Du haut de ses quatre extensions, et autant d'aventures solo, Hearthstone a beaucoup évolué et dispose désormais d'une bibliothèque de plus de six cents cartes. Le problème, c'est que cette quantité permet aux joueurs d'inventer des combos ultra-violentes et contraint l'équilibrage à une fuite en avant, où chaque nouvelle extension doit être plus puissante que la dernière. Blizzard a d'ailleurs suivi la même voie que bien d'autres TCG(1), en imposant un format standard à ses matchs classés où seules les cartes de l'année en cours et de l'année précédente sont autorisées. L'objectif, plutôt louable, est de garder un minimum de contrôle sur le metagame – les grandes lignes de l'équilibrage et des tendances – et surtout, de permettre aux nouveaux venus comme aux anciens joueurs qui ont fait une longue pause, de se lancer sans devoir acquérir huit tonnes de cartes. Du moins, officiellement.

Note 1 : Trading cards game, ou jeu de cartes à collectionner.