Canard PC n° 392

Dossier
Contenu Gratuit
Article en accès libre

Canard PC n° 392

Personne ne veut prendre sa place

Bon, visiblement, c’est moi qui m’y colle. Chaque mois, depuis maintenant longtemps, à ce qu’on m’a dit, c’est la guerre dans la rédaction pour savoir qui se tapera la news qui annonce le numéro. Sauf ce mois-ci, donc, puisque qu’en qualité de « nouveau », j’ai eu le droit à un bizutage en bon et due forme : « Ah bah tiens, puisque t’es là, maintenant, c’est toi qui va faire la news ». Bref. Journaliste, c’est un métier. Il faut de l’abnégation, du courage, et surtout pas mal de flair.

Du flair, oui, comme quand Sébum et ackboo, il y a quelques semaines, déclaraient sur l’antenne d’O’Gaming que les Battle Royale n’avaient plus aucun avenir, et qu’après PUBG et Fortnite_, il n’y aurait plus de grandes annonces dans le genre. C’est pour ça que la couverture de ce numéro est consacrée à Apex Legends, le nouveau Battle Royale qui éclate tous les records. Un métier, qu’on vous dit. Remarquez, je ne suis pas le seul à me faire avoir par ma condition : prenez Sébum, par exemple. Lui, ce qu’il aime, c’est les simulateurs d’aviation pointus, avec plein de statistiques, de modèles, de munitions et que sais-je encore. Du coup, quand Ace Combat 7 est tombé, c’était pour sa pomme, et malgré son autorité de rédacteur-en-chef, il n’a rien pu y faire.

Un numéro royal. Et attendez, pour Izual, ce n’est pas mieux : il suffit de prononcer le mot « apocalypse » dans un environnement rappelant vaguement l’URSS si chère à son cœur pour que toute la rédaction se ligue pour lui refiler le test. Ce mois-ci, c’est donc du côté du nouveau Metro qu’il a été traîner sa mauvaise humeur. Quant à Ellen Replay, qu’on surnomme affectueusement « la Raymond Depardon de la rédaction », après la prison et les stations spatiales, elle s’est de nouveau passionné pour un milieu fermé : le jeu vidéo en milieu hospitalier ou para-hospitalier – en s’intéressant à la manière dont les jeux peuvent servir de thérapie pour des jeunes souffrant de troubles psychiatriques. Et Kahn Lusth, me direz-vous, car vous avez cette vilaine manie d’interrompre les gens quand ils parlent. Sachez donc, fieffés coquins, qu’il va mal, très mal, et que son test de Battlefleet Gothic : Armada 2, un jeu basé sur la licence Warhammer, forcément, puisque c’est Kahn, commence par un arrangement d’une chansonnette bien connue adaptée à l’univers de Games Workshop. Que dire de plus, sinon qu’Ivan le Fou fait son mea culpa dans ce numéro, en revenant sur toutes ces fois où sa rubrique « Au coin du jeu » a pu tomber un peu à côté, ou être contredite par les événements qui, comme s’ils le faisaient exprès, ne font qu’à faire le contraire de ce qu’on voudrait qu’ils fassent.

Canard PC n° 392

Mensuel de 100 pages en vente chez vos marchands de presse depuis le 01/03/2019, à 6,50 €. Abonnement et vente par correspondance sur la boutique de Canard PC.

Mars attaque. Bien sûr, c’est loin d’être tout, parce qu’on s’ennuyait un peu, alors on a rajouté pas mal de pages, avec des tas de tests (dix-neuf, pour être exact, ce qui commence à faire un peu beaucoup), des bêtises (surtout les pages de Sonia, en fin de numéro), et toujours, la rubrique intelligente (la seule du magazine) d’Alt 236, ainsi que la page où ackboo fâche tout le monde en parlant de la qualité de vie dans les jeux vidéo. Bref, tout le monde est à sa place, et il y a une place pour tout le monde dans ce numéro : il ne manque plus que vous, lecteurs, en vous souhaitant de passer un bon moment.