Perco

135 articles
Carcassonne : Ombres et Brouillard - La désolation de Smog

J’ai frissonné. La nouvelle version coopérative de Carcassonne m’a terrifiée dès son arrivée. Une peur viscérale, ancrée loin en moi. Le jeu en lui-même ? Oh non, ça va, c’est tout mignon, c’est juste qu’il a fait remonter un trauma : l’arrivée au collège.

Tracks - Elle a dit ouïe

« T’avais dit à droite après la rue Jean-Louis David.
– Ben, sur le plan, c’est ça. Enfin, ça dépend de quelle droite.
– Quelle droite ?! Tu m’énerves Monique… »

Bitoku - J’ai un peu Yomi dans ma bouche

Ce test est dédié à Maurice et Patrick. Nous garderons le souvenir de la dernière soirée en leur compagnie, autour du plateau de Bitoku. Maurice est mort de vieillesse pendant l’explication des règles. Patrick s’est mis à baver au troisième tour, ne sachant plus s’il devait ramasser une tuile « libellule », « bâtiment », « cristal » ou « mitama », il a été déclaré en état de mort cérébrale à 21 h 30. Ils nous manquent.

Fantasy Realms : Le Trésor Maudit - Le poids des damnés

Ce qui est embêtant avec un petit jeu équilibré aux petits oignons, c’est que tout ajout prend le risque d’être un truc en trop. Alors une extension qui comporte presque autant de cartes que le jeu de base, j’ai toujours un peu peur.

La Bête - Ma cité va traquer

« C’est en l’an 1764 que la bête apparut sur nos terres et les fit siennes. Un an plus tard, sa renommée dépassait les frontières de notre province et l’on commençait à penser que nul mortel n’en viendrait jamais à bout. Sous ses assauts, le pays de Gévaudan s’enfonçait peu à peu dans les ténèbres. »
Jacques Perrin, Le Pacte d’ackboo (2001).

Orichalque - Tuilage of Civilization

On avait pu essayer Orichalque au Festival International des Jeux de Cannes, et se faire rouler dessus par Bruno Cathala et sa moitié. Maintenant qu’on a pu y jouer et y rejouer avec des gens qui n’ont pas treize mille coups d’avance, que penser de ce qui se présente lui-même comme un 4X sur table abordable ?

Les Tribus du Vent - L’Éole buissonnière

Les hommes sont redevenus des singes. C’est vrai sur Twitter, mais c’est encore plus vrai dans Les Tribus du Vent. Le sol, pollué par les excès de l’Homme, est devenu invivable et les survivants se sont réfugiés dans les arbres pour retrouver les vraies valeurs : construire des villages, bâtir des temples et – surtout – faire de l’accrobranche.

Federation - Gâteau aux amendements

Il y a des choses qui ne se disent pas dans le monde du jeu de plateau. De noirs secrets honteux que l’on garde. Voici le mien : les jeux « experts » m’emmerdent. La plupart du temps, les eurogames, héritiers des « kubenbois » allemands, dans lesquels il faut gérer trois mille pistes, deux decks de cartes, vingt ouvriers et ouvrir un tableau Excel pour compter les points, me gonflent copieusement. Pas Federation.

HEAT - Qualif’ à la place du qualif’

La personne avec le plus gros capital confiance de l’Histoire n’est pas un politicien, une star de cinéma ou un chanteur célèbre. C’est McArthur Weeler. En 1995, il braque deux banques de Pittsburgh, à visage découvert. Bien sûr, il se fait prendre, trahi par les caméras de surveillance. Et il n’a pas compris comment c’était possible, malgré son stratagème imparable : s’enduire le visage de jus de citron.

King of Monster Island - Chou, hibou, genou, kaijūs

Richard Garfield, c’est le roi Midas. À quelques exceptions près, ce qu’il touche devient de l’or pour ses éditeurs, des licences sur lesquelles se reposer. Vous savez quoi ? Il a décidé de toucher à la coop'.