Et là, c'est le drame. Une maintenance imprévue du PlayStation Network et voilà toute l'installation paralysée. Les soldats d'Ubi, paniqués, cherchent un plan B. Trois heures plus tard, après avoir contacté une cohorte de taxis et rassemblé en catastrophe des PC dans une salle de réunion, les sessions de jeu pouvaient enfin démarrer dans les locaux de l'éditeur à Montreuil. Sans même s'en rendre compte, les employés d'Ubisoft ont réalisé une métaphore parfaite, et grandeur nature, de Ghost Recon Wildlands. Un plan sans accroc, un imprévu, et la mission qui devait durer cinq minutes (le temps de rentrer, éliminer le garde au silencieux, piquer des documents et repartir sans être vu) vire au chaos, avec alarmes hurlantes, tirs de mortiers, arrivée d'hélicoptères de combat, et prend des plombes. Pur génie.