Maniika, alias Johann Simon, est un joueur professionnel de Fifa de 24 ans qui fait partie de la structure Millenium (groupe Webedia). C’est sous les couleurs de Millenium qu’il participait au tournoi final à Berlin du circuit professionnel lancé par Electronic Arts, mais dans l’e-ligue 1, il joue sous les couleurs du FC Metz. Oui, je sais, c’est bizarre. Vous n’avez jamais entendu parler de ces compétitions ? Moi non plus. Et pourtant, régulièrement, des communiqués triomphants nous serinent les faramineux chiffres d’audience de l’e-sport, qui seraient désormais dignes de ceux des sports classiques. Et ça, c’est vraiment bizarre.

Bien sûr, je suis (un peu) de mauvaise foi : prendre Fifa pour mesurer l’audience de l’e-sport, ça revient à peu près à choisir le curling pour évaluer la popularité du sport à la télévision. Alors intéressons-nous aux poids lourds : en 2015, un article du magazine de la chaîne de télévision sportive ESPN indiquait que l’audience de la finale de League of Legends 2014 dépassait celle du plus vu des matchs de finale en NBA la même année : 27 millions contre 15,5 millions. Plus récemment, le cabinet d’études Newzoo affirmait, lui, que les jeunes Américains regardaient autant d’e-sport que de hockey ou de baseball. Ces « informations » ont été largement reprises, et principalement par ceux qui n’y connaissaient rien soit en e-sport, soit en audiences. Parce qu’évidemment, ce sont des comparaisons qui ne mènent à rien d’autre qu’une conduite dangereuse au bord de la foutaise.