Avec l'extension War of the Chosen pour XCOM 2, la célèbre organisation militaire, reconvertie dans la guérilla à l'échelle mondiale, n'est en effet plus la seule à se battre contre l'occupation planétaire d'Advent. Trois factions luttent chacune dans leur coin : les faucheurs, adeptes de la récupération et de la discrétion, les templiers, qui misent sur les pouvoirs psioniques, et les escarmoucheurs, des soldats hybrides humains-aliens qui se sont émancipés et retournés contre leurs anciens maîtres. Et elles se détestent cordialement. La grosse mission du jour, livrée en pâture aux journalistes en guise de mise en bouche avant la sortie de cette extension en août prochain, consistait donc à convaincre faucheurs et escarmoucheurs de faire la paix et de s'unir – autour de XCOM, parce qu'on sait qui est le patron au bout du compte – dans la lutte contre l'oppresseur xénomorphe.
Il y avait juste un petit problème. Au lieu de faire ça dans un salon de thé bobo à discuter le bout de gras autour d'une galette de quinoa au tofu, ils ont choisi l'une de ces villes en ruine, vestiges du début de la guerre, où rôdent les « ombres », un des nouveaux ennemis.