Untitled

73 articles
Tiny Turbo Cars - À la va comme j’te pouce

Ça s’appelle un taquin, ou un pousse-pousse, enfin bref le truc, là, où il faut faire glisser les petits carrés pour reconstituer une image ou une suite de chiffres.

Caeris - Sur les fig', haro, Madame !

Je ne cache pas que les figurines, les maps pleines d’obstacles et la castagne, ce n’est généralement pas trop ce que j’aime qu’on me serve. Mais c’est comme les épinards, il faut regoûter régulièrement… Oui, ce n’est pas impossible que je fréquente trop de gamins en bas âge ces temps-ci. Du coup je me suis laissée embarquer pour tester Caeris et… j’avoue, je savais déjà que j’aimais les épinards, mais ce jeu d’escarmouche est assez goûtu aussi.

Zombie Teenz Évolution - Ou peut-être pain au zombie ?
Pour la Reine - Sur le RER B ?

Le Cabinet des murmures - Le médium voit large

Dive - Il ne peut en rester requin

Maracaibo - Abondance et came en mer

Faune et flore exotiques, légendes sur les pirates, beaux territoires… Les Caraïbes ont des relents de richesse et une tendance à nourrir les imaginaires. Pas surprenant du coup qu’une grande partie des villes et îles nommées sur le plateau de Maracaibo correspondent au nom d’autres productions ludiques. Mais du coup, on joue à un jeu ou à douze ?

PAX Unplugged
Crise sanitaire et annulation des festivals - Un grand Covid dans la pratique ludique ?

2020 : je ne vais pas vous faire l’affront de vous résumer la situation. Les commerces hors internet, la restauration et la culture... tous ont connu des difficultés largement médiatisées. Or, non content de cumuler des problèmes communs à tous ces secteurs, le jeu de plateau doit également faire face à ses propres obstacles, et donc apporter ses propres réponses.

Barrage - O ! Désespoir !

Dans les jeux de gestion, la clé de la victoire est souvent de faire efficacement barrage aux plans des adversaires, mais l’idée a rarement été aussi littérale. Car ici, poser un pion de bois peut coûter autant de ressources que d’amitiés.

Everdell - Arbre à (bonne) came

Comme le disait Brassens, c’est un hérisson qui piquait, qui piquait les myrtilles les plus juteuses au nez et à la barbe des écureuils. Le hérisson, c’est l’individu assis en face de moi, qui déjà en temps normal ne manque pas de piquant, mais arbore en plus un petit sourire très satisfait de son coup.