Comme leurs homologues sur consoles, les Final Fantasy mobiles se suivent et ne se ressemblent pas. Après le très sympathique Brave Exvius (7/10, Canard PC n° 345) et ses combats « classiques » de RPG japonais, c’est au tour de Mobius Final Fantasy de venir faire le malin sur nos téléphones et tablettes. Troquant les graphismes 2D en pixel-art contre une 3D bling-bling qui part en vacances à Saint-Tropez, ce nouvel épisode vous propose d’incarner un seul héros qui, cette fois-ci, utilisera sa petite arme mais également des cartes représentant divers monstres et invocations pour se battre. Le tout avec un système de combat plutôt malin qui demandera tout de même rapidement au joueur de faire preuve d’un peu de sens tactique. Malheureusement, comme son aîné, Mobius Final Fantasy souffre d’un enrobage free-to-play écœurant qui multiplie menus, messages de services, récompenses et autres fusions de cartes jusqu’à la nausée. Ajoutez à cela un didacticiel pénible et vous obtenez un jeu qui mérite tout de même que l’on se fraie à la machette un chemin jusqu’à son petit cœur fondant et plein d’amour.