397
Sortie en kiosque
le 1 août 2019

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 10 juillet 2019

Canard PC 397 : Édito

Ses derniers articles

On y joue encore

Les Sims 4

Avec des sims on mettrait la vie en bouteille

Dossier

Les évasions barbares

Ils ont poussé comme des champignons mutants. En l’espace de trois ans, leur nombre a décuplé. Et pour une fois, le terme est utilisé littéralement : à Paris, ils étaient trois fin 2013, ils sont désormais, fin 2016, une trentaine. Les jeux d’évasion grandeur nature, live escape games, que notre rédacteur en chef bien-aimé préfère appeler « résolutions coopératives d'énigmes en milieu clos » parce qu’il se la raconte, ont pris d’assaut la capitale (cette fois-ci, pas littéralement), et commencent à essaimer outre-périphérique, jusque dans les régions de France les moins densément peuplées. Alors, selon la formule consacrée, nous allons poser les questions qui fâchent : qui sont-ils ? quels sont leurs réseaux ? et surtout, ces gens méritent-ils vraiment notre argent ?
Dossier

Les Escape games que nous avons testés

Je ne sais laquelle choisir…

Dossier

Bars parallèles

De tous temps, les hommes ont aimé jouer tout en buvant (et pas que de la tisane, et pas toujours avec modération). Ben si, réfléchissez un peu, des gars qui tapent le carton autour d’un petit jaune, c’est l’archétype des romans de Pagnol. Ailleurs, on fait un petit 421 sur le zinc ou une partie de dames à l’ombre des platanes avec un pichet à portée de main. Cela dit, un examen un peu attentif des faits nous amène à une conclusion : en 2016, les joueurs-buveurs ont légèrement fait évoluer leurs habitudes.

On y joue encore

Les Sims 4

Avec des sims on mettrait la vie en bouteille

Quand un cycle se termine, il est important, plutôt que d’enchaîner immédiatement sur la suite, de s’arrêter. De se poser, de prendre le temps, de regarder, à tête reposée, tout ce qui s’est passé, d’essayer de comprendre pourquoi ce qui était chouette fonctionnait, pourquoi ce qui était nase foirait. C’est à ce prix qu’on avance, que l’on grandit, que l’on peut espérer devenir un humain accompli.

Dossier

Les évasions barbares

Ils ont poussé comme des champignons mutants. En l’espace de trois ans, leur nombre a décuplé. Et pour une fois, le terme est utilisé littéralement : à Paris, ils étaient trois fin 2013, ils sont désormais, fin 2016, une trentaine. Les jeux d’évasion grandeur nature, live escape games, que notre rédacteur en chef bien-aimé préfère appeler « résolutions coopératives d'énigmes en milieu clos » parce qu’il se la raconte, ont pris d’assaut la capitale (cette fois-ci, pas littéralement), et commencent à essaimer outre-périphérique, jusque dans les régions de France les moins densément peuplées. Alors, selon la formule consacrée, nous allons poser les questions qui fâchent : qui sont-ils ? quels sont leurs réseaux ? et surtout, ces gens méritent-ils vraiment notre argent ?
Dossier

Les Escape games que nous avons testés

Je ne sais laquelle choisir…

Dossier

Bars parallèles

De tous temps, les hommes ont aimé jouer tout en buvant (et pas que de la tisane, et pas toujours avec modération). Ben si, réfléchissez un peu, des gars qui tapent le carton autour d’un petit jaune, c’est l’archétype des romans de Pagnol. Ailleurs, on fait un petit 421 sur le zinc ou une partie de dames à l’ombre des platanes avec un pichet à portée de main. Cela dit, un examen un peu attentif des faits nous amène à une conclusion : en 2016, les joueurs-buveurs ont légèrement fait évoluer leurs habitudes.

On y joue encore

Les Sims 4

Avec des sims on mettrait la vie en bouteille

On y joue encore

Les Sims 4

Avec des sims on mettrait la vie en bouteille

Quand un cycle se termine, il est important, plutôt que d’enchaîner immédiatement sur la suite, de s’arrêter. De se poser, de prendre le temps, de regarder, à tête reposée, tout ce qui s’est passé, d’essayer de comprendre pourquoi ce qui était chouette fonctionnait, pourquoi ce qui était nase foirait. C’est à ce prix qu’on avance, que l’on grandit, que l’on peut espérer devenir un humain accompli.

Ses articles les plus appréciés par les lecteurs

Tous ses articles