déjà prise en défaut. Par exemple j’avais regardé la moitié de la première saison de Parks and Recreations sans qu’une défiance tenace ne me quitte. Et puis, quelques mois plus tard, poussée par un heureux hasard, je l’ai revue. Et Parks & Rec a accédé au Panthéon de mes séries favorites. Ce qui avait changé ? Mon état d’esprit.

Dossier

PDXCon 2018

Ce que Paradox nous prépare pour l'année prochaine.

Dossier

PDXCon 2018

Ce que Paradox nous prépare pour l'année prochaine.

Meubles de bois clairs, vent de la Baltique soufflant dans les cheveux blonds, légère odeur de poisson séché dans les rues, bienvenue, nous sommes à Stockholm pour ce qui est désormais devenu un rendez-vous incontournable du jeu vidéo PC : la conférence annuelle de Paradox. L'éditeur suédois n'en finit plus de grossir, d'acquérir des studios et d'annoncer de nouvelles franchises.

Sommaire du dossier :

I. PDXCon 2018

II. La farandole des DLC

III. Deux jeux au tour par tour pour le prix d'un

IV. Italia Universalis

A venir

Two Point Hospital

Ressortez vos fichiers doc’

Difficile de faire moins cool qu’un hôpital. La souffrance humaine, les poches de pipi et la bouffe Air France, ça n’a jamais fait un cocktail d’une grande popularité. C’est notamment pour ça que Bullfrog a choisi la politique de la grosse rigolade au moment de sortir Theme Hospital, en 1997. Une recette qui a tellement marqué son époque que personne n’a vraiment tenté de la dépasser depuis. Pas même ses créateurs, qui reviennent aujourd’hui avec un Two Point Hospital qui sent bon le remake.