388
Sortie en kiosque
le 1 novembre 2018

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 18 octobre 2018

Canard PC 388 : Édito

Ses derniers articles

Test

Super Mario Party

J’espère que la routourne va vite tourner

« Nul vainqueur ne croit au hasard », écrivait Nietzsche après avoir humilié sa sœur pour la quatorzième fois à Mario Party. On sait ce que ça a donné : Elisabeth, furieuse, a commencé à travestir les textes du philosophe moustachu pour en faire des pamphlets antisémites destinés à finir dans les mains d’Adolf Hitler. Hélas, trois fois hélas ! Si Mario Party n'avait pas autant reposé sur la chance, qui sait à quel point le destin de l’Europe aurait été différent ?

Cabinet

Selon le désir du cœur

En novembre, saison de la mélancolie, je regarde les dernières feuilles qui tombent et je rêve d'une vie à la Omar Khayyam : « Ah ! mon Amour, puissions-nous conspirer, toi et moi avec le Magicien, pour capturer tout cet ordre triste des choses, sans pourtant le détruire et le refaire alors selon le désir du cœur ! » Refaire le monde selon le désir du cœur ? Pourquoi pas, et si l'on ne change pas l'ordre triste des choses, au moins pourrons-nous faire semblant. En buvant du vin, en ouvrant un livre, en jouant à un jeu gratuit : bref, en attendant l'hiver.

Test

Assassin’s Creed Odyssey

Aux sombres héros de l'Homère

Presque seul contre tous, dans une rédaction blaséeNote : 1, je persiste à penser qu’Assassin’s Creed Origins était un chef-d’œuvre, l’un des meilleurs épisodes de la franchise, la quintessence du savoir-faire d’Ubisoft, enfin mis au service d’un vrai jeu. Alors, quand l’Union des Bretons Indépendants a annoncé renouer avec le rythme impie d’un Assassin’s Creed chaque année, alors qu’une pause leur avait fait tant de bien, je me suis dit : « Ça y est, ils vont encore saloper ma belle licence. » Autant dire que je ne partais pas conquis pour ces nouvelles aventures grecques.

Note 1 : Voir Canard PC n° 386 : « ackboo et le temple du Soleil », Casterman, 2018.

Dossier

Indie Game Contest 2018

De la suite dans les indés

Comme chaque année depuis trois ans, Canard PC était partenaire de l'Indie Game Contest, concours de jeux vidéo indépendants qui se déroule en marge du FEFFS, le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg. C'était l'occasion, pour la rédaction, de poser ses doigts pleins de flammekueche sur quelques titres qui ne devraient pas trop tarder à sortir, dans tous les styles et de tous les pays. Les 16 jeux de la sélection étaient tous très bons, mais nous avons tout de même sélectionné trois titres qui nous ont tapé dans l’œil.

Test

Super Mario Party

J’espère que la routourne va vite tourner

« Nul vainqueur ne croit au hasard », écrivait Nietzsche après avoir humilié sa sœur pour la quatorzième fois à Mario Party. On sait ce que ça a donné : Elisabeth, furieuse, a commencé à travestir les textes du philosophe moustachu pour en faire des pamphlets antisémites destinés à finir dans les mains d’Adolf Hitler. Hélas, trois fois hélas ! Si Mario Party n'avait pas autant reposé sur la chance, qui sait à quel point le destin de l’Europe aurait été différent ?

Cabinet

Selon le désir du cœur

En novembre, saison de la mélancolie, je regarde les dernières feuilles qui tombent et je rêve d'une vie à la Omar Khayyam : « Ah ! mon Amour, puissions-nous conspirer, toi et moi avec le Magicien, pour capturer tout cet ordre triste des choses, sans pourtant le détruire et le refaire alors selon le désir du cœur ! » Refaire le monde selon le désir du cœur ? Pourquoi pas, et si l'on ne change pas l'ordre triste des choses, au moins pourrons-nous faire semblant. En buvant du vin, en ouvrant un livre, en jouant à un jeu gratuit : bref, en attendant l'hiver.

Test

Assassin’s Creed Odyssey

Aux sombres héros de l'Homère

Presque seul contre tous, dans une rédaction blaséeNote : 1, je persiste à penser qu’Assassin’s Creed Origins était un chef-d’œuvre, l’un des meilleurs épisodes de la franchise, la quintessence du savoir-faire d’Ubisoft, enfin mis au service d’un vrai jeu. Alors, quand l’Union des Bretons Indépendants a annoncé renouer avec le rythme impie d’un Assassin’s Creed chaque année, alors qu’une pause leur avait fait tant de bien, je me suis dit : « Ça y est, ils vont encore saloper ma belle licence. » Autant dire que je ne partais pas conquis pour ces nouvelles aventures grecques.

Note 1 : Voir Canard PC n° 386 : « ackboo et le temple du Soleil », Casterman, 2018.

Dossier

Indie Game Contest 2018

De la suite dans les indés

Comme chaque année depuis trois ans, Canard PC était partenaire de l'Indie Game Contest, concours de jeux vidéo indépendants qui se déroule en marge du FEFFS, le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg. C'était l'occasion, pour la rédaction, de poser ses doigts pleins de flammekueche sur quelques titres qui ne devraient pas trop tarder à sortir, dans tous les styles et de tous les pays. Les 16 jeux de la sélection étaient tous très bons, mais nous avons tout de même sélectionné trois titres qui nous ont tapé dans l’œil.

Ses articles les plus appréciés par les lecteurs

Tous ses articles