Pourtant, sur le papier, que ce jeu semble ennuyeux. Parachuté sur une planète vierge par la société Ficsit, le « héros » de Satisfactory doit leur livrer, via un ascenseur spatial, une liste toujours plus longue de choses à produire sur place. Au début, ce ne sont que quelques pauvres plaques de métal. Alors je trouve un gisement, j'y construis un module de minage avec une poignée de ressources récoltées à la main, et je le relie à une fonderie par un petit tapis roulant. En sortent des lingots de fer, qui transitent, toujours par tapis roulant, jusqu'à un module de construction qui me sort 30 plaques/minute. Voilà le principe de base. Rien de bien excitant. Et ne comptez même pas sur la faune locale pour mettre de l'ambiance. Les quelques créatures présentes n'attaquent même pas les installations, tout au plus dois-je en défoncer quelques-unes à la matraque électrique lorsqu'elles tentent mollement de m'agresser.