Chacune des deux démos était l'occasion de découvrir un niveau bien spécifique. Le premier était constitué de plateformes flottantes surplombant un désert, l'autre se déroulait dans la ville de New Donk City, peuplée d'habitants humains dont la présence fit se dresser de nombreux sourcils lors de l'annonce du jeu. Expédions le sujet au plus vite : oui, ça fait bizarre, même si au bout de quelques minutes on finit par ne plus y penser, tout comme on avait oublié le design des habitants de l'île Delfino. On n'aura toutefois pas l'occasion de voir les New-Donkais (New-Donkos ?) se faire martyriser par des sbires de Bowser : le niveau principal est totalement dénué d'ennemis. On y trouve en revanche des missions nécessitant un peu d'exploration : reconstituer un groupe de musiciens, garer un scooter au sommet d'un immeuble... Assez original dans un jeu Mario canonique. Mais ce n'est rien à côté de la nouvelle mécanique qui a le plus fait parler d'elle : la casquette, qui non seulement se substitue aux poings pour défaire les plus petits ennemis, mais permet aussi de prendre le contrôle des plus gros.