408 Acheter
La version papier
Sortie en kiosque
le 1 juillet 2020
Numéro actuel
Par Kahn Lusth | le 1 juin 2020

Canard PC 408 : Édito

Édito

Nous étions en 2018 lorsque Minecraft Dungeons fut annoncé, avant de disparaître de nos radars. Pourtant, chez Canard PC, on avait envie d'y croire : Mojang est après tout à l'origine de Minecraft. Mais en tant que journalistes, impossible d'ignorer cette petite voix dans nos têtesNote : 1 qui nous répétait en boucle « ça va partir en sucette, je vous le garantis ». Et comme trop souvent, la petite voix a eu raison puisque nous venons de découvrir, à l'occasion de la sortie du jeu, un hack & slash pour enfants pas vraiment mauvais mais sans grandes ambitions. Plus gênant, cette sortie s'est accompagnée de bugs bien salaces, capables par exemple d'effacer votre disque dur si vous avez le malheur de désinstaller le jeu. Un pétard mouillé qui, forcément, nous rappelle le Necromunda de Rogue Factor. Annoncé en 2017, ce titre développé par les créateurs du sympathique Mordheim : City of the Damned devrait avoir tout pour plaire... si nous ne venions pas de découvrir par hasard que sa sortie est programmée pour « cet été » et ce, sans jamais avoir vu une once de gameplay. En cette période d'annonces engendrée par ce vrai-faux E3 qui nous permet de vous ramener plus de vingt pages d'aperçus, la prudence reste donc, plus que jamais, de mise. Et si vous aviez encore un doute, permettez-moi de vous rappeller le mantra numéro un de tout joueur ou joueuse de jeu vidéo : on ne précommande pas, bon sang de bois !

Note 1 : Produite par une puce de contrôle mental, insérée sous le lobe frontal de chaque journaliste à l'obtention de sa première carte de presse

A la Une

Je vis des hauts et des bas

Ma plus belle défaite, c'est vous

Comment RimWorld, Crusader Kings II ou X-COM racontent des histoires par l'échec

Après 50 heures de RimWorld, tout allait plutôt bien : la Colonie du Crack n’avait jamais été aussi prospère. Après des débuts difficiles, nous étions venus à bout des principales difficultés : la faim, le froid, les raids de bandits et les animaux enragés. Maintenant, nous pouvions nous lancer dans le commerce, partir en expédition et vendre les stocks de drogue patiemment amassés.

Au coin du jeu

L’industrie du jeu vidéo face au mouvement Black Lives Matter

La mort à Minneapolis de George Floyd des suites d’une interpellation scandaleusement brutale a remis en lumière le mouvement Black Lives Matter (« Les vies noires comptent »). Elle a suscité un mouvement de protestation d’une ampleur rare, principalement aux États-Unis mais pas seulement. D’ordinaire très prudente dans ses positions sociales et politiques, l’industrie du jeu vidéo a cette fois été agitée par de nombreuses réactions, dont l’ampleur et la sincérité pourront être poliment qualifiées de « variables ».

Test

Desperados III

Touche pas à mon colt

Au commencement, il y eut Commandos, et la lumière fut. Ce mélange d'infiltration et de contrôles à la Baldur's Gate était plaisant, bien sûr, mais le jeu tomba dans un travers, puisque ses cartes trop petites tendaient à transformer chaque mission en un puzzle doté d'une seule issue. Machin distrait le garde allemand pendant que bidule l’assomme et, bravo, vous avez trouvé la solution. Une façon de faire qui, aujourd'hui, semble être à des kilomètres des titres de Mimimi.

Test

The Last of Us Part II

Travaillé au cordyceps

Il y a 25 ans, une pandémie a décimé le monde. Il n’y a eu ni attaque de morts-vivants, ni virus biologique créé par une entité crapuleuse – simplement une histoire de champignon mutant, le cordyceps, qui a achevé de prendre le contrôle de ses hôtes humains et laissé derrière lui des hordes d’infectés aux allures de pleurotes extrêmement agressives.

Je vis des hauts et des bas

Ma plus belle défaite, c'est vous

Comment RimWorld, Crusader Kings II ou X-COM racontent des histoires par l'échec

Après 50 heures de RimWorld, tout allait plutôt bien : la Colonie du Crack n’avait jamais été aussi prospère. Après des débuts difficiles, nous étions venus à bout des principales difficultés : la faim, le froid, les raids de bandits et les animaux enragés. Maintenant, nous pouvions nous lancer dans le commerce, partir en expédition et vendre les stocks de drogue patiemment amassés.

Au coin du jeu

L’industrie du jeu vidéo face au mouvement Black Lives Matter

La mort à Minneapolis de George Floyd des suites d’une interpellation scandaleusement brutale a remis en lumière le mouvement Black Lives Matter (« Les vies noires comptent »). Elle a suscité un mouvement de protestation d’une ampleur rare, principalement aux États-Unis mais pas seulement. D’ordinaire très prudente dans ses positions sociales et politiques, l’industrie du jeu vidéo a cette fois été agitée par de nombreuses réactions, dont l’ampleur et la sincérité pourront être poliment qualifiées de « variables ».

Test

Desperados III

Touche pas à mon colt

Au commencement, il y eut Commandos, et la lumière fut. Ce mélange d'infiltration et de contrôles à la Baldur's Gate était plaisant, bien sûr, mais le jeu tomba dans un travers, puisque ses cartes trop petites tendaient à transformer chaque mission en un puzzle doté d'une seule issue. Machin distrait le garde allemand pendant que bidule l’assomme et, bravo, vous avez trouvé la solution. Une façon de faire qui, aujourd'hui, semble être à des kilomètres des titres de Mimimi.

Test

The Last of Us Part II

Travaillé au cordyceps

Il y a 25 ans, une pandémie a décimé le monde. Il n’y a eu ni attaque de morts-vivants, ni virus biologique créé par une entité crapuleuse – simplement une histoire de champignon mutant, le cordyceps, qui a achevé de prendre le contrôle de ses hôtes humains et laissé derrière lui des hordes d’infectés aux allures de pleurotes extrêmement agressives.