Malheureusement, Overcrowd ne propose pas une expérience authentique du transport en commun souterrain. Personne ne pue la sueur ou n'écoute sa musique de merde à fond sur une enceinte Bluetooth. L'ambiance de ce petit jeu indé est totalement fictive, avec des persos gentils, colorés et souriants qui n'ont même pas le réflexe de sauter au-dessus du tourniquet. Le but : construire une station de métro fonctionnelle et rendre les passagers heureux en leur installant tout ce dont ils ont besoin pour attendre leur train dans le confort. Les tutoriels amènent gentiment chaque concept et laissent imaginer un jeu simpliste. Mais dès qu'on entame la campagne ou le mode bac à sable, ça commence à devenir plus compliqué.