ackboo

456 articles
Honey, I Joined a Cult - Secte en érection

À l'école primaire, quand mes camarades de classe disaient qu'ils voulaient être pompier, cascadeur, footballeur ou « docteur pour les chats et aussi les poneys » (lui je m'en souviens c'était Sébastien Chassaux, un sacré con qui a d'ailleurs fini avocat fiscaliste), je leur répondais qu'ils n'avaient rien compris. Le seul vrai bon plan de carrière, c'est gourou de secte.

HighFleet - Soviétique nerveux

J'étais sceptique lorsque David Lagettie, un ancien développeur de Bohemia Interactive devenu homme d'affaires, a sorti MicroProse des oubliettes du jeu vidéo, où cette marque croupissait depuis 2003. J'avais tort. Après l'étonnant Carrier Command 2, il montre avec cet étrange HighFleet qu'il a le nez pour dénicher des jeux inattendus.

Falling Fruit

Je veux revenir à une vie plus simple. Manger les fruits de mon verger. Boire le lait de mes chèvres. Mais bon, depuis mon studio en banlieue parisienne, c'est compliqué. Il me reste quand même une solution pour me rapprocher de la Nature, et économiser peut-être quelques sous lors de mon prochain passage au Franprix : Falling Fruit. Ce site communautaire recense les arbres sur toute la planète, y compris les arbres fruitiers situés dans l'espace public, et sur lesquels on peut se servir pour le garde-manger. Sur la région parisienne par exemple, plus de 10 000 arbres sont identifiés : des noisetiers de Byzance boulevard de Picpus, des tilleuls avenue Victor Hugo, un ginkgo à Aubervilliers, un figuier dans le 78... Certains arbres ont même des avis, les glaneurs indiquant s'ils donnent beaucoup de fruits ou pas. Mine de rien, c'est assez fascinant de découvrir les arbres du voisinage et de se dire « ah tiens, je ne savais pas que c'était des marronniers en bas de chez moi ». D'ailleurs, il y a vraiment des marronniers pas loin de chez moi. Du coup, j'envisage d'arrondir mes fins de mois en les ramassant, puis en les faisant griller sur un caddie de supermarché à la sortie du métro. Oui, les temps sont durs pour tout le monde.

LingYourLanguage

Chic chic chic, un petit jeu culturel très marrant ! C'est en cherchant des sites web « à la GeoGuessr » que je suis tombé sur LingYourLanguage. Le principe est enfantin : vous écoutez quelqu'un parler, et vous devez deviner son langage. Enfin enfantin... En mode Easy ou Regular, ça passe tranquille, mais dès que vous enclenchez la difficulté Hard ou, pire, Omniglot, bon courage. Il faudra être capable de différencier le télougou du nahuatl, l'arabe libyen de l'arabe marocain, ou encore d'identifier le rwandais, le haoussa, le swahili, le monténégrin, l'oromo, le cebuano... Je vous garantis que vos oreilles émerveillées découvriront un bon paquet de langages à chaque session, et ce sera l'occasion d'aller se renseigner sur Wikipédia pour savoir dans quel coin du monde cet étrange patois est pratiqué. LingYourLanguage peut se jouer en solo mais aussi en multijoueur, pour par exemple partager un petit moment de convivialité avec vos collègues de bureau et découvrir que Martine, cette comptable si discrète, a eu une aventure passionnelle il y a 30 ans avec un type qui parlait le chhattisgarhi (c'est une variante du hindi).

Medieval Dynasty - Ma vie, mon village

Ah, les Polonais. Ce sont les nouveaux pionniers du jeu vidéo. Ils inondent Steam de titres sans queue ni tête, de simulateurs complètement pétés, juste pour voir si ça peut marcher. Et ils ont raison, car parfois, ça marche. Medieval Dynasty est une nouvelle preuve de la résilience extraordinaire de ce grand peuple.

Balsa Model Flight Simulator - Le créateur de Kerbal Space Program redescend sur Terre

Felipe Falanghe, père de Kerbal Space Program, nous l'avait dit lorsque nous l'avions interviewé il y a plusieurs années : ce qu'il aime faire, c'est construire des machins pour les envoyer dans le ciel. Après les glorieuses fusées kerbaliennes, le Mexicain le plus célèbre du jeu vidéo reste dans le même thème et nous propose cette fois un simulateur d'aéromodélisme.

Gunner, HEAT, PC ! - J'irai obus de mes rêves

Oui, merci, enfin un vrai jeu de tank ! Avec plein de gros tanks ! Qui tirent sur d'autres gros tanks ! Avec des obus qui font boum, des mitrailleuses lourdes qui font tac-tac-tac et un système de dégâts tellement précis que je sais combien de testicules a explosés mon dernier tir sur un équipage de char soviétique ! Pas de doute, le jeu vidéo est un art.

Deathloop - Et ça continue, encore et encore

D'accord, je l'avoue : j'ai lancé Deathloop avec l'esprit fermé. Puisque c'est une production Arkane, je demandais, j'exigeais un jeu à la Dishonored. Alors quand les développeurs lyonnais ont mis de gros flingues pétaradants dans mes petites mains sensibles de poète furtif, je me suis senti trompé, trahi, humilié. Je voulais un jeu d'infiltration hardcore, et Deathloop n'en est pas un. Ce test doit donc commencer par un travail de deuil.

RoundedTB

Gagner au grand jeu de la vie, comme je l'ai fait, c'est d'abord marcher en dehors des sentiers battus. Se démarquer du tout-venant. Refuser le statu quo et la pensée unique.

Andergraf Rockets

J'ai passé des heures à chercher un site pareil lorsque j'ai relancé Kerbal Space Program il y a quelques mois. Et là, boum, alors que j'avais perdu tout espoir, c'est au fond d'une page de commentaires sur un site qui n'a rien à voir avec l'aérospatiale que je suis tombé sur la merveille absolue qu'est Andergraf Rockets.