Izual

429 articles
Hitman : World of Assassination - Il a Freelance, il a tout compris

Hitman a un souci. Oui, je sais, la nouvelle trilogie est incroyable, avec ses 23 terrains de jeu plus détaillés qu’une enquête de Mediapart. J’ai même souvent pensé qu’il n’y manquait pas grand-chose pour que je n’aie plus jamais besoin de lancer un autre jeu vidéo. Mais Hitman a le défaut des jeux qui n’en ont aucun : à un moment, il s’arrête. Enfin du moins, c’était le cas jusqu’au mois dernier.

Industries of Titan - Au pas clair de la lune

Sur nos documents internes, ackboo n’avait pas réservé le test d’Industries of Titan. « Tu es sûr ackboo ? C’est quand même un city-builder », que je lui dis en réunion. « Non, non, j’écris déjà sur plein de jeux ce mois-ci. Mais vas-y toi, n’hésite pas à le tester. » Je quitte la pièce en sautillant de bonheur. ackboo attend que la porte se referme pour afficher un large sourire sans joie et murmurer : « Au revoir, Izual. Et bon jeu... »

Le jeu vidéo avant Internet : nos années LAN - Et pourquoi il ne faut pas les oublier

Pendant plusieurs décennies, les joueurs de PC se sont livrés à un mystérieux rituel : ils apportaient leurs écrans cathodiques et leurs énormes tours au même endroit pour y jouer en réseau. Depuis, ces « LAN parties » ont presque disparu, laissant derrière elles le souvenir de joyeuses nuits blanches, d’odeurs douteuses et d’une époque où la technologie avait un vrai pouvoir rassembleur.

La caravane patche de janvier 2023 - Mises à jour notables et emplâtres sur jambes de bois

Sous les projos : (En Chantier) Darkest Dungeon 2. Les mises à jour étant plus rares ce mois-ci (car les développeurs sont occupés à cuver après les fêtes), j’ai voulu faire un tour du côté de jeux dont on ne parle pas souvent dans ces pages afin de voir comment ils évoluent. Commençons par aller fureter du côté de Darkest Dungeon 2.

Atomic Heart - Il est presque Prey

Pendant cinq ans, Atomic Heart est resté nimbé d’une aura de mystère. Lorsque le jeu s’est dévoilé par bribes, il a laissé apercevoir une sorte de BioShock soviétique. Sauf que la fois d’après, on pensait plutôt à un Stalker linéaire. Et puis à un Half-Life ouvert. Bref, on était largués. Jusqu’à ce que mi-janvier, un mois avant la sortie officielle, le studio Mundfish nous invite à jouer plusieurs heures à Atomic Heart pour en avoir le cœur atomique net une bonne fois pour toutes.

Zero Sievert - C’est l’histoire d’un demake

J’ai toujours peur que les gens se vexent quand je qualifie un jeu de « demake ». Pourtant, je le pense comme un très beau compliment : il faut beaucoup de talent pour parvenir à retirer plein de choses à un jeu afin de n’en garder que l’essence, ou prouver qu’il peut fonctionner avec des graphismes bien moins ambitieux. Bien sûr des fois ça rate, comme avec Zero Sievert. Ah oui, c’est plutôt là que les gens se vexent.

Hogwarts Legacy, Atomic Heart, Dordogne - Les attentes d’Izual pour 2023

Sans surprise, l’année prochaine j’attends surtout un grand jeu magique, en monde ouvert, où un héros aux cheveux en bataille se bat contre les forces des ténèbres, le tout étroitement lié à des romans. Je parle bien sûr d'Alan Wake 2.

La caravane patche de décembre 2022 - Mises à jour notables et emplâtres sur jambes de bois

Sous les projos : The Witcher 3. Comment ? Une mise à jour pour remettre à neuf les graphismes de The Witcher 3 ? Mais je ne comprends pas, le jeu est sorti il y a quoi… quatre ans ? Non ? Rho… allez, ça ne fait quand même pas cinq ans ?

Duelyst - Les résurrections d’un jeu de cartes pas comme les autres

En 2016, des milliers de passionnés s’écharpent sur un nouveau jeu de cartes : Duelyst. Des matchs captivants et un pixel art magnifique lui assurent quelques belles années avant que… ses serveurs soient coupés en 2020. Un destin cruel, que plusieurs équipes de fans contrecarrent cette année grâce à des projets de résurrection.

Ixion - La routourne va tourner

Beaucoup de city-builders permettent de se la couler douce et de s’abandonner, béat, à de la gestion peinarde. Ixion choisit une autre voie : celle de maintenir le joueur en haleine tout en lui donnant sa dose de tycoon. En clair, disons que la fraction de friction est la fonction de la fiction Ixion. Et je suis content de ne pas être journaliste de radio car je n’aurais jamais pu prononcer cette phrase.