D’habitude, les jeux de stratégie opérationnels – c’est-à-dire se jouant à l’échelle d’une grande région, dans les bottes d’un général déplaçant des divisions entières – sont des machins hideux. Prenez Hearts of Iron IV ou Gary Grigsby’s World at War : ça pique les yeux, et les armées ne sont généralement modélisées que par des pions d’une austérité toute militaire. Military Operations va tenter de révolutionner ça en nous proposant un gros wargame historique offrant le confort et le niveau de qualité graphique qu’on s’attendrait à trouver sur un STR. Imaginez ça : vous avez une carte d’état-major classique, montrant un pays tout entier. Des icônes classiques représentent vos armées. Zoomez d’un coup de molette et apparaissent vos divisions, vos brigades, tandis que la carte affiche désormais une topologie de plus en plus précise. Puis ce sont carrément les unités individuelles qui se matérialisent à l’écran : chaque soldat et chaque véhicule, positionnés dans un vrai décor 3D. Vous pouvez donner des ordres à tous les niveaux, envoyer une armée entière à cinquante bornes de sa position ou simplement faire avancer quelques tanks d’une dizaine de mètres afin de les mettre à couvert.