Fil d'actu

20/06

Poké pique

« Je dois avouer que quand je regarde la boutique, je suis un peu perdu devant la quantité d’options et j’ai du mal à comprendre ce que fait chaque amélioration. » Non, ce n’est pas Tonton Michel qui a dit cela après avoir téléchargé un nouveau jeu mobile vérolé du Play Store, mais Michael Steranka, game director de Pokemon Go, à propos de son propre jeu. Cela fait en effet plusieurs mois que les gens qui pratiquent toujours le jeu de chasse au Pokémon (dont les individus normaux se sont lassés à la fin de l’été 2015) se plaignent de le voir devenir un pay-to-win bourré de boosts et d’améliorations payantes. « Nous souhaitons que le cœur de Pokemon Go reste toujours accessible gratuitement », a tenu à les rassurer Steranka, qui cela dit a bien raison de vouloir chercher à monétiser le peu de ses clients réguliers qui n’ont toujours pas été écrasés par une voiture. LFS.

20/06

Après le flagelleur, c’est plus l’heure

Le patch 7 de Baldur’s Gate 3, qui devrait sortir en septembre, ne sera pas comme les autres. Non seulement ce sera le dernier, mais en plus il contiendra tout un tas d’outils de création de mods qui permettront aux fans du jeu de créer enfin leur propre contenu — même si on se demande un peu comment les moddeurs vont pouvoir créer les traditionnels mods « sexe » ou « nude » pour un jeu déjà tellement horny. Mais le plus intéressant dans tout cela reste l’explication de Sven Vincke, président de Larian, qui voit l’ouverture aux mods comme une nouvelle étape de la vie du jeu. Après l’accès anticipé, durant lequel le studio a utilisé les retours de la communauté pour finaliser le jeu, puis la sortie officielle qui lui a permis d’en profiter, cette dernière étape du cycle revient pour Larian à confier l’avenir du jeu aux joueurs, qui l’emmèneront dans la direction qu’ils souhaitent. Ce qui, affirmeront les mauvaises langues, est quand même autrement plus beau et plus noble que de traire ses fans pendant une décennie à coups de microtransactions et de season pass. LFS.

19/06

La grenade et l’orphelin

Au début du mois de juin, Arrowhead ont placé les joueurs d'Helldivers 2 devant un terrible dilemme : aller sauver des enfants malades sur une planète éloignée, ou se rendre sur une autre planète pour récupérer les mines antichar que la communauté attend depuis des mois. Les joueurs aimant le troll, les participants à cet événement communautaire ont majoritairement choisi d’aller sauver les orphelins, sacrifiant du même coup la récompense tant espérée. Fiers de leur communauté de grands couillons, les développeurs ont décidé de faire un don à l’ONG « Save the Children » pour joindre le réel au virtuel. Franchement il n’y a pas à dire, ils sont forts en com’ ces petits salopiauds. LFS.

18/06

Vive la crise !

À force d'entendre parler de crise historique du jeu vidéo, de studios fermés et de gens virés par paquets de mille, on en oublierait presque de parler des bonnes nouvelles. Par exemple, que les hauts cadres d'Electronic Arts se sont partagé la coquette enveloppe de 60 millions de dollars durant l'année fiscale 2024, qui se termine ce 30 juin. Le PDG Andrew Wilson a phagocyté à lui seul la moitié de cette somme, qui comprend salaires, bonus et actions, ainsi probablement qu'un petit bisou sur le front. La rémunération de Wilson progresse ainsi de 25 % d'une année sur l'autre, et atteint désormais 172 fois le salaire moyen de ses employés. Certains trouveront pareille augmentation scandaleuse au terme d'une année où EA a viré 5 % de ses effectifs mais, si vous voulez mon avis, ils n'ont pas un mindset d'entrepreneur. LFS.

17/06

League of veillards

On pensait qu'ils mourraient tous d'une crise cardiaque à l'âge de trente-cinq ans après s'être énervés une fois de trop contre un noob qui bloquait la lane. Mais ce n'est pas le cas : à l'instar des autres créatures de Dieu, les joueurs de League of Legends vieillissent — et leur âge moyen augmente. C'est ce qu'a expliqué Pu Liu, game director de LoL, qui ne sait pas trop s'il faut le déplorer ou s'en réjouir. D'un côté cela signifie que les gens continuent de jouer, de l'autre que le recrutement de nouveaux joueurs s'avère moins facile qu'autrefois. En raison de la concurrence de Roblox et de Fortnite, explique le monsieur, mais aussi parce que la communauté est difficile pour les nouveaux arrivants. Peut-être. Ou bien tout simplement parce que ces jeunes blancs-becs sont devenus trop fragiles et n'ont plus envie d'un loisir où ils se font hurler dessus en permanence. Moi je vous dis, ce qu'il leur faudrait c'est une bonne guerre. Dans la lane centrale si possible. LFS.