Lors de notre campagne Kickstarter en juin 2016, 4 865 d’entre vous nous ont fait confiance en souscrivant d’avance à un abonnement vous donnant droit au futur site web : 3 300 nouveaux abonnés uniquement pour le numérique et 1 500 abonnés à la version papier.
Ce site, après de durs mois de réflexion et de labeur, de listes sans cesse mises à jour, de tableaux Excel se multipliant plus rapidement qu’un couple de lapins érotomanes sous ecstasy, de tests en tous sens sans oublier quatre mois de retard dont deux de bêta-test, ce site, donc, est enfin ouvert à tous. Le prix de lancement de l’abonnement numérique a été fixé à 39 euros par an. C’est l’équivalent de 3,25 euros mensuels pour en moyenne 90 articles par mois, sans compter la reproduction de la vingtaine de pages de news diverses que cumulent deux numéros de Canard PC.
Nous ne sommes pas les seuls à proposer de payer pour lire du contenu en ligne sur les jeux vidéo. Comme tous les sites web sont confrontés à la forte chute des rendements de la publicité online et à la concurrence malsaine sous forme de course aux clics qu’elle exacerbe entre eux, l’idée de faire payer les lecteurs progresse. Mais que leur offrir en échange quand on a démarré gratuit ? Gamekult.com a lancé il y a un an un abonnement Premium (39,90 euros par an) éliminant la publicité et donnant accès à une dizaine de contenus réservés, mêlant articles de fond, podcast et émissions. D’autres se contentent plus classiquement de faire disparaître la pub contre un abonnement (avec quelques avantages supplémentaires), c’est le cas de Gameblog.fr depuis plusieurs années (39 euros par an). Même Jeuxvideo.com tâte le terrain : récemment, les applications mobiles du leader de ce secteur ont vu apparaître une option permettant d’éliminer la publicité moyennant 18,99 euros par an. Ce ballon d’essai n’est pas très surprenant lorsqu’on sait que Webedia, le géant du web qui possède Jeuxvideo.com, est également propriétaire du site allemand Gamestar.de qui propose déjà avec un certain succès de ne voir aucune pub en échange d’un abonnement mensuel de 1,99 euro.