Alors oui, je vais ronchonner sur le fait qu’Ubisoft nous sorte un énième « reboot » d’une veille gloire du jeu vidéo. N’aurait-il pas fallu laisser nos bons souvenirs des premiers Settlers (ça date d’il y a un quart de siècle, quand même) sur un CD-ROM au fond d’un tiroir ? Mais je ne sais pas, peut-être est-ce le fameux « effet Cologne » (la ville est si riante, si joyeuse avec ses barres de béton des années 1970 !), mais j’ai quand même sacrément envie de jouer à ce nouveau Settlers. Je m’en veux, bien sûr. Cela dit, regardez-moi ces petits villageois qui avancent cahin-caha sur les routes de la bourgade, apportant du cuivre à une chaîne de production d’armes, ou du poisson pour que chaque maisonnette puisse préparer des petits plats pour ses locataires. N’est-ce pas mignon ? Si, c’est super mignon, je vous dis.