Canard PC n° 402

Dossier
Contenu Gratuit
Article en accès libre

Canard PC n° 402

En attendant les trains

Vous êtes Jean-Pauline, fidèle lecteur de Canard PC depuis 15 ans. Les fêtes de la nouvelles années viennent de s'achever, vous marchez vers le vendeur de journaux. Depuis son kiosque, au milieu d'une gare complètement vide, le marchant vous attend.
> Demander numéro 402
Le vendeur vous tend le dernier numéro de Canard PC.

> Demander le contenu du nouveau Canard PC
D'un air las, le kiosquier commence à feuilleter le magazine. « Le numéro de janvier, hein ? Alors voyons voir... » Visiblement, il n'a pas parlé à un être humain depuis plusieurs mois. « Vous venez pour la suite du dossier sur les traducteurs de jeu vidéo, c'est ça ? »
> Dire oui
Le vendeur commence à sourire. « Je le savais. Vous allez être content. Après avoir un peu exploré la manière dont les traducteurs s'y prennent, cette fois-ci, on plonge davantage dans le quotidien pas toujours très rose du métier. » Il continue de feuilleter le mag. « Mais attendez, c'est pas tout. Il y a aussi un grand portrait de Jeff Vogel, le petit artisan du jeu de rôle PC ».

2020, l'année du « désolé Monsieur, y'a pas de train ».

> Demander s'il y a des tests dans le numéro 402
L'homme regarde par-dessus son épaule, inquiet. « Bien sûr qu'il y a des tests, vous les prenez pour qui ? » A mesure qu'il fait tourner les pages, vous pouvez voir quelques gros titres qui défilent : Mechwarrior 5, Phoenix Point, Shenmue 3, Life is Strange 2, Blacksad... « Vous en aurez pour votre argent », ajoute le vendeur. Il vous fait signe de vous approcher.
> S'approcher
Le vendeur met sa bouche contre votre oreille et tourne les pages. « Et puis, il y a ça... » Vous apercevez quelques photos d'un jeu textuel, une aventure comme on en faisait dans les années 80. « C'est AIDungeon2, un jeu qui transforme votre ordinateur en véritable Maître du Jeu. » Et si vous n'aimez pas, vous pourrez toujours vous rabattre sur les jeux concoctés par nos lecteurs pendant notre Game Jam annuelle, la Make Something Horrible.
> Lui demander s'il est une IA
Le vendeur clignote, comme s'il était sur le point de disparaître. Autour de lui, la gare se transforme peu à peu, des passants apparaissent. « Chut, ne dites pas ça ». Il a l'air inquiet. La réalité s'estompe peu à peu. Les murs disparaissent. A la place vous vous retrouvez dans un univers vert et noir.
> Partir
Vous vous élancez vers le quai le plus proche, pour fuir cet endroit, votre Canard PC sous le bras. Au moment où vous êtes sur le point de le quitter, le marchand vous retient par le bras. « Partir Monsieur ? Mais vous n'y pensez pas ! » Vous regardez autour de vous et constatez, terrifié, qu'il n'y a pas de train. Soudain, vous comprenez : il n'y en a jamais eu, il n'y en aura jamais.