Canard PC n° 370

Dossier
Contenu Gratuit
Article en accès libre

Canard PC n° 370

Y en a un peu plus, je vous le mets quand même ?

Selon une tradition séculaire aux origines incertaines, tous les éditeurs de jeux vidéo sont dans l'obligation de sortir au moins un gros titre entre novembre et décembre. Un tsunami vidéoludique, grâce auquel ce numéro de Canard PC déborde de bonnes choses. Oui, un peu comme un bobo qui vomit son repas végétarien.

Tout a commencé par une évidence, lorsque Sébum a annoncé que Assassin's Creed Origins ferait la couverture du numéro. Il arrive que le sujet fasse débat mais cette fois, nous nous sommes tous regardés en hochant la tête d'un air convenu. Il faut dire que nous venions d'avoir une longue conversation dans laquelle nous vantions les mérites d'une belle météo dans un jeu vidéo et que la promesse d'un Assassin's Creed au soleil nous réjouissait vachement beaucoup, comme diraient Les Étonnifiants. Netsabes s'est donc chargé du test, sous les regards envieux de la rédaction qui s'offrait une nouvelle tournée de cafés bouillants, pendant que la grêle commençait à taper aux carreaux de la rédac.

Il y a combien de nazes dans « nazi » ? À défaut de se réchauffer le cœur, certains ont eu quand même la chance de faire monter la température en débitant du nazi par packs de douze, à commencer par Izual qui n'a même pas eu besoin de se forcer pour tester Wolfenstein II : The New Colossus, un FPS bien plus subtil qu'on ne pourrait le croire. Puis c'est Sébum qui a enfilé son casque de GI, afin de retourner sur les fronts de la Seconde Guerre mondiale en compagnie de Call of Duty : WWII, « étonnamment bien mais quand même pas top », pour reprendre ses propos. Mais en réalité, le testeur plus heureux de la quinzaine fut à n'en pas douter ce brave Pipo qui a hérité du test de Hands of Fate 2, bien plus abouti que son prédécesseur.

Canard PC n°370

Bimensuel de 84 pages en vente chez vos marchands de presse à partir du 16/11/2017, à 4,90 €. Abonnement et vente par correspondance sur la boutique de Presse Non-Stop.

Rat débile, Rat des champs. Bien sûr, ce flot de sorties n'éclipse pas pour autant le reste de l'actualité, puisque nous avons pris le temps de vous détailler de futurs titres tels que Vermintide II et Extinction, mais également de futurs jeux pas encore terminés mais déjà jouables, tels que Party Hard Tycoon, Mutant Football League ou l'étonnant Opus Magnum. Puis Kalash et Izual ont pris leur courage à deux mains pour s'aventurer sur les terres hostiles du MMORPG, afin de vous rapporter un dossier de six pages dédiés à leurs ancêtres, plus connus sous le nom de MUD. Amusant, mais peut être pas autant que le rétro au sujet de Borderland. Non, pas le titre de Gearbox, mais un jeu de baston développé en Seine-Saint-Denis dans le courant des années 1990, avec une brochette de personnages qui va de la poubelle à l'employé de bureau, en passant par le mec dans une armure en carton. C'est beau. J'en pleurerais.

Vous pouvez participer à la discussion sur notre forum.