Sortir un jeu Build engine en 2018, fût-ce un jeu utilisant une version améliorée du moteur, soyons honnêtes, fallait oser. Rappelons aux plus jeunes que le Build engine, moteur 3D créé par un petit génie du nom de Ken Silverman, a connu son heure de gloire entre 1995 et 1997, années durant lesquelles il a été utilisé par les plus grands FPS, de Duke Nukem 3D à Blood en passant par Shadow Warrior. Mais voilà, c'était il y a 23 ans. Depuis, des générations de cartes 3D ont coulé sous les ponts et, à part la promesse d'un vague trip nostalgique et de nourrir la famille de Scott Miller (co-créateur de Duke Nukem 3D et fondateur de 3D Realms, qui édite le jeu), on ne voyait pas trop ce qu'Ion Maiden aurait à proposer.