Canard PC n° 391

Dossier
Contenu Gratuit
Article en accès libre

Canard PC n° 391

La psychose punk

L'autre jour, alors qu'ackboo et moi sirotions un jus de goyave à la cantine d'entreprise, un clochard s'est arrêté dans la rue pour nous observer à travers la baie vitrée. Le pull en poils de loutre d'ackboo ne lui a pas plu, ou bien mes chaussures en peau de boa l'ont offensé ; en tout cas il s'est vite mis à beugler et à nous traiter de sales bourgeois. Nous avons appelé la sécurité, mais pendant que les gorilles passaient à tabac l'effronté sur le trottoir un doute nous a étreint : et si, finalement, nous n'étions plus aussi punks qu'auparavant ? Impensable. Fébriles, en rentrant à la rédaction, nous nous sommes attelés au numéro le plus punk de l'histoire de Canard PC. Le numéro 391.

C'est Kahn Lusth qui a dégainé le premier. Avide de prouver son envie d'étriper du nanti, il a embarqué pour un long voyage au pays des pirates dans Atlas, le nouveau projet des développeurs de Ark. Il en est revenu changé ; il faut dire que le jeu est si lamentable qu'il en devient une sorte d'expérience paranormale. Après les pirates, la barre était haute mais Noël Malware a réussi à faire plus punk encore grâce à l'accès anticipé d'un jeu qu'on ne peut pas une seconde soupçonner de rouler pour l'establishment : Skater XL. Là, ackboo a bien senti que sa position de punk à chien suprême était menacée, surtout qu'il avait passé une semaine à écrire un papier sur Phoenix Point, le nouveau jeu du milliardaire à l'origine des XCOM. Il a donc décidé de frapper un grand coup et de tester pour vous Thief Simulator, un jeu centré sur la juste redistribution des richesses dans un monde capitaliste.

Ça-rave PC. Ce n'était pas encore assez pour le rédacteur en chef, Louis-Ferdinand Sébum. Soucieux de montrer l'exemple, il a débarqué au bureau avec une crête iroquoise d'un vert fluo limite aveuglant avant d'annoncer qu'il présenterait aux lecteurs Mortal Kombat 11, une simulation de combat de rue pensée comme un hommage aux bastons de Camden Town en 1977. Avec le test du Diablo-like Book of Demons, il a aussi tenté un rapprochement salutaire avec le mouvement satanico-gothique. De son côté, Ellen Replay s'est intéressée aux représentations de la nature dans les jeux vidéo dans un dossier en forme de main tendue vers la mouvance hippie, dont elle est issue. Quant à moi, j'ai choisi la solution de facilité puisque j'ai été jouer en avant-première à Rage 2, un jeu post-apo avec des explosions et des keupons. Histoire d'être insoupçonnable jusqu'au bout des ongles, j'ai aussi parlé de No Man's Sky (un jeu si punk que sa devise officieuse a longtemps été « No Future ») et d'Atom RPG, un jeu de rôle russe, donc soviétique, donc communiste, donc anticapitaliste, donc punk. Enfin, toute la rédaction a joint ses forces pour former le Transformer punk ultime et décrire 25 jeux qui devraient sortir en 2019 et lancer une vaste révolution prolétaire. Cette fois, c'est sûr, plus personne n'osera nous traiter de bourgeois.

Vous pouvez participer à la discussion sur notre forum.

Canard PC n° 391

Mensuel de 100 pages en vente chez vos marchands de presse depuis le 01/02/2019, à 6,50 €. Abonnement et vente par correspondance sur la boutique de Presse Non-Stop.