Une réaction, celle du studio Campo Santo (Firewatch) était inédite : pour la première fois, un studio de développement a appelé publiquement ses pairs à cesser d’autoriser Pewdiepie à utiliser leurs jeux, considérant d’abord qu’il représentait un danger pour l’industrie du jeu vidéo et reconnaissant ensuite que profiter commercialement de ses vidéos posait un problème. Et Campo Santo a fait jouer les mécanismes prévus par le Digital Millennium Copyright Act (DMCA, loi américaine qui régule entre autres la protection du copyright sur Internet) pour faire retirer automatiquement un « Let’s Play » ancien de Firewatch de la chaîne Youtube de Pewdiepie. Cela malgré le fait que le site de Campo Santo autorise explicitement les youtubeurs à utiliser le jeu pour leurs vidéos.