386 Acheter
La version papier
Sortie en kiosque
le 1 septembre 2018
Ancien numéro
Par L-F. Sébum | le 22 août 2018

Canard PC 386 : Édito

Édito

« La tension dramatique naît de la rencontre entre des contraires », disait Bertolt Brecht. Enfin, en tout cas ça ressemble à un truc que Bertolt Brecht aurait pu dire. Et niveau réunion des contraires, on est servis chez Canard PC. Pour commencer, depuis juillet, on est un bimensuel qui paraît une fois par mois. C'est déjà pas mal. En plus, cette année, ce sont ackboo et Izual qu'on a envoyés en Allemagne couvrir la Gamescom. Pour ackboo c'est logique, il dort dans un lit en forme de Panzer IV. Concernant Izual, c'est plus compliqué. Vous l'ignorez peut-être, mais ce charmant garçon est végan. À Paris, ça ne pose aucun problème, au contraire : il nous cuisine un guacamole du tonnerre. Mais en Allemagne, pays dont le plat national est le porc fourré avec la viande d'un autre porc plus petit, ça coince un peu. Alors, pendant que les autres journalistes se farcissent la panse de wurst, eh bien le gars Izual il est au boulot, à interviewer les gens avec le ventre qui gargouille. Et voilà : de la rencontre du véganisme et de l'Allemagne naît le journalisme total, Brecht avait raison. Et qu'est-ce que tonton Bertolt aurait dit en apprenant l'autre grande nouvelle de cette rentrée ? Netsabes, alias le meilleur d'entre nous, alias la machine, alias Roger l'omniscience, alias the beast, va quitter la rédaction. « Ça fait dix-huit ans que je suis journaliste de jeu vidéo, j'ai envie de changer d'air, alors je vais faire une formation », nous a-t-il annoncé il y a quelque temps. Netsabes qui fait une formation, c'est comme mère Teresa qui tabasse des orphelins : une impossibilité logique. Du coup, bien sûr, on lui souhaite bonne chance dans tous ses projets, avec la certitude que pareil bonhomme ne peut que réussir tout ce qu'il entreprend. Mais surtout, surtout, on souhaite bonne chance à ses formateurs. Ils n'ont pas fini d'apprendre.

A la Une

Test

Dead Cells

Cells que j'aime

Vous savez déjà tous combien Dead Cells est excellent. Vous le savez car vous y jouez probablement déjà, peut-être même dès le début de l'accès anticipé il y a un an et demi, vous avez des dizaines d'heures dessus, vous n'en décollez pas. Je ne peux guère vous en vouloir si vous passez ces pages, car je suis d'accord avec vous : Dead Cells est excellent.

Dossier

F-117A Nighthawk Stealth Fighter 2.0

Le chef-d'œuvre passé sous le radar

Même s'il est surtout connu aujourd'hui pour ses jeux de stratégie (sans doute parce qu'il accolait son nom à leurs titres comme un gros prétentieux), Sid Meier n'est pas seulement l'auteur de Sid Meier's Civilization, Sid Meier's Alpha Centauri et Sid Meier's Colonization. Aux commandes de Microprose, la boîte qu'il a cofondée en 1982 avec John Wilbur « Wild Bill » Stealey (un ancien officier de l'US Air Force), il a développé une quantité respectable de jeux de simulation, et notamment de simulateurs de vol. B-17 Flying Fortress, F-14 Fleet Defender, F-15 Strike Eagle, Falcon, Harrier Jump Jet, Gunship 2000... Presque tous les appareils volants de l'Air Force, de l'Army et de la Navy ont eu droit à leur simulateur Microprose. Mais tout cela n'était rien à côté de l'exploit accompli par Microprose avec F-19 Stealth Fighter : pour la première fois de l'histoire du jeu vidéo, un développeur a créé une simulation, la plus réaliste possible, d'un appareil qui n'a jamais existé.

A venir

Assassin's Creed Odyssey

Une suite à la saveur doux-Homère

Seul contre tous dans une rédaction blasée, je persiste à penser qu'Assassin's Creed Origins est un chef-d'œuvre, le meilleur épisode de la franchise, et la preuve qu'Ubisoft commence enfin à sortir la tête de l'eau après six ans à nous avoir sorti des ribambelles de jeux « corrects, mais pas top ». Alors si l'éditeur nous propose peu ou prou la même qualité d'aventure dans la Grèce antique, je signe tout de suite.

A venir

Call of Cthulhu

Poulpe Fiction

Depuis qu'un ami m'a écrit adorer Lovecraft et en particulier Call of Chutlu (sic), je ne peux pas m'empêcher de penser que le vieux H. P. est passé à côté d'une mine d'or : Chutlu, le petit poney mignon, dont l'appel est une charmante comptine qui résonne dans les plaines verdoyantes. Les chaînes de télé pour enfants se seraient arraché le concept à prix d'or. Alors que Call of Cthulhu là, excusez-moi mais ça ferait un dessin animé absolument nul pour la catégorie des 4 à 6 ans. Écrivains, réfléchissez deux minutes avant de nommer vos créations.

Test

Dead Cells

Cells que j'aime

Vous savez déjà tous combien Dead Cells est excellent. Vous le savez car vous y jouez probablement déjà, peut-être même dès le début de l'accès anticipé il y a un an et demi, vous avez des dizaines d'heures dessus, vous n'en décollez pas. Je ne peux guère vous en vouloir si vous passez ces pages, car je suis d'accord avec vous : Dead Cells est excellent.

Dossier

F-117A Nighthawk Stealth Fighter 2.0

Le chef-d'œuvre passé sous le radar

Même s'il est surtout connu aujourd'hui pour ses jeux de stratégie (sans doute parce qu'il accolait son nom à leurs titres comme un gros prétentieux), Sid Meier n'est pas seulement l'auteur de Sid Meier's Civilization, Sid Meier's Alpha Centauri et Sid Meier's Colonization. Aux commandes de Microprose, la boîte qu'il a cofondée en 1982 avec John Wilbur « Wild Bill » Stealey (un ancien officier de l'US Air Force), il a développé une quantité respectable de jeux de simulation, et notamment de simulateurs de vol. B-17 Flying Fortress, F-14 Fleet Defender, F-15 Strike Eagle, Falcon, Harrier Jump Jet, Gunship 2000... Presque tous les appareils volants de l'Air Force, de l'Army et de la Navy ont eu droit à leur simulateur Microprose. Mais tout cela n'était rien à côté de l'exploit accompli par Microprose avec F-19 Stealth Fighter : pour la première fois de l'histoire du jeu vidéo, un développeur a créé une simulation, la plus réaliste possible, d'un appareil qui n'a jamais existé.

A venir

Assassin's Creed Odyssey

Une suite à la saveur doux-Homère

Seul contre tous dans une rédaction blasée, je persiste à penser qu'Assassin's Creed Origins est un chef-d'œuvre, le meilleur épisode de la franchise, et la preuve qu'Ubisoft commence enfin à sortir la tête de l'eau après six ans à nous avoir sorti des ribambelles de jeux « corrects, mais pas top ». Alors si l'éditeur nous propose peu ou prou la même qualité d'aventure dans la Grèce antique, je signe tout de suite.

A venir

Call of Cthulhu

Poulpe Fiction

Depuis qu'un ami m'a écrit adorer Lovecraft et en particulier Call of Chutlu (sic), je ne peux pas m'empêcher de penser que le vieux H. P. est passé à côté d'une mine d'or : Chutlu, le petit poney mignon, dont l'appel est une charmante comptine qui résonne dans les plaines verdoyantes. Les chaînes de télé pour enfants se seraient arraché le concept à prix d'or. Alors que Call of Cthulhu là, excusez-moi mais ça ferait un dessin animé absolument nul pour la catégorie des 4 à 6 ans. Écrivains, réfléchissez deux minutes avant de nommer vos créations.