C’est l’histoire d’une dame qui travaille dans un bureau et qui, comme beaucoup de gens qui travaillent dans un bureau de nos jours, finit par s’ennuyer. Comme elle n’a qu’une seule vie (on n’est pas dans un jeu vidéo après tout) et qu’elle ne peut pas vraiment se permettre de la rater en se disant qu’elle fera mieux à la suivante, elle décide de faire ce dont elle rêve réellement : devenir bergère, et garder des moutons dans les montagnes. Vous suivez le parcours de cette petite dame étrangement animée dans son cheminement vers le grand extérieur, de bureau en bureau, de diorama chelou en diorama bizarroïde. Avec elle, que vous dirigez à la souris, vous rencontrerez des gens, des archétypes (il y en a une on dirait moi) qui vont questionner son désir d’ailleurs et d’autre chose. Comment peut-on être aussi égoïste ? vivre au jour le jour ? C’est parfois un peu maladroit mais aussi très touchant. Il y a le musicien qui joue de la guimbarde et jongle avec des partitions, la dame très goal oriented, une autre très déprimée, la sportive relou de service. Et les moutons, toujours plus nombreux. Il m’en a coûté 2,30 euros et une vingtaine de minutes de ma vie. Et si c’était à refaire, j’y retournerais volontiers.