Y a pas à dire, les Slaves, ils ont quelque chose en plus au fond de leur âme. Ça doit être les hivers rigoureux, ou l'alcool de patate, ou un siècle de communisme, je ne sais pas. Mais quand on voit le look de Cliff Empire, on devine tout de suite que ça n'a pas été développé par des Californiens en tongs. Tout est rectangulaire, lisse, métallique, stérile, le jeu est presque en noir et blanc et pourtant, cet étrange city-builder ukrainien est absolument splendide. Une véritable leçon de design minimaliste, on a envie de lécher l'écran. Mais attention, la langue risque de coller, car le climat est rugueux. Après un cataclysme ayant plongé la planète dans un hiver nucléaire, quelques humains réfugiés dans des stations orbitales décident de repeupler la Terre. La surface étant encore noyée sous les radiations, ils construisent de grands promontoires artificiels (les cliffs du titre) afin de rebâtir en leur sommet des cités fonctionnelles.