News Hardware

Nvidia a dévoilé que durant la conférence GTC d’avril dernier, la présentation de Jensen Huang était en – petite –partie assurée par une réplique virtuelle du PDG, soit quatorze secondes sur l’heure et demie d’intervention.

Après la publication d’une résolution début 2020, la Commission européenne devrait présenter un projet de loi (à compter du mois prochain) concernant la mise en place d’un chargeur mobile universel au niveau européen de l'Europe, à vocation européenne, semble-t-il. Alors que l’USB-C est déjà majoritairement employé par les fabricants, Apple résiste toujours pour conserver un connecteur propriétaire, expliquant qu’un port de charge commun « freinera l’innovation et engendrerait une perte évaluée à 1,5 milliard d’euros ».

Tesla ? Oui, dans the machine !

Elon Musk déploie autant d’énergie à alerter des dangers de l’intelligence artificielle « forte » – également appelée IA générale – qu’à développer des systèmes permettant, à terme, de cohabiter tant bien que mal avec cette dernière. On pense évidemment à l’interface cerveau-machine Neuralink en cours de développement, un genre de périphérique qui, selon lui, évitera que l’humanité ne devienne « obsolète » face à la puissance de la machine. À l’occasion de la conférence AI Day de Tesla, Elon a cette fois annoncé le développement du Tesla Bot, un robot humanoïde d’environ 1,72 mètre pour 56,6 kg, capable de soulever 68 kg et d’en déplacer 20, motorisé par une IA dérivée des voitures autonomes. Une IA qu’il qualifie déjà de « semi-sensible » et qui se chargera des tâches « dangereuses, répétitives et ennuyeuses », tout en précisant que le Tesla Bot sera « amical » et « maîtrisable physiquement ». Appairé à Neuralink, il deviendrait un robot-compagnon pour personnes handicapées. Un premier prototype pourrait être présenté dès l’année prochaine.

C’est à l'Arc qu’Intel va prochainement chasser sur les terres d’AMD et Nvidia, nom donné à la famille des GPU maison Xe et DG1/DG2, dont on espère qu’elle visera l’entrée/milieu de gamme pour sauver les joueurs de la banqueroute.

Plusieurs états nord-américains comme la Californie et le Colorado ont interdit à la vente les ordinateurs et moniteurs – dont des Alienware – jugés trop énergivores en état de veille selon les restrictions du programme gouvernemental Energy Star.

Google a présenté Tensor, sa première puce maison pour les intelliphones Pixel, signant de fait l’abandon prochain des SoC Qualcomm Snapdragon jusqu’alors utilisés.

L’apparition d’un compte Twitter « 3dfx Interactive » fin juillet a émotionné plus d’un nostalgique en quête de bonnes nouvelles, alors qu’il y était annoncé « un retour » et une brouette de nouveaux périphériques allant de la carte graphique à la tablette. Depuis le compte a été fermé, puisqu’il s’agissait sans surprise d’un faux. Rappelons que suite à sa faillite, 3dfx a été racheté en 2000 par Nvidia pour 120 millions de dollars.

Les prix palissent

Le coup de massue administré aux fermes de minage de cryptomonnaie chinoises a eu pour effet d’inonder le marché de l’occasion local de cartes graphiques à prix bradés, avec par exemple des Nvidia GeForce RTX 3080 trouvables à 500 dollars (nous dit-on). De quoi interpeller plus d’un joueur en mal de GPU récent, après des années de frustration inhérente au phagocytage des productions par les mineurs. Bonne nouvelle pour les uns, mauvaise pour les autres, semble-t-il, puisque le fabricant Palit a mis en garde contre l’acquisition d’un GPU ayant traîné sa misère dans les fermes. Selon ses tests, menés sur divers modèles pendant une période de douze mois, la perte moyenne de performance s’élève à dix pourcents, surtout en cas d’exploitation intense et de refroidissement médiocre. Sans remettre en cause les résultats obtenus, comprenons que Palit ne souhaite pas se retrouver avec des palettes de cartes graphiques aussi neuves qu’invendables. Rappelons également que le voltage des GPU mineurs est habituellement réduit à des fins de rentabilité, via la recherche d’un rapport consommation énergétique/hachage optimum.

AMD dispose d’une nouvelle carte Radeon Pro W6000x bi-GPU RX6800 d’une puissance relativement acceptable de 30,2 Tflops, mais restons calmes et courtois, le bestiau est réservé aux Mac Pro.

Selon les chiffres combinés de Strategy Analytics et Counterpoint, au second trimestre 2021 Xiaomi a occupé la première place mondiale des fabricants d’intelliphone (17,1 % du marché), à l’instar de sa position en France (30 %) et en Europe (25,3 %). Samsung et Apple suivent à quelques pourcents près. Notons qu’Apple, bien qu’en troisième position, reste le fabricant générant le plus de marge.