371
Sortie en kiosque
le 1 décembre 2017

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 21 novembre 2017

Canard PC 371 : Édito

Ses derniers articles

Test

Battlerite

Le moba sans les maux

Jusqu'à aujourd'hui, quand on me parlait de « moba dégraissé », je pensais au Heroes of the Storm de Blizzard, à ses parties rapides, à ses mécanismes fluides. Jusqu'à aujourd'hui, disais-je. Parce qu'aujourd'hui j'ai découvert Battlerite.

En chantier

Pawarumi

Aztèque saignant

Quand j'ai raconté, rigolard, à Netsabes que Pawarumi est un shoot them up dans un univers de « science-fiction rétro-futuriste pré-colombienne », il m'a regardé droit dans les yeux et, impassible, m'a répondu « ben comme tous les shoots, non ? ». Je ne dors plus la nuit depuis cette remarque aussi désobligeante que vraie. Le salaud.

A venir

Dark Devotion

Toulouse-Lothric

Chères lectrices, chers lecteurs, chers amis, chers ennemis, l'heure est grave. Nous approchons inéluctablement d'un moment terrible, que j'appréhende maintenant chaque jour dès le réveil. Il ne s'agit ni des fêtes de Noël, ni même de mon anniversaire – c'est bientôt, envoyez vos chèques à la rédaction qui transmettra. Non, c'est bien pire : je vais devoir parler d'un jeu qui s'inspire de Dark Souls.

Test

Sonic Forces

Le pouvoir de l'amitié !

Dans mon test de l'excellent Sonic Mania (9/10, Canard PC no 366), j'avais pris quelques lignes pour vous expliquer le fonctionnement du Sonic cycle.Note : 1 Eh bien pour Sonic Forces, l'épisode 3D annoncé en même temps que Mania, il me faut revenir sur un autre concept fort de la franchise : les shitty friends.

Note 1 : Pour les immondes personnes n'ayant pas lu le numéro en question, le Sonic cycle désigne l'ascenseur émotionnel que connaît tout fan du hérisson, de l'enthousiasme lors de l'annonce d'un nouvel épisode à l'inévitable déception quand ce dernier sort et s'avère tout pourlingue.

Test

Battlerite

Le moba sans les maux

Jusqu'à aujourd'hui, quand on me parlait de « moba dégraissé », je pensais au Heroes of the Storm de Blizzard, à ses parties rapides, à ses mécanismes fluides. Jusqu'à aujourd'hui, disais-je. Parce qu'aujourd'hui j'ai découvert Battlerite.

En chantier

Pawarumi

Aztèque saignant

Quand j'ai raconté, rigolard, à Netsabes que Pawarumi est un shoot them up dans un univers de « science-fiction rétro-futuriste pré-colombienne », il m'a regardé droit dans les yeux et, impassible, m'a répondu « ben comme tous les shoots, non ? ». Je ne dors plus la nuit depuis cette remarque aussi désobligeante que vraie. Le salaud.

A venir

Dark Devotion

Toulouse-Lothric

Chères lectrices, chers lecteurs, chers amis, chers ennemis, l'heure est grave. Nous approchons inéluctablement d'un moment terrible, que j'appréhende maintenant chaque jour dès le réveil. Il ne s'agit ni des fêtes de Noël, ni même de mon anniversaire – c'est bientôt, envoyez vos chèques à la rédaction qui transmettra. Non, c'est bien pire : je vais devoir parler d'un jeu qui s'inspire de Dark Souls.

Test

Sonic Forces

Le pouvoir de l'amitié !

Dans mon test de l'excellent Sonic Mania (9/10, Canard PC no 366), j'avais pris quelques lignes pour vous expliquer le fonctionnement du Sonic cycle.Note : 1 Eh bien pour Sonic Forces, l'épisode 3D annoncé en même temps que Mania, il me faut revenir sur un autre concept fort de la franchise : les shitty friends.

Note 1 : Pour les immondes personnes n'ayant pas lu le numéro en question, le Sonic cycle désigne l'ascenseur émotionnel que connaît tout fan du hérisson, de l'enthousiasme lors de l'annonce d'un nouvel épisode à l'inévitable déception quand ce dernier sort et s'avère tout pourlingue.

Ses articles les plus appréciés par les lecteurs

Tous ses articles