À cet instant, au lieu de foutre les joueurs dehors comme dans le film de Patrice Leconte et sa célèbre « crêpe au suc' », les développeurs de Shiro Games les ont écoutés en entamant le développement de Darksburg. Sans surprise, on entame donc chaque partie en formant un groupe de quatre joueurs qui se partagent autant de personnages. Oui, sur ce point, le titre est bien plus proche d'un Left 4 Dead que de ces MOBA qui proposent des dizaines de héros. Pour l'heure, chacun dispose d'un rôle bien défini, grâce à une compétence passive, trois actives et une ultime. Un loup-garou qui tanke, un cuistot qui soigne, une nonne qui tabasse et une arbalétrière qui allume à distance... Rien de transcendant, mais deux rôles supplémentaires seraient déjà dans les cartons, si l'on en croit ces deux emplacements de personnages vides. Ensuite, il ne reste plus qu'à choisir un des trois niveaux disponibles et zou, on y va. Mais pour aller où, en fait ?