385
Sortie en kiosque
le 1 août 2018

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 12 juillet 2018

Canard PC 385 : Édito

Ses derniers articles

Papier culture

Une voiture de supporters

Développez

Développez couché

Étape n° 10 : à balles réelles

« Développez couché » est le cours de programmation de Canard PC. Cette année, on programme un FPS en C#. Vous avez raté les épisodes précédents ? Aucun problème ! Rendez-vous sur notre forum (cpc.cx/canardsteinforum) pour récupérer tout ce que vous avez manqué.

A venir

Dying Light 2

Nuit gravement à la santé

Chaque existence humaine se résume au final à un petit nombre de moments-clés, de points de bascule dont tout le reste n’est qu’une conséquence. Cette soirée où l’on est allé en traînant les pieds, où l’on a rencontré son conjoint. Ce boulot accepté par hasard, qui va déterminer les dix années suivantes. Souvent, sur le moment, on n’est pas conscient du nouveau tournant que vient de prendre notre vie. Comment aurais-je pu savoir, quand j’ai téléchargé gratuitement DCS World en novembre dernier, que j’allais me retrouver huit mois plus tard interdit bancaire et cloîtré chez moi avec seize joysticks, cinq écrans et douze pédaliers ? Comment Techland, développeur polonais de FPS moisis dont tout le monde se moquait, pouvait-il se douter, en sortant début 2015 un jeu avec des zombies et du parkour, qu’il allait soudain être pris au sérieux par toute l’industrie ?

Test

Jurassic World Evolution

Dino future

En octobre 1993, quatre mois après le film, sortait le premier jeu Jurassic Park, développé par Ocean Software*. Si je n'en garde qu’un souvenir confus, fait de gallimimus grillés à coups de Taser et de séquences en FPS bien poussives, je me rappelle parfaitement la pub qu’on trouvait dans les magazines à l’époque, et son accroche : « Depuis 65 millions d’années, vos micros les attendaient. » Coïncidence amusante, vingt-cinq ans plus tard, vautré devant mon « micro », c’est moi qui attends. J’attends longtemps. Sans rien faire. Totalement inerte. Un observateur inattentif penserait peut-être que je me suis endormi ou en cours de fossilisation. Pas du tout : je joue à Jurassic World Evolution.

*Si les adaptations plus ou moins réussies d’Ocean vous intéressent, je vous encourage à lire l’article que nous leur avons consacré dans le Canard PC n° 367.

Papier culture

Une voiture de supporters

Développez

Développez couché

Étape n° 10 : à balles réelles

« Développez couché » est le cours de programmation de Canard PC. Cette année, on programme un FPS en C#. Vous avez raté les épisodes précédents ? Aucun problème ! Rendez-vous sur notre forum (cpc.cx/canardsteinforum) pour récupérer tout ce que vous avez manqué.

A venir

Dying Light 2

Nuit gravement à la santé

Chaque existence humaine se résume au final à un petit nombre de moments-clés, de points de bascule dont tout le reste n’est qu’une conséquence. Cette soirée où l’on est allé en traînant les pieds, où l’on a rencontré son conjoint. Ce boulot accepté par hasard, qui va déterminer les dix années suivantes. Souvent, sur le moment, on n’est pas conscient du nouveau tournant que vient de prendre notre vie. Comment aurais-je pu savoir, quand j’ai téléchargé gratuitement DCS World en novembre dernier, que j’allais me retrouver huit mois plus tard interdit bancaire et cloîtré chez moi avec seize joysticks, cinq écrans et douze pédaliers ? Comment Techland, développeur polonais de FPS moisis dont tout le monde se moquait, pouvait-il se douter, en sortant début 2015 un jeu avec des zombies et du parkour, qu’il allait soudain être pris au sérieux par toute l’industrie ?

Test

Jurassic World Evolution

Dino future

En octobre 1993, quatre mois après le film, sortait le premier jeu Jurassic Park, développé par Ocean Software*. Si je n'en garde qu’un souvenir confus, fait de gallimimus grillés à coups de Taser et de séquences en FPS bien poussives, je me rappelle parfaitement la pub qu’on trouvait dans les magazines à l’époque, et son accroche : « Depuis 65 millions d’années, vos micros les attendaient. » Coïncidence amusante, vingt-cinq ans plus tard, vautré devant mon « micro », c’est moi qui attends. J’attends longtemps. Sans rien faire. Totalement inerte. Un observateur inattentif penserait peut-être que je me suis endormi ou en cours de fossilisation. Pas du tout : je joue à Jurassic World Evolution.

*Si les adaptations plus ou moins réussies d’Ocean vous intéressent, je vous encourage à lire l’article que nous leur avons consacré dans le Canard PC n° 367.

Ses articles les plus appréciés par les lecteurs

Tous ses articles