L.F. Sébum

325 articles
Psycho Goreman

« Oh ça va, aucun risque, j'en ai vu des films bizarres. » Non. Vous n'avez jamais vu un film comme Psycho Goreman. Un film complètement pété, dont même Lloyd Kaufman et Troma n'auraient pas rêvé. L'histoire d'une petite fille psychopathe et de son frère qui, en jouant dans le jardin de leurs parents, tombent sur le sarcophage d'un guerrier extraterrestre aussi puissant que maléfique et qui va devoir se plier aux ordres de la gamine qui détient l'orbe magique à laquelle il est assujetti. Ce scénario complètement bidon n'est que prétexte à des gags absurdes et à une débauche de monstres d'une laideur telle qu'elle a dû pousser le budget « latex/carton » à des hauteurs jamais vues depuis les meilleurs épisodes de Bioman. Le pire, après avoir fini de regarder Goreman, est qu'on ne peut s'empêcher de penser que ce machin inidentifiable était plus réjouissant et original qu'une bonne partie de la production cinématographique traditionnelle. Et qu'on devrait laisser aux spécialistes des effets spéciaux, comme Steven Kostanski dont c'est le premier long-métrage, le soin de s'occuper plus souvent des scripts et de la réalisation.

Hellslave - Goétie c'était vrai…

On sent que Hellslave est un jeu développé par des Français. Là où le protagoniste d'un dungeon crawler américain, face aux hordes démoniaques qui assujettissent son pays, aurait brandi son arme et chargé dans le tas au risque de prendre un mauvais coup, le héros de Hellslave a foncé rejoindre la secte des adorateurs de Satan. Pour « utiliser leurs pouvoirs contre eux », paraît-il. Ouais ouais, Pétain, le glaive et le bouclier, on connaît la chanson.

Postal 4: No regerts - Resté lettre morte.

« Il est un temps pour le rire et un temps pour les larmes », lit-on dans L'Ecclésiaste. C'est pourquoi, me trouvant un peu trop guilleret après avoir hérité des chouettes Warstride Challenges et Dune: Spice Wars, Kahn a décidé de me faire passer le goût de rire en me confiant le test de Postal 4.

Warstride Challenges - Course contre les monstres

Quand on me demande pourquoi Ellen Replay joue sans mal le 3e mouvement de la Sonate au clair de lune pendant que je peine à déchiffrer Frère Jacques, je réponds que c'est parce qu'elle a commencé le piano trois semaines avant moi. C'est bien sûr totalement faux. La véritable raison est qu'Ellen, contrairement à moi qui fais mes gammes en dilettante, ne peut tolérer autre chose que la perfection. Un peu comme Warstride Challenges.

Dune: Spice Wars - Qui c'est les plus forts, évidemment c'est les vers

Dune: Spice Wars a un immense mérite, celui d'être un jeu dont la forme correspond parfaitement à l'œuvre dont il s'inspire. Parce que le choix de la stratégie en temps réel est un bel hommage à l'inventeur du genre, Dune 2 ? Peut-être. Parce que, comme les héros des romans de Herbert, qui assaisonnent des vers avec de l'épice après avoir bu leur pipi, il n'a pas peur de tenter des mélanges audacieux ? Certainement.

DCS World : quoi de neuf ? - Tagada, voilà les Apaches

Une fois tous les trois ans (la dernière fois, c'était en octobre 2019, à la toute fin du monde d'avant), avec la rigueur d'un sous-officier venant examiner la régularité des coupes en brosse des recrues, Canard PC se rend au chevet de DCS World, le meilleur – et le seul, à l'exception d'un Falcon 4.0 maintenu à bout de bras par des amateurs depuis 1998 – simulateur de vol militaire moderne encore en développement.

Lego Star Wars : la saga Skywalker - Jouets stars

« Pourquoi les gens jouent-ils aux jeux vidéo Lego ? », me demandais-je en lançant ce stream de Lego Star Wars : la saga Skywalker. Après tout, pourquoi ne pas jouer directement à un jeu Star Wars ? Ou bien aux Lego, tout simplement ? Avons-nous tous, collectivement, perdu la raison ? Et ces gens dans le chat Twitch qui me regardent jouer à un jeu dans lequel je fais semblant de jouer aux Lego, sont-ils fous ? C'est à ce moment que je me suis évanoui d'angoisse.

Weird West - Danse avec les loups-garous

Bien sûr, en soi, cela ne veut rien dire, ce n'est ni positif ni négatif. Mais croyez-moi. Si je vous dis que Weird West est un jeu « pas comme les autres » et que « je n'en ai jamais vu un comme ça », il s'agit, tout comme je suppose lorsque les gens le font à voix basse quand je passe devant eux dans la rue, d'un compliment.

Les Documents interdits

Difficile d'imaginer une phrase plus snob que « Tu sais, ils l'avaient déjà fait sur Arte dix ans plus tôt ». D'autant plus quand on est le genre de journaliste culturel total et parfaitement au fait de l'actualité qui, début 2022, s'apprête à vous parler d'un truc sorti en 1989.

Les adaptations de Harry Potter - L'embarras du choixpeau

Souvenez-vous, c'était en 2019. Canard PC commençait à peine à se mettre à la vidéo. Et là, sur le plateau d'O'Gaming, Izual lâchait la bombe qui allait entraîner le rappel de l'ambassadeur anglais aux États-Unis puis, par rebond, accélérer l'achèvement du Brexit : « Franchement, Harry Potter c'est mieux que Star Wars. » Faute diplomatique, oui, mais surtout faute de goût, en tout cas en matière de jeux vidéo. Avant Hogwarts Legacy, de bons jeux Harry Potter, il n'y en avait pas eu des tonnes.