News Hardware

Outre les GPU Arc, le CES 2022 a permis de découvrir les CPU Intel Alder Lake de 12e génération. Du nouveau aussi chez Nvidia et AMD, avec notamment les CPU Zen 4 ou le GPU d’entrée de gamme RX 6500 XT. Plus d’infos croustillantes ici : http://cpc.cx/wGl / http://cpc.cx/wGm.

Faudra s’y faire, la plupart des acteurs industriels du semi-conducteur ne s’attendent pas à une fin de la pénurie en 2022, pas plus qu’en 2023 d’ailleurs. Gardons espoir, tout devrait être réglé d’ici 7584.

La capitalisation boursière d’Apple s’élève désormais à 3 000 milliards de dollars - une première mondiale pour une entreprise - après avoir connu une augmentation de 1 000 milliards au cours des seize derniers mois. On devinera pourquoi.

De l’inquiétude dans l’AirTag

Les plaintes contre les dispositifs de suivi fleurissent outre-Atlantique, avec en ligne de mire les AirTag d’Apple. Précisons d’emblée que la problématique ne concerne pas uniquement la Pomme, puisque l’offre de mouchards permettant, au mieux de garder la trace d’objets importants, au pire de localiser des personnes à leur insu ou de voler des voitures, est aujourd’hui pléthore. Sans aller jusqu’à la plainte, les témoignages d’utilisatrices sentant leur sécurité menacée augmentent notablement sur les réseaux sociaux, ce qui a amené Apple à réagir. Ce dernier réitère son engament pour la sécurité de ses clients et de l’AirTag, tout en étant disposé à collaborer avec les forces de l’ordre pour identifier les indélicats. Par ailleurs, l’AirTag a été mis à jour afin de notifier/biper s’il est éloigné plus de 24 heures des appareils auquel il est appairé, contre 72 heures auparavant. Pour autant, des utilisateurs indiquent que la notification peut prendre des heures, voire des jours. Quoi qu’il en soit, le problème ici n’est pas tant technique que conceptuel, mais bref. (Crédit photo : Pexels - Kehn Hermano)

La Wi-Fi Alliance a présenté le Wi-Fi 6 Release 2, à ne pas confondre avec le Wi-Fi 6E et encore moins avec le Wi-Fi 7, principalement doté d’une meilleure gestion de la consommation et de la liaison grimpante aux rideaux.

Intel a modifié en loucedé la date de sortie des cartes graphiques ARC Alchemist indiquée sur son site, passant subitement du « premier trimestre 2022 » à « 2022 ». En clair, « Q1 22, v’là pas Intel ».

Capteurs flexibles, plutôt bonne pâte

Prenez un secoueur parisien – ou « shaker continental » si vous préférez – et fourrez-y du papier et des nanotubes de carbone. Agitez le dispositif calmement, mais fermement afin de bien faire comprendre qui est le patron dans l’histoire, jusqu’à ce que vous entendiez des petits cris de joie. Félicitations, vous disposez maintenant de capteurs de proximité en papier. C’est, à quelques détails industriels près, la méthode employée par la jeune pousse Somalytics, qui a présenté au CES 2022 le SomaControl, un capteur de mouvements 3D, et le SomaSence, un tapis de sol également à détection 3D. Selon elle, comparés aux capteurs existants, les Soma sont « 100 fois plus petits et dix fois plus rapides, avec une plus grande portée pour la détection de la proximité et de la pression ». Parmi tous les usages possibles, la technologie pourrait améliorer l’expérience de réalité virtuelle/augmentée, avec un suivi oculaire bénéficiant d’une latence inférieure à 3 ms. (Crédit photo : Somalytics)

Selon MyDrivers.com, le contrat liant Nvidia et TSMC pour la production de puces 5 nm avoisinerait les sept milliards de dollars, dont une bonne partie payée à l’avance. Un traitement auquel les clients historiques du fondeur - Apple, AMD, Mediatek - ne seraient pas soumis.

La Chine a déposé une plainte aux Nations Unies, arguant qu’une collision entre sa station spatiale – en cours d’achèvement – et des satellites Starlink avait été évitée à deux reprises, en juillet et octobre 2021. Elle estime par ailleurs que les États-Unis pourraient être tenus pour responsables en cas d’accident à la Gravity. Une affaire qui rappelle l’importance de disposer d’un constat à l’amiable dans la boîte à gants lorsqu’on se balade dans l’espace aux orbites de pointe. (Crédit photo : Pexel - Pixabay)

Lumière calculatrice

Comme son nom ne l’indique pas, LightOn est une jeune pousse française spécialisée dans le développement d’Optical Processing Units (OPU) et de solutions photoniques pour l’intelligence artificielle. Selon elle, l’avenir de l’IA sera forcément lumineux, au premier sens du terme, les performances des OPU dépassant largement celles des CPU/GPU. Lors d’essais portant sur du « transfer learning » – un apprentissage machine « se concentrant sur le stockage des connaissances acquises en résolvant un problème et en les appliquant à un problème différent mais connexe », par exemple identifier des images de camions à partir de l’apprentissage sur des voitures –, les OPU ont permis une vitesse de calcul 5/200 fois supérieure à celle des GPU/CPU du marché, la consommation étant divisée par 30 en ce qui concerne les GPU. Ainsi, les coprocesseurs photoniques de LightOn ont été intégrés fin décembre au supercalculateur français Jean Zay – actuellement 105e du classement Top 500 – faisant de ce dernier le premier HPC au monde à fonctionner à la lumière. (http://cpc.cx/wEN / Crédit photo : Pexels - Pixabay).