387 Acheter
La version papier
Sortie en kiosque
le 1 octobre 2018
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 11 septembre 2018

Canard PC 387 : Édito

Édito

C'est Pauline, notre assistante de direction, qui l'a vue en premier. Elle est passée devant son bureau en courant, puis est allée se cacher dans l'énorme amas de câbles et d'alim' à moitié démontées que nous appelons affectueusement « le merdier de Canard PC Hardware ». Ensuite, on l'a perdue de vue pendant quelques jours, jusqu'à ce que, sans doute habituée au chaos qui règne dans la rédac', elle commence à être moins timide. On l'a aperçue sur le bureau de Toto-la-déglingue. Puis dans un verre sur celui de Doc Téraboule. Bien sûr, impossible de s'en approcher ou de la prendre en photo. Dès qu'elle se sent menacée, elle s'enfuit à la vitesse d'un influenceur à qui on demande si sa vidéo sur le dernier AAA a été financée par un éditeur. Mais voilà, photo ou pas, nous devons nous rendre à l'évidence : il y a une souris, une vraie souris, dans la rédaction de Canard PC. Toute petite, toute mignonne, grise et brune. Comment est-elle arrivée là ? De quoi se nourrit-elle depuis tout ce temps ? Nous n'en savons rien, et ce n'est pas le plus important. Notre premier souci a été de lui donner un nom. Après avoir étudié plusieurs possibilités (« à boule », « sans fil »...), le nom « Laser » a fini par faire l'unanimité. En tout cas, Laser est bien élevée. Elle n'a rongé aucun fil, n'a pas mangé les archives, peut-être à cause du produit vermifuge extrêmement puissant que nous utilisons à la place de l'encre pour imprimer ce magazine (ça coûte moins cher, par contre pensez à vous laver les mains après l'avoir lu – et désolé, on avait oublié de vous en parler). Laser, si tu nous lis, et je sais que tu nous lis la nuit, quand la rédac est vide, sache que tu es la bienvenue dans cette rédaction. Quant à vous, lecteurs et lectrices, nous comptons bien vous tenir informés de ses aventures.

A la Une

A venir

Stone Story

Un jeu qui a du caractère

Je vis des hauts et des bas

De l'art de commander en ligne

(des joueurs hein, pas des pizzas)

N'en déplaise aux hippies fumeurs de Marie-Jeanne et autres chevelus récalcitrants à l'autorité, il faut parfois un leader dans les jeux multijoueurs. Mais bon dieu, que ce rôle est pénible. Ardu, épuisant, ingrat, j'ai toujours vu l'exercice du commandement comme une punition, une purge, une torture qui durera le temps de la soirée. Et l'immense majorité des joueurs semble du même avis. Alors que faire lorsque les camarades et la malchance nous posent des galons sur les épaulettes ?

A venir

Stone Story

Un jeu qui a du caractère

Pendant que les grands éditeurs brûlent des fortunes pour obtenir des graphismes photoréalistes, certains studios optent pour une approche plus humble. Depuis près de cinq ans, Gabriel Santos cisèle, lettre après lettre, un jeu tout en ASCII d'une beauté surprenante, qui nous intrigue beaucoup chez Canard PC. Zieuter le projet avec incrédulité a fini par payer : le mois dernier, on a enfin réussi à poser nos pattes sur cet objet bizarre qui tente de repousser les limites du jeu de rôle en même temps que celles du tolérable pour les yeux.

Test

Two Point Hospital

Avec toute notre infection

Vous aimez les simulateurs d'endroits déprimants ? Moi aussi. Ça donne souvent de bons jeux : Prison Architect pour l'enfer carcéral, Banished pour les villages au bord de la famine, Airport CEO pour les aéroports surchargés, Frostpunk pour les ghettos polaires... Ajoutons tout de suite à cette liste Two Point Hospital, qui vous fera presque regretter d'être en bonne santé.

Dossier

Battle Royale : l'attaque des clones

« J'ai une idée, on va faire comme PUBG, mais avec des dauphins à lasers ! »

Vous êtes un petit développeur indépendant et vous avez du mal à payer les factures ? Pas de problème ! La technique qui marche en ce moment, c'est de sortir un clone de PlayerUnknown's Battlegrounds ou de Fortnite. Avec un petit twist bien sûr, histoire d'éviter le procès pour plagiat. Oh, ne vous fatiguez pas à faire dans le sophistiqué : n'importe quelle idée débile devrait vous garantir un certain succès. Au pire, faites-en un free-to-play avec de vieilles loot boxes moisies à 5 euros, et à vous la Lamborghini !

Je vis des hauts et des bas

De l'art de commander en ligne

(des joueurs hein, pas des pizzas)

N'en déplaise aux hippies fumeurs de Marie-Jeanne et autres chevelus récalcitrants à l'autorité, il faut parfois un leader dans les jeux multijoueurs. Mais bon dieu, que ce rôle est pénible. Ardu, épuisant, ingrat, j'ai toujours vu l'exercice du commandement comme une punition, une purge, une torture qui durera le temps de la soirée. Et l'immense majorité des joueurs semble du même avis. Alors que faire lorsque les camarades et la malchance nous posent des galons sur les épaulettes ?

A venir

Stone Story

Un jeu qui a du caractère

A venir

Stone Story

Un jeu qui a du caractère

Pendant que les grands éditeurs brûlent des fortunes pour obtenir des graphismes photoréalistes, certains studios optent pour une approche plus humble. Depuis près de cinq ans, Gabriel Santos cisèle, lettre après lettre, un jeu tout en ASCII d'une beauté surprenante, qui nous intrigue beaucoup chez Canard PC. Zieuter le projet avec incrédulité a fini par payer : le mois dernier, on a enfin réussi à poser nos pattes sur cet objet bizarre qui tente de repousser les limites du jeu de rôle en même temps que celles du tolérable pour les yeux.

Test

Two Point Hospital

Avec toute notre infection

Vous aimez les simulateurs d'endroits déprimants ? Moi aussi. Ça donne souvent de bons jeux : Prison Architect pour l'enfer carcéral, Banished pour les villages au bord de la famine, Airport CEO pour les aéroports surchargés, Frostpunk pour les ghettos polaires... Ajoutons tout de suite à cette liste Two Point Hospital, qui vous fera presque regretter d'être en bonne santé.

Dossier

Battle Royale : l'attaque des clones

« J'ai une idée, on va faire comme PUBG, mais avec des dauphins à lasers ! »

Vous êtes un petit développeur indépendant et vous avez du mal à payer les factures ? Pas de problème ! La technique qui marche en ce moment, c'est de sortir un clone de PlayerUnknown's Battlegrounds ou de Fortnite. Avec un petit twist bien sûr, histoire d'éviter le procès pour plagiat. Oh, ne vous fatiguez pas à faire dans le sophistiqué : n'importe quelle idée débile devrait vous garantir un certain succès. Au pire, faites-en un free-to-play avec de vieilles loot boxes moisies à 5 euros, et à vous la Lamborghini !