J’aime beaucoup La Révélation des Pyramides. Vraiment. Une fois qu’on oublie que c’est une vaste escroquerie, ce genre de documentaire malhonnête a quelque chose de poétique et de fascinant. Et si tout était faux ? Et si le monde était, en réalité, bien plus rigolo que ce à quoi il ressemble vraiment. Vivant à l’écart de la civilisation et de RMC Découverte, je n’avais jamais eu la chance de pouvoir regarder les épisodes de Alien Theory, une brillante série documentaire d’une mauvaise foi sidérante, en 14 saisons (!!!), qui tord la réalité dans tous les sens pour prouver que les extraterrestres nous ont créé et qu’ils nous surveillent. Dès le premier épisode de la saison 2 (le seule disponible sur Netflix, pour l’instant), en 15 minutes, on explore le triangle des Bermudes, les mythes incas et la théorie des trous de vers, et la suite est un ramassis de thèses plus fumeuses les unes que les autres, mais sacrément jolies si on les regarde avec les yeux du cœur, pour peu qu’on ait envie de s’extraire d’un quotidien morne et dégueulasse miné par les guerres et la misère.