Avant de commencer à écrire sur Star Wars : Battlefront II-2, j'ai tenu à faire un rapide petit tour de la rédaction pour demander à chacun ce qu'il avait pensé de l'épisode précédent… Le deuxième premier, quoi, celui de 2015, quoi. Résultat : « mouais », « c'était… joli ? », « les archives sont à droite après l'entrée, si j'ai rédigé un test de quatre pages, c'est pas pour les chiens » ou encore « ah oui c'était chouette, surtout le moment où l'on contrôle Jar Jar Binks à dos de bantha dans les coursives de l'Étoile noire ». Ce qui prouve que certains rédacteurs sont bougons et que d'autres n'y ont pas touché. Pour ma part, j'ai le souvenir d'un agréable FPS pop-corn, graphiquement splendide et parfaitement optimisé, hélas plombé par des choix de game design douteux. À commencer par le système de jetons qui donnaient, entre autres, le contrôle de vaisseaux à la maniabilité déplorable et de héros surpuissants qui ne faisaient qu'accentuer un équilibrage déjà bancal. Sans parler de l'absence de profondeur tactique, de système anti-triche valable ou de campagne solo digne de ce nom. Bref : un gros potentiel entièrement gâché.