Ivan Le Fou

69 articles
Les nouveaux avocats de Quantic Dream

Le 15 janvier 2018, Médiapart et Canard PC entamaient la publication d’une série d’articles portant sur les conditions de travail dans l’industrie du jeu vidéo. Deux ans après, les deux articles qui concernent le studio Quantic Dream font l’objet d’attaques en règle de la part de médias qui semblent plus intéressés par la communication dudit studio que par les faits ou témoignages publiés.

2019 : bilan d’un an de chroniques

Il y a trois ans déjà, j’inaugurais le principe d’un retour autocritique sur mes chroniques de l’année passée. Cette rubrique est en effet l’occasion de diverses réflexions et hypothèses qui peuvent se révéler fausses, ou simplement à côté de la plaque. Rarement, évidemment, où vous croyez-vous ?

Guerre des consoles, victoire des plateformes

En fin d’année seront lancées la PlayStation 5 et la Xbox Series X. Mécaniquement, 2020 sera donc une année particulière pour l’industrie du jeu vidéo, comme le sont toutes les années de naissance de nouvelles générations de consoles.

Un stadia pas très avancé

Le 19 novembre, Google a ouvert Stadia, son service de cloud gaming. À moins que… l’a-t-il réellement lancé, en fait ?

La boite à jambon, un objet du quotidien indispensable.
La boîte à jambon

Mazette, un web mensuel de BD satirique à 3 euros par mois.
Mazette, magazine de BD satirique et numérique

Jeux-service : et après, on fait quoi ?

Avant c’était difficile, mais c’était simple : un jeu marchait ou pas, mais de toute façon sa durée de vie était limitée et son éditeur ou développeur devait prévoir assez rapidement un successeur. Aujourd’hui avec les « jeux-service » (ma traduction de « Game as a service », ou GaaS, ces jeux qui sont faits pour durer, enrichis de contenus payants régulièrement), c’est beaucoup plus compliqué : jusqu’où faut-il aller dans l’entretien d’un jeu et de sa communauté ? Comment proposer une évolution ou une succession sans perdre les clients existants ?

Va-t-on pouvoir revendre d’occasion ses jeux Steam ?

C’est le sens d’une décision de justice intervenue à Paris fin septembre après plusieurs années de procédure entre l’association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir et Valve. Et elle inquiète beaucoup l’industrie du jeu vidéo.

Une vision du jeu vidéo, pour quoi faire ?

Récemment, un patron de studio de jeux vidéo, quelque peu agacé par un de mes articles, m’a proposé de discuter de ma « vision du jeu vidéo ». Lorsque je lui ai répondu que j’étais toujours partant pour discuter, mais que je craignais de ne pas avoir de « vision du jeu vidéo », il ne m’a pas cru.

Un film de Quentin Tarantino, de 2 h 41, dont il faut voir le générique jusqu'à la fin.
Once upon a time… in Hollywood