Voilà le genre de dilemmes sans queue ni tête que nous propose de résoudre Culte. À la tête d'une secte vouée à une obscure divinité, vous devez imposer votre croyance en accumulant cinq autels, quatre foules de fanatiques ou, pour les amateurs de grands spectacles, en invoquant deux fois votre dieu. Pour cela, les joueurs vont donc déposer tour à tour leurs prêtres sur les différents lieux de la ville, en sachant que chaque cureton vaut entre un et cinq points d'influenceNote : 1 et qu'il faut naturellement être majoritaire sur un lieu pour bénéficier de son effet. Petit à petit, chacun va alors progresser en créant des moteurs de ressources et Culte se dévoile comme un jeu certes simple à comprendre, mais où il n'est pas rare de calculer deux ou trois coups d'avance. Or, pour chaque sac de ciment acheté pour construire nos usines de ressources, un bazooka est offert pour tirer sur celles de l'adversaire. Oui, je sais. Il n'y a pas de bazookas ni d'usines dans le jeu. Mais ne commencez pas à critiquer mes analogies, ou on ne va jamais s'en sortir.

Note 1 : Voire bien plus pour la figurine du patriarche, dont la puissance totale est influencée par la réserve de disciples du joueur et quelques cartes, mais inutile de trop rentrer dans les détails.